Extension Factory Builder
16/05/2012 à 18:15
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Charles Taylor pourrait être condamné à 80 ans de prison. Charles Taylor pourrait être condamné à 80 ans de prison. © AFP

Charles Taylor a pris la parole pour la dernière fois, mercredi 16 mai, devant le Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL). L’ancien président du Liberia, reconnu coupable de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité a réaffirmé avoir "tout fait pour la paix" dans son pays.

C’étaient les derniers mots qu’il prononçait à la barre du Tribunal spécial pour la Sierra Leone à Leidschendam, qui doit prononcer sa peine définitive le 30 mai. Et Charles Taylor n’a pas changé de ligne de défense, mercredi 16 mai, alors qu’il a été reconnu coupable de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité, le 26 avril. « J'étais convaincu qu'à moins que la paix n'arrive en Sierra Leone, le Liberia ne pourrait pas aller de l'avant, j'ai tout fait pour la paix », a-t-il déclaré lors de sa prise de parole.

L’ancien président libérien, lisant ses notes aux juges, a également accusé le bureau du procureur d’avoir acheté des témoins. « Des témoins ont été payés, forcés, et dans de nombreux cas menacés de poursuites s'ils ne témoignaient pas », a-t-il lancé.

"Sans lui, les mouvements rebelles seraient morts plus tôt"

« J'exprime ici ma tristesse et ma sympathie la plus profonde aux victimes et à leurs familles qui ont souffert à cause des crimes perpétrés en Sierra Leone », a continué Charles Taylor, le premier ex-chef d'État condamné par la justice internationale depuis le tribunal militaire international de Nuremberg.

L’accusation a requis, mercredi 2 mai, 80 ans d’emprisonnement contre Charles Taylor, estimant qu’il avait « aidé et encouragé » une campagne de terreur visant à obtenir le contrôle de la Sierra Leone dans le but d'exploiter ses diamants, au cours d'une guerre civile qui a fait 120 000 morts dans ce pays entre 1991 et 2001. Pour le procureur, Brenda Hollis, celui-ci était même la « racine »  de l'alliance entre les rebelles sierra-léonais du RUF et ses propres troupes : « sans lui, les mouvements rebelles seraient morts plus tôt ».

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Sierra Leone

Ebola : le spécialiste sierra-léonais des fièvres hémorragiques meurt du virus

Ebola : le spécialiste sierra-léonais des fièvres hémorragiques meurt du virus

Mardi, Sheik Umar Khan, médecin sierra-léonais chargé de lutter contre l'épidémie dans son pays, duquel il était le seul spécialiste en fièvres hémorragiques, est d&[...]

Ebola : viande de brousse, le goût du risque

Vecteur potentiel du redoutable virus Ebola, la viande de brousse a été interdite dans les pays touchés par l'épidémie. Une mesure qui ne décourage pas certains consommateurs.[...]

Ebola : premier cas à Freetown, deux Américains contaminés au Liberia

Le premier cas confirmé de décès dû au virus Ebola a été enregistré dans la capitale de la Sierra Leone, tandis que deux citoyens américains, engagés dans la lutte[...]

Ebola en Afrique de l'Ouest : le bilan passe le cap des 600 morts, dont 68 en 5 jours

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le bilan de l'épidémie de fièvre Ebola qui frappe la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone depuis mars a désormais franchi le cap des 600[...]

Ebola : en Sierra Leone, Médecins sans frontières "joue contre la montre"

L'épidémie de virus Ebola ne cesse de croitre en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone. Dans un rapport publié vendredi, Médecins sans frontières s'inquiète de la propagation[...]

Selon l'OMS, l'épidémie de virus Ebola "peut être stoppée" en Afrique de l'Ouest

Après une accalmie au mois d'avril, la grave épidémie de virus Ebola qui touche l'Afrique de l'Ouest est repartie à la hausse ces derniers jours. Selon des responsables de l'OMS, celle-ci peut encore[...]

Ebola : l'Afrique de l'Ouest réunie à Accra pour riposter à l'épidémie

L'Afrique de l'Ouest, dont onze pays sont réunis à Accra en compagnie d'experts internationaux mercredi et jeudi, tente de riposter à l'épidémie d'Ebola qui a déjà fait 467 morts[...]

Guinée : Ebola, la fièvre monte à Conakry

Ebola tue maintenant au Liberia et en Sierra Leone, mais c'est toujours la Guinée qui paie le plus lourd tribut. Reportage dans un hôpital de Conakry, où l'on se bat pour sauver des vies.[...]

Ebola : la Sierra Leone débloque 1,3 million d'euros contre l'épidémie

La Sierra Leone a annoncé vendredi l'octroi de 8 milliards de leones (près de 1,32 million d'euros) à la lutte contre l'épidémie de fièvre hémorragique en grande partie due[...]

Guinée : polémique entre Alpha Condé et MSF autour de l'épidémie d'Ebola

Le torchon brûle entre le président guinéen, Alpha Condé, et l'organisation Médecins sans frontières (MSF). Lundi 23 juin, celle-ci avait ainsi estimé que l'épidémie[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers