Extension Factory Builder
21/05/2012 à 15:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le parcours de cet enfant de banlieue est tout sauf classique. Le parcours de cet enfant de banlieue est tout sauf classique. © Sipa

"Rengaine", premier long métrage du Français Rachid Djaïdani, est présenté lundi 21 mai à la "Quinzaine des réalisateurs" du Festival de Cannes. Il aura fallu neuf ans de travail à son jeune réalisateur pour parler des relations amoureuses contrariées en banlieue parisienne.

Pari réussi pour Rengaine, le film de Rachid Djaïdani. Un premier long-métrage réalisé en France avec des moyens de fortune n’a pas empêché le tout jeune cinéaste d’être présent à la « Quinzaine des réalisateurs » 2012, la plus importante des manifestations « off » du Festival de Cannes.

Rengaine, l'histoire d'une union contrariée entre une jeune Maghrébine encombrée de nombreux frères et un Noir, en banlieue parisienne, est présenté ce lundi 21 mai sur la Croisette. Le public pourra redécouvrir les deux personnages principaux, Dorcy (alias Stéphane Soo Mongo et Sabrina (jouée par l’actrice Sabrina Hamida), qui tente de contrer les traditions tenaces qui menacent leur amour dans la banlieue parisienne, incarnées notamment par le visage du grand frère Slimane (Slimane Dazi dans la vraie vie).

Des cités au ciné

La cité, un arrière-plan que Rachid Djaïdani (38 ans) connaît bien. Le parcours de cet enfant de banlieue est tout sauf classique. Né de père algérien (polisseur chez Peugeot) et de mère soudanaise, il abandonne rapidement les études pour travailler sur des chantiers comme maçon. À 20 ans, il découvre le cinéma sur le plateau de La Haine (1995), de Mathieu Kassovitz, où il est employé comme... vigile, aux côtés de son beau-frère. Après avoir été tenté par la boxe (il a un titre de champion d’Ile de France), Djaïdani se tourne ensuite vers une carrière d’acteur. Il enchaîne des petits rôles au cinéma et à la télévision. C'est cependant par la littérature qu'il se fera un nom. Il publie entre 1999 et 2007, aux éditions du Seuil, trois romans dont les titres sont parlants : Boumkoeur, Mon Nerf et Viscéral. Parallèlement à son travail d'écrivain, Djaïdani réalise aussi un long métrage documentaire, Sur ma ligne, sélectionné pour la 8e Biennale des cinémas arabes en 2006, qui se tient à l'Institut du monde arabe de Paris.

Et si Rengaine naît quatre ans plus tard, il n’est pas sorti de nulle part. Il aura tout de même fallu quelque neuf années au réalisateur pour accoucher de ce film. Un travail de titan, qui lui permet aujourd’hui de concourir auprès de 17 autres réalisateurs venus du monde entier.

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Stanley Nelson : 'Obama n'a rien changé à la situation des Noirs'

Stanley Nelson : "Obama n'a rien changé à la situation des Noirs"

Le réalisateur américain, Stanley Nelson, a présenté pour la première fois en France son documentaire "Freedom Summer" au Festival international des films de la diaspora africai[...]

Inde : la nouvelle usine du monde ?

"Made in India" : c'est le mot d'ordre du nouveau gouvernement nationaliste, qui s'inspire du modèle chinois pour relancer l'emploi, la croissance et les exportations. Plus facile à dire qu'à[...]

Libye - France : un cousin de Kadhafi accuse Sarkozy d'avoir perçu des fonds du "Guide" en 2007

Dans un entretien publié mercredi par "L’Express", l'ancien diplomate Ahmed Kadhaf al-Dam, un cousin de l’ancien "Guide" libyen Mouammar Kadhafi, affirme que Nicolas Sarkozy a bel et bien[...]

Ebola : le plan d'Obama en six questions

Barack Obama a annoncé mardi soir le déploiement de 3 000 militaires américains en Afrique de l'Ouest pour lutter contre la propagation d'Ebola. Point par point, voici ce que prévoit Washington pour[...]

#BurnISISFlagChallenge : pourquoi la flamme s'est éteinte

Largement relayé dans les médias, le #BurnISISFlagChallenge - qui consiste, sur le principe du #IceBucketChallenge, à brûler un drapeau de l’État islamique (ISIS en anglais) en[...]

Sanctions de l'UE contre la Russie : Mugabe soutient Moscou

À l'issue d'un entretien accordé mardi à Sergueï Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères, le président zimbabwéen, Robert Mugabe, a apporté son soutien[...]

Ebola : Washington va déployer 3 000 militaires américains en Afrique de l'Ouest

Le président américain, Barack Obama, va annoncer, mardi, le déploiement de quelque 3 000 militaires en Afrique de l'Ouest pour "faire reculer" l'épidémie d'Ebola.[...]

Najat Vallaud-Belkacem : bulldozer de charme

Depuis son arrivée au ministère de l'Éducation nationale, cette icône de la gauche d'origine marocaine suscite la haine de l'extrême droite. Mais Najat Vallaud-Belkacem n'en a cure : elle[...]

Francophonie - Philippe Suinen : "Voir émerger de nouvelles idées grâce au français"

Philippe Suinen, l'actuel Commissaire général du Forum mondial de la langue française, organisé par l'Organisation internationale de la francophonie, a répondu aux questions de "Jeune[...]

Racisme : un homme politique mexicain compare Ronaldinho à un singe

À peine arrivé au Querétaro FC, un club mexicain, l'emblématique joueur brésilien Ronaldinho a reçu un accueil bien singulier de la part d'un membre du "Partido Acción[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex