Extension Factory Builder
17/05/2012 à 16:45
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Frederik de Klerk a reçu le prix Nobel de la paix en 1993. Frederik de Klerk a reçu le prix Nobel de la paix en 1993. © AFP

L'ancien président sud-africain, Frederik de Klerk, a tenté d’éteindre, dans un communiqué publié mercredi 16 mai, la polémique née de son refus de s’excuser pour la politique des bantoustans, territoires assignés aux Noirs durant l’apartheid. Pour l’ancien président, il s’agit d’un malentendu.

« Je n'ai plus une once de conviction ou d'attachement au développement séparé. Quelles qu'en aient été les intentions, cela fait des années que j'ai conclu que c'est un échec et que cela a causé une injustice manifeste », a déclaré Frederik de Klerk, dans un communiqué diffusé mercredi 16 mai. Il a ajouté que ces déclarations avaient été « mal comprises et mal interprétées ».

L’ancien président sud-africain avait indigné, le 10 mai sur CNN, une partie de l’opinion en expliquant que l’idée des Bantoustans était à l’origine issue d’une aspiration démocratique des populations noires de voir naître leur propre État sur une base ethnique, culturelle et linguistique « comme les Tchèques et les Slovaques aujourd’hui », et qu’il n’arrivait pas à s’excuser pour ça.

L'apartheid "reste moralement condamnable"

L'interview, au cours de laquelle il avait par ailleurs estimé que l'apartheid  était « moralement condamnable , avait déclenché de nombreuses réactions sur les radios, sites internet ou réseaux sociaux, pour attaquer ou défendre l'ancien président, qui a reçu le prix Nobel de la paix en 1993 avec Nelson Mandela.

États-fantoches qui n’ont jamais été reconnus internationalement, les dix bantoustans furent délimités dans les années 1950, parallèlement à une loi réservant les villes aux Blancs et en expulsant les autres, Noirs, métis, Indiens. Ils ont été abolis en 1993.

(Avec AFP)

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Afrique du sud

Afrique du Sud : Twitter fustige la fille Zuma, devenue 'dircab' de ministère à 25 ans

Afrique du Sud : Twitter fustige la fille Zuma, devenue "dircab" de ministère à 25 ans

Depuis les révélations du "Mail and Guardian" le week-end dernier sur le parachutage de Thuthukile Zuma, la fille du président sud-africain, au poste de directrice de cabinet au ministère des [...]

Sida : la circoncision réduit aussi le risque de contamination des femmes

Recommandée par l'OMS dans 14 pays africains, la circoncision réduit les risques de contamination par le VIH pour les hommes. Une étude vient de démontrer que ce constat est également valable[...]

Nadine Gordimer l'Africaine

Décédée à l'âge de 90 ans le 13 juillet, la Prix Nobel de littérature aura été une militante antiapartheid de la première heure. Elle laisse une[...]

Nadine Gordimer : disparition d'une voyante

Cette femme déterminée représentait une face de l'Afrique du Sud dont elle donnait une vision sans concession. Tout en défendant une conception exigeante de l'écrivain.[...]

Nadine Gordimer : un si long chemin

L'auteure du Conservateur, Booker Prize 1974, a porté jusqu'au bout un rêve : celui du premier jour après le racisme.[...]

Nadine Gordimer, celle qui tient tête

Frêle mais jamais fragile, l'écrivaine engagée aura affiché une volonté à toute épreuve, refusant les faux-fuyants. Portrait.[...]

Omedeto Fugard, l'Afrique et la Fondation Zinsou !

Ou "bravo", en japonais... Pour la première fois, un créateur du continent, Athol Fugard, reçoit le "prix Nobel des arts". La Fondation Zinsou, au Bénin, est elle aussi[...]

Quand Nadine Gordimer invitait Jeune Afrique à dénoncer la pauvreté

Prix Nobel de littérature en 1991, la romancière sud-africaine Nadine Gordimer est décédée le 13 juillet à l'âge de 90 ans. Une figure de l'engagement contre l'appartheid dont[...]

L'Afrique du Sud honore son premier Mandela Day depuis la mort de l'icône

L’Afrique du sud fêtait vendredi l’anniversaire de Nelson Mandela, qui aurait eu 96 ans. Comme c’est désormais la tradition depuis 2010, chaque citoyen était invité à donner 67[...]

Afrique du Sud : Nadine Gordimer et la transition postapartheid

Prix Nobel de littérature en 1991, la romancière sud-africaine Nadine Gordimer est décédée le 13 juillet à l'âge de 90 ans. "Jeune Afrique" réedite une interview de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers