Extension Factory Builder
22/05/2012 à 19:24
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Adama Bictogo a été limogé mardi 22 mai. Adama Bictogo a été limogé mardi 22 mai. © AFP

Le ministre ivoirien de l’Intégration africaine, Adama Bictogo, a été limogé mardi 22 mai. Son départ du gouvernement fait suite au nouveau scandale des déchets toxiques.  

« Sur proposition du Premier ministre (Jeannot Ahoussou Kouadio, NDLR), le président de la République a mis fin aux fonctions de ministre de l’Intégration africaine de M. Adama Bictogo ». Le communiqué annonçant le limogeage par Alassane Ouattara, d’Adama Bictogo (issu du Rassemblement des républicains - RDR), est tombé en milieu d’après-midi, ce mardi 22 mai.

Ce limogeage spectaculaire d’un ministre, le premier de l’ère Ouattara, était attendu. Depuis quelques jours, Adama Bictogo était en sursis. Le Premier ministre l’avait déjà poliment mis à l’écart de la médiation dans la crise malienne qu’il gérait depuis le coup d’État contre Amadou Toumani Touré, pour le confier au ministre des Affaires étrangères, Daniel Kablan Duncan. Désormais, c'est également ce dernier qui prend en charge, à titre intérimaire, les attributions du ministre de l’Intégration africaine.

Des sommes perçues par son cabinet

Le limogeage de Bictogo fait suite au nouveau scandale des déchets toxiques en Côte d’Ivoire (lire dans Jeune Afrique 2680, en kiosque actuellement). Ce proche du chef de l’État, Alassane Ouattara, est accusé par une association d’avoir perçu une partie des sommes versées par Trafigura (la société néerlandaise affréteuse en 2006, du navire polluant, Probo Koala) pour l’indemnisation des victimes.

Début 2010, Adama Bictogo dirigeait le cabinet de consulting MBLA et a mené une médiation entre les différentes parties pour laquelle il a été rémunéré par la Coordination nationale des victimes des déchets toxiques (CNVDT), dirigée à l'époque par Claude Gohourou, autre personnalité mise en accusation. Depuis février dernier, les enquêteurs de la police économique et financière ont transmis leur rapport au procureur de la République, Simplice Kouadio, recommandant l'ouverture de poursuites judiciaires pour « faux, usage de faux, détournement de fonds, recel et complicité ».

Adama Bictogo plaide la bonne foi et a entamé des discussions avec les représentants des victimes pour trouver une solution à l'amiable, proposant de rembourser les sommes indûment perçues par son cabinet lors de la médiation qu'il a dirigée. Elu député en décembre dernier (à Agboville), l'ex-ministre de l'Intégration africaine va désormais pouvoir se consacrer à sa défense...
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Pourquoi le cabinet Orrick a fait le choix d'Abidjan

Pourquoi le cabinet Orrick a fait le choix d'Abidjan

Pour sa première implantation sur le continent, le cabinet d'avocats né aux États-Unis a préféré la capitale économique ivoirienne à Casablanca ou à Johannesbu[...]

Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara renforce le contrôle des fonds publics

Le gouvernement ivoirien poursuit son action contre les détournements de fonds publics. En Conseil des ministres, le président Alassane Ouattara a signé un projet de décret élargissant les[...]

Côte d'Ivoire : la CPI rejette la demande de Laurent Gbagbo d'assister aux obsèques de sa mère

La chambre de première instance de la Cour pénale internationale (CPI) a rendu sa décision, mercredi : Laurent Gbagbo ne sera pas autorisé à assister aux funérailles de sa mère en[...]

Doing Business 2015 : l'Afrique bat le record des réformes

 Selon le rapport "Doing Business" 2015 de la Banque mondiale, deux tiers des économies africaines ont connu une amélioration du climat des affaires. Le Sénégal et la RD Congo, qui[...]

Football : Yaya Touré, seul candidat africain au Ballon d'or 2014

La liste des 23 candidats au Fifa-Ballon d'or 2014 a été dévoilée mardi. Parmi eux, les habitués tels que Cristiano Ronaldo, Lionel Messi, ainsi qu'une ribambelle de champions du monde[...]

Côte d'Ivoire : le procès de Simone Ggagbo aura-t-il lieu ?

Le procès de Simone Gbagbo et de ses 82 coaccusés devait s'ouvrir le 22 octobre, mais il a été reporté sine die. Manque de préparation de la justice ivoirienne ?[...]

Drissa Traoré : "Les crimes de sang reprochés à Simone Gbagbo seront jugés, à la CPI ou ailleurs"

"Justice des vainqueurs", "procès politique"... Que ce soit au sujet du prochain procès de Simone Gbagbo ou de ceux de son mari, Laurent, et de Charles Blé Goudé, les critiques[...]

Côte d'Ivoire : le procès de Simone Gbagbo reporté sine die

Le gouvernement ivoirien a annoncé mercredi le report sine die du procès de Simone Gbagbo. Il était censé s'ouvrir ce mercredi 22 octobre.[...]

La course pour la direction du bureau Afrique de l'OMS est lancée...

Qui, début novembre, succédera à l'Angolais Luís Gomes Sambo à la tête du bureau Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ?[...]

Côte d'Ivoire : incertitudes sur le début du procès de Simone Gbagbo

La date du procès de 83 personnalités pro-Gbagbo, dont l'ancienne première dame Simone Gbagbo, censé s'ouvrir mercredi, reste hypothétique. L'un des avocats de la défense a[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers