Extension Factory Builder
21/05/2012 à 15:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le parcours de cet enfant de banlieue est tout sauf classique. Le parcours de cet enfant de banlieue est tout sauf classique. © Sipa

"Rengaine", premier long métrage du Français Rachid Djaïdani, est présenté lundi 21 mai à la "Quinzaine des réalisateurs" du Festival de Cannes. Il aura fallu neuf ans de travail à son jeune réalisateur pour parler des relations amoureuses contrariées en banlieue parisienne.

Pari réussi pour Rengaine, le film de Rachid Djaïdani. Un premier long-métrage réalisé en France avec des moyens de fortune n’a pas empêché le tout jeune cinéaste d’être présent à la « Quinzaine des réalisateurs » 2012, la plus importante des manifestations « off » du Festival de Cannes.

Rengaine, l'histoire d'une union contrariée entre une jeune Maghrébine encombrée de nombreux frères et un Noir, en banlieue parisienne, est présenté ce lundi 21 mai sur la Croisette. Le public pourra redécouvrir les deux personnages principaux, Dorcy (alias Stéphane Soo Mongo et Sabrina (jouée par l’actrice Sabrina Hamida), qui tente de contrer les traditions tenaces qui menacent leur amour dans la banlieue parisienne, incarnées notamment par le visage du grand frère Slimane (Slimane Dazi dans la vraie vie).

Des cités au ciné

La cité, un arrière-plan que Rachid Djaïdani (38 ans) connaît bien. Le parcours de cet enfant de banlieue est tout sauf classique. Né de père algérien (polisseur chez Peugeot) et de mère soudanaise, il abandonne rapidement les études pour travailler sur des chantiers comme maçon. À 20 ans, il découvre le cinéma sur le plateau de La Haine (1995), de Mathieu Kassovitz, où il est employé comme... vigile, aux côtés de son beau-frère. Après avoir été tenté par la boxe (il a un titre de champion d’Ile de France), Djaïdani se tourne ensuite vers une carrière d’acteur. Il enchaîne des petits rôles au cinéma et à la télévision. C'est cependant par la littérature qu'il se fera un nom. Il publie entre 1999 et 2007, aux éditions du Seuil, trois romans dont les titres sont parlants : Boumkoeur, Mon Nerf et Viscéral. Parallèlement à son travail d'écrivain, Djaïdani réalise aussi un long métrage documentaire, Sur ma ligne, sélectionné pour la 8e Biennale des cinémas arabes en 2006, qui se tient à l'Institut du monde arabe de Paris.

Et si Rengaine naît quatre ans plus tard, il n’est pas sorti de nulle part. Il aura tout de même fallu quelque neuf années au réalisateur pour accoucher de ce film. Un travail de titan, qui lui permet aujourd’hui de concourir auprès de 17 autres réalisateurs venus du monde entier.

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Méditerranée : réunion extraordinaire des dirigeants européens le 23 avril à Bruxelles

Après le sommet extraordinaire des ministres européens des Affaires étrangères ce lundi à Luxembourg, les chefs d’États et de gouvernement de l’UE se retrouvent jeudi à [...]

Amérique latine : les gringos ont le vent en poupe

La fin programmée de la "guerre froide" entre les États-Unis et Cuba va provoquer une complète redistribution des cartes dans tout le sous-continent. De l'Argentine à la Bolivie et du[...]

Méditerranée : plus de 300 migrants en plein naufrage, selon l'OIM

L'OIM a reçu lundi un appel au secours provenant d'une embarcation en train de sombrer en Méditerranée. Il y aurait plus de 300 migrants à son bord.[...]

Football : profession agent de joueurs, le grand foutoir de la Fifa

Depuis le 1er avril, nul besoin d'une licence de la Fédération internationale pour exercer la profession d'agent de joueurs. En clair : n'importe qui peut faire n'importe quoi ![...]

L'Europe et l'Afrique face aux drames de l'immigration en Méditerranée

Après le naufrage d'un bateau de migrants en Méditerranée dans la nuit de samedi à dimanche qui aurait fait près de 700 morts, l'Union européenne envisage prochainement un sommet[...]

Massacre de Sétif en Algérie : premier hommage d'un ministre français 70 ans après

Le secrétaire d'Etat français chargé des Anciens combattants, Jean-Marc Todeschini, a rendu dimanche un hommage aux victimes algériennes de Sétif, 70 ans après le massacre qui a fait[...]

Naufrage de migrants en Méditerranée : hécatombe de 700 morts redoutée

Le naufrage d'un chalutier chargé de migrants au large de la Libye dans la nuit de samedi à dimanche fait redouter une véritable "hécatombe" en Méditerranée avec quelque 700[...]

Jusqu'à 700 morts redoutés après le naufrage d'un bateau de migrants en Méditerranée

Le naufrage d'un chalutier chargé de migrants au large des côtes libyennes pourrait avoir fait jusqu'à 700 morts, a annoncé dimanche le Haut-commissariat aux Nations unies pour les[...]

Immigration clandestine : Obama et Renzi insistent sur une solution en Libye

La crise tragique de l'immigration clandestine en Méditerranée ne pourra être résolue sans stabilisation de la situation en Libye, ont martelé jeudi Matteo Renzi et Barack Obama, soulignant que[...]

Énergie : à Paris, des maires africains se mobilisent pour l'électrifrication du continent

Une vingtaine de maires francophones de grandes villes africaines se sont réunis vendredi à Paris, à l'initiative de Jean-Louis Borloo et de Anne Hidalgo, maire de la capitale française, pour mettre en[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120521124955 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120521124955 from 172.16.0.100