Extension Factory Builder
21/05/2012 à 15:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le parcours de cet enfant de banlieue est tout sauf classique. Le parcours de cet enfant de banlieue est tout sauf classique. © Sipa

"Rengaine", premier long métrage du Français Rachid Djaïdani, est présenté lundi 21 mai à la "Quinzaine des réalisateurs" du Festival de Cannes. Il aura fallu neuf ans de travail à son jeune réalisateur pour parler des relations amoureuses contrariées en banlieue parisienne.

Pari réussi pour Rengaine, le film de Rachid Djaïdani. Un premier long-métrage réalisé en France avec des moyens de fortune n’a pas empêché le tout jeune cinéaste d’être présent à la « Quinzaine des réalisateurs » 2012, la plus importante des manifestations « off » du Festival de Cannes.

Rengaine, l'histoire d'une union contrariée entre une jeune Maghrébine encombrée de nombreux frères et un Noir, en banlieue parisienne, est présenté ce lundi 21 mai sur la Croisette. Le public pourra redécouvrir les deux personnages principaux, Dorcy (alias Stéphane Soo Mongo et Sabrina (jouée par l’actrice Sabrina Hamida), qui tente de contrer les traditions tenaces qui menacent leur amour dans la banlieue parisienne, incarnées notamment par le visage du grand frère Slimane (Slimane Dazi dans la vraie vie).

Des cités au ciné

La cité, un arrière-plan que Rachid Djaïdani (38 ans) connaît bien. Le parcours de cet enfant de banlieue est tout sauf classique. Né de père algérien (polisseur chez Peugeot) et de mère soudanaise, il abandonne rapidement les études pour travailler sur des chantiers comme maçon. À 20 ans, il découvre le cinéma sur le plateau de La Haine (1995), de Mathieu Kassovitz, où il est employé comme... vigile, aux côtés de son beau-frère. Après avoir été tenté par la boxe (il a un titre de champion d’Ile de France), Djaïdani se tourne ensuite vers une carrière d’acteur. Il enchaîne des petits rôles au cinéma et à la télévision. C'est cependant par la littérature qu'il se fera un nom. Il publie entre 1999 et 2007, aux éditions du Seuil, trois romans dont les titres sont parlants : Boumkoeur, Mon Nerf et Viscéral. Parallèlement à son travail d'écrivain, Djaïdani réalise aussi un long métrage documentaire, Sur ma ligne, sélectionné pour la 8e Biennale des cinémas arabes en 2006, qui se tient à l'Institut du monde arabe de Paris.

Et si Rengaine naît quatre ans plus tard, il n’est pas sorti de nulle part. Il aura tout de même fallu quelque neuf années au réalisateur pour accoucher de ce film. Un travail de titan, qui lui permet aujourd’hui de concourir auprès de 17 autres réalisateurs venus du monde entier.

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Les Africains 'joueront leur rôle' pour défendre la famille traditionnelle, selon le cardinal Robert Sarah

Les Africains "joueront leur rôle" pour défendre la famille traditionnelle, selon le cardinal Robert Sarah

Le cardinal guinéen Robert Sarah assure que les Africains "joueront leur rôle" pour défendre la famille traditionnelle au prochain synode d'octobre, reconnaissant des incompréhensions profond[...]

Indignation après la destruction de trésors archéologiques en Irak

Une vidéo montrant des jihadistes du groupe État islamique (EI) en train de détruire des sculptures pré-islamiques en Irak a suscité l'indignation dans le monde et la crainte que d'autres[...]

Assassinat de deux Congolais en France : un procès au goût d'inachevé

Un accusé absent condamné à 20 ans de prison, l'autre acquitté. Quatorze ans après l'assassinat mystérieux de deux Congolais en France, de nombreuses questions restent sans[...]

Retour en 5 dates sur la vie d'Earl Lloyd, légende du basket et premier joueur noir de NBA

Earl Lloyd, surnommé "The Big Cat", est décédé le 24 février à l'âge de 86 ans. Retour en cinq dates sur la carrière d'une des légendes du basket[...]

Qui est Al-Fawwaz, condamné pour les attentats de Dar es-Salaam et Nairobi en 1998 ?

Khalid al-Fawwaz, un Saoudien présenté comme un fidèle lieutenant d'Oussama Ben Laden, a été reconnu coupable de complot en lien avec les attentats contre les ambassades américaines[...]

RDC : Benoît Chatel condamné à 20 ans de prison pour le meurtre d'opposants à Kabila père

Principal accusé meurtre, il y a 14 ans en France, de deux supposés opposants à Laurent-Désiré Kabila, l'homme d'affaires belge Benoît Chatel a été condamné à[...]

France : crispations dans le monde de l'art après l'attentat contre "Charlie Hebdo"

Après les attentats des 7 et 9 janvier à Paris, plusieurs oeuvres d'art ayant trait à l'islam ont été censurées en France. Le phénomène n'est pas nouveau : art et religion[...]

"American Sniper" : quand Eastwood se tire une balle dans le pied

Annoncé en grande pompe, le nouveau long-métrage de Clint Eastwood, "American Sniper", relate le parcours d'un tireur d’élite de l'armée américaine connu pour ses exploits[...]

RDC : Kinshasa fustige les critiques du ministre belge De Croo envers le régime de Kabila

Le gouvernement congolais s'est dit "choqué" et  "fatigué des donneurs de leçons" après avoir essuyé les critiques frontales d'Alexander De Croo, le ministre belge de la[...]

Le gouvernement Valls lance une grande réforme de l'islam de France

Le gouvernement français a annoncé mercredi le lancement d’une grande réforme de l’islam de France autour d'une "instance de dialogue" censée mieux représenter les musulmans[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120521124955 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120521124955 from 172.16.0.100