Extension Factory Builder
21/05/2012 à 15:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le parcours de cet enfant de banlieue est tout sauf classique. Le parcours de cet enfant de banlieue est tout sauf classique. © Sipa

"Rengaine", premier long métrage du Français Rachid Djaïdani, est présenté lundi 21 mai à la "Quinzaine des réalisateurs" du Festival de Cannes. Il aura fallu neuf ans de travail à son jeune réalisateur pour parler des relations amoureuses contrariées en banlieue parisienne.

Pari réussi pour Rengaine, le film de Rachid Djaïdani. Un premier long-métrage réalisé en France avec des moyens de fortune n’a pas empêché le tout jeune cinéaste d’être présent à la « Quinzaine des réalisateurs » 2012, la plus importante des manifestations « off » du Festival de Cannes.

Rengaine, l'histoire d'une union contrariée entre une jeune Maghrébine encombrée de nombreux frères et un Noir, en banlieue parisienne, est présenté ce lundi 21 mai sur la Croisette. Le public pourra redécouvrir les deux personnages principaux, Dorcy (alias Stéphane Soo Mongo et Sabrina (jouée par l’actrice Sabrina Hamida), qui tente de contrer les traditions tenaces qui menacent leur amour dans la banlieue parisienne, incarnées notamment par le visage du grand frère Slimane (Slimane Dazi dans la vraie vie).

Des cités au ciné

La cité, un arrière-plan que Rachid Djaïdani (38 ans) connaît bien. Le parcours de cet enfant de banlieue est tout sauf classique. Né de père algérien (polisseur chez Peugeot) et de mère soudanaise, il abandonne rapidement les études pour travailler sur des chantiers comme maçon. À 20 ans, il découvre le cinéma sur le plateau de La Haine (1995), de Mathieu Kassovitz, où il est employé comme... vigile, aux côtés de son beau-frère. Après avoir été tenté par la boxe (il a un titre de champion d’Ile de France), Djaïdani se tourne ensuite vers une carrière d’acteur. Il enchaîne des petits rôles au cinéma et à la télévision. C'est cependant par la littérature qu'il se fera un nom. Il publie entre 1999 et 2007, aux éditions du Seuil, trois romans dont les titres sont parlants : Boumkoeur, Mon Nerf et Viscéral. Parallèlement à son travail d'écrivain, Djaïdani réalise aussi un long métrage documentaire, Sur ma ligne, sélectionné pour la 8e Biennale des cinémas arabes en 2006, qui se tient à l'Institut du monde arabe de Paris.

Et si Rengaine naît quatre ans plus tard, il n’est pas sorti de nulle part. Il aura tout de même fallu quelque neuf années au réalisateur pour accoucher de ce film. Un travail de titan, qui lui permet aujourd’hui de concourir auprès de 17 autres réalisateurs venus du monde entier.

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Espagne : Pedro Sánchez, ou comment faire oublier Zapatero...

Espagne : Pedro Sánchez, ou comment faire oublier Zapatero...

Le nouveau patron de l'opposition est jeune, beau et intelligent. Mais avant "d'y penser en se rasant", Pedro Sánchez va devoir rafraîchir l'image du Parti socialiste. Bon courage ![...]

Irak : Fouad Massoum remplace Jalal Talabani à la présidence

Le Parlement irakien a élu jeudi le politicien kurde Fouad Massoum à la tête de l'État fédéral. Un premier pas qui laisse augurer la formation d'un nouveau gouvernement dans le pays[...]

Gaza : Israël accusé de possibles crimes de guerre par l'ONU

Alors que débute la troisième semaine de l'offensive israélienne sur la bande de Gaza, la haut-commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme, Navi Pillay, a demandé une enquête sur les possibles[...]

France : un nouveau projet de loi sur l'immigration

Attirer plus de diplômés et d'entrepreneurs étrangers. Tel est le but du projet de loi que le gouvernement s'apprête à dévoiler. Parmi les nouveautés, un titre de[...]

Indonésie : l'avenir, c'est Jokowi

Il y a le réformateur populaire, Joko Widodo, et le militaire conservateur, Prabowo Subianto. Tous deux clament leur victoire à l'élection présidentielle du 9 juillet. Deux visages, deux[...]

Littérature turque : "L'Homme désoeuvré" enfin traduit en français !

C'est l'un des classiques du roman turc contemporain. "L'Homme désoeuvré", de Yusuf Atilgan, est enfin traduit en français.[...]

Sida : les lois homophobes accusées de favoriser la propagation du virus

Les lois qui interdisent et stigmatisent l’homosexualité ont été pointées du doigt lors de la conférence internationale sur le sida à Melbourne en Australie. Elles favoriseraient[...]

Italie : près de 800 migrants sauvés par la marine en une nuit

La marine italienne à annoncé avoir secouru près de 800 migrants dans la nuit de dimanche à lundi. En cette saison estivale les candidats à la traversée de la Méditerranée,[...]

Le FBI a-t-il poussé des musulmans américains à commettre des attentats ?

Dans un rapport publié lundi, Human Rights Watch dénonce les pratiques abusives du FBI qui aurait incité des Américains musulmans à commettre des attentats, après le 11-Septembre. Les[...]

Commission européenne : Jean-Claude Juncker, l'ère du dinosaure

Élu sans surprise, le président de la Commission européenne donne des gages à la droite, à la gauche, aux Verts. Un risque de cacophonie ?[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers