Extension Factory Builder
16/05/2012 à 15:03
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les Sénégalais se sont réunis nombreux mardi 15 mai pour rendre hommage à Bocandé. Les Sénégalais se sont réunis nombreux mardi 15 mai pour rendre hommage à Bocandé. © AFP

"Un lion." "Un digne fils du Sénégal." C’est en ces termes que le président sénégalais Macky Sall a rendu hommage, mardi 15 mai, au stade Demba Diop de Dakar, devant plusieurs dizaines de milliers de personnes, à Jules François Bocandé, décédé le 7 mai à 54 ans des conséquences d’un accident vasculo-cérébral à Metz. L’ancien capitaine des Lions de la Terranga a été inhumé mercredi 16 mai dans sa ville natale de Ziguinchor.

Quelque 20 000 à 30 000 personnes se sont rassemblées, mardi 15 mai, au stade Bemba Diop de Dakar, pour un hommage vibrant à l’ancienne gloire du football sénégalais, Jules François Bocandé. Dans une ambiance lourde d’émotions, la cérémonie a été marquée par de nombreux témoignages de personnalités politiques mais également de ses anciens coéquipiers et des joueurs actuels de l’équipe sénégalaise comme Khalilou Fadiga, El Hadji Diouf et le gardien de but Tony Sylva.

« Tout le Sénégal est aujourd'hui endeuillé. Il n'a jamais été avare de conseils. (...) C'est lui qui nous a donné l'amour du maillot », a ainsi déclaré Khalilou Fadiga, entre deux sanglots. « C'était un père, un frère, un conseiller. J'ai mal au cœur », avait auparavant lâché El Hadji Diouf.

 

L'hommage des joueurs de l'équipe du Sénégal

 

"Fulgurances"

Durant de longues minutes, le chef de l’État, Macky Sall, a  lui-même prononcé un vibrant hommage à « un héros de l’histoire sportive, un homme bon et courageux selon tous les témoignages. »  « Nous garderons éternellement le souvenir des fulgurances, ce 1er Septembre 1985, lorsque, face au redoutable Zimbabwe, il s’introduisait, avec l’art du champion déterminé, dans les enclos de l’adversaire pour signer les buts de la victoire et faire vibrer, dans la ferveur et l’enthousiasme, tout un peuple », a-t-il ainsi lancé.

Et de poursuivre : « Nous garderons éternellement le souvenir d’un Bocandé qui, au mépris de ses intérêts personnels, provoqua volontairement son expulsion de la pelouse de Metz pour répondre, tel un soldat, à l’appel de la patrie alors sur le chemin du Caire à l’occasion de la Coupe d’Afrique de 1986. Si un tel homme n’est pas un héros, qu’est-ce alors un héros ? »

Retour à Ziguinchor

Avec le Sénégal, Bocandé a participé à trois Coupes d’Afrique des Nations (1986, 1990 et 1992). Il a été sacré meilleur buteur du championnat français de première division avec 25 buts marqués en 1986 sous les couleurs de Metz. Il a ensuite parcouru l’Hexagone en mettant son talent au service du Paris Saint-Germain, de Nice et de Lens.

Bocandé a été inhumé, mercredi 16 mai dans l’après-midi, dans sa ville natale de Ziguinchor, où de nombreuses personnes ont accueilli sa dépouille, célébrant l’enfant du pays qui avait débuté sa carrière avec le club local du Casa Sports. Il repose au cimetière mixte de Santhiaba, symbole du dialogue islamo-chrétien au Sénégal, aux côtés de sa mère.
 

La vidéo de l'arrivée de la dépouille de Jules François Kokandé à Ziguinchor

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Sénégal

Sénégal : dans l'affaire Karim Wade, Bibo Bourgi plaide malade

Sénégal : dans l'affaire Karim Wade, Bibo Bourgi plaide malade

La détérioration de l'état de santé de l'homme d'affaires, soupçonné de complicité dans l'affaire Karim Wade, hypothèque la tenue du procès, le 31 juillet[...]

"Les Africains pourraient menacer de rompre leurs relations diplomatiques avec Israël"

En poste à Dakar depuis 2008, Abdalrahim Alfarra, ambassadeur de l'État de Palestine pour le Sénégal, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Burkina Faso et le Cap-Vert, a pu mesurer la[...]

Ramadan 2014 : Aïd mabrouk !

Un peu partout dans le monde, les musulmans ont commencé à fêter l’Aïd el-Fitr, la fête de la fin du mois sacré de ramadan. Si certains ont débuté les festivités[...]

Mohamed Talbi : "L'islam est né laïc"

L'auteur tunisien de "Ma religion c'est la liberté" n'en démord pas : le Coran est porteur de modernité et de rationalité, mais son message a été altéré par[...]

Le Sénégal lève 500 millions de dollars sur les marchés internationaux

Le Sénégal a levé 500 millions de dollars sur les marchés internationaux. L'eurobond, d'une maturité de dix ans, a été émis à un taux de 6,25 % et a attiré un[...]

Drague : le bal des faux-culs

Ils sont discrets, rembourrés et très à la mode en Afrique de l'Ouest... Zoom sur ces collants qui permettent aux femmes d'afficher de jolies fesses rebondies à moindre prix.[...]

Sculpture : Diadji Diop, la vie en rouge

Aussi discret que ses sculptures sont remarquables, cet artiste d'origine sénégalaise s'est fait repérer... dans les jardins de l'Élysée ![...]

OIF : qui veut être sur le ticket de Michaëlle Jean ?

Le Canada met toutes les chances de son côté dans sa course à l'OIF. Comme proposer un deal à certains États membres de l'OIF pour les convaincre de voter pour Michaëlle Jean.[...]

Sénégal : Mahammed Dionne, le premier de la classe

Chargé jusque-là du Plan Sénégal émergent, ce fidèle de Macky Sall succède à Aminata Touré à la tête du gouvernement. Plus consensuel, il devrait[...]

Sénégal : Khalifa Sall, un destin présidentiel ?

Avec une victoire écrasante à Dakar, le destin présidentiel du socialiste Khalifa Sall se précise...[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers