Extension Factory Builder
16/05/2012 à 18:02
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Meriem Bensalah Chaqroun devrait prendre la tête de la CGEM le 16 mai 2012. Meriem Bensalah Chaqroun devrait prendre la tête de la CGEM le 16 mai 2012. © CGEM

L’énergique patronne des Eaux minérales d’Oulmès, Meriem Bensalah Chaqroun, a été élue mercredi 16 mai à la tête de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM). Elle était l’unique candidate à la succession de Mohamed Horani.

Mis à jour à 20h00

Les patrons marocains se sont choisis... une patronne. Meriem Bensalah Chaqroun, administratrice-directrice générale des Eaux minérales d’Oulmès, a été élue le16 mai à la présidence de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM). Conformément aux usages de la principale organisation patronale marocaine, les deux autres prétendants s'étaient retirés de la course pour qu’il n’y ait qu’une seule candidature. Le sortant, Mohamed Horani, président du groupe de monétique Hightech Payment Systems (HPS), et Abdelilah Hifdi, qui chapeaute la Fédération nationale des transports routiers, avaient appelé à voter pour elle.

À 49 ans, la fille d’Abdelkader Bensalah, figure de la lutte pour l’indépendance et fondateur du conglomérat Holmarcom, s’est imposée depuis longtemps. Titulaire d’un MBA de l’université de Dallas, elle a intégré dès 1990 le groupe familial au sein des Eaux minérales d’Oulmès. Sous sa houlette, le chiffre d’affaires de la filiale, détentrice de la célèbre marque Sidi Ali, est passé de 600 millions à plus de 1 milliard de dirhams (89,6 millions d’euros). Une progression qui s’est faite en bonne entente avec son frère Mohamed Bensalah, arrivé à la tête d’Holmarcom en 1993. La candidate à la présidence de la CGEM s’est par ailleurs fait connaître pour ses talents d’organisatrice lors de grandes manifestations telles que la Journée de la terre en 2010 à Rabat ou le Festival de Casablanca.

Même en l’absence d’adversaire, l’énergique patronne des Eaux minérales d’Oulmès s’est lancée dans une tournée des régions afin d’expliquer son programme pour la CGEM, en compagnie de Salah Eddine Kadmiri, candidat à la vice-présidence. Patron de Schiele, une PME du secteur de l’électronique, ce dernier dirige aussi la commission PME de l’organisation, ce qui en fait un allié précieux pour Bensalah.

"Émergence industrielle"

Depuis le 4 mai, le tandem a déjà rencontré les chefs d’entreprise de Fès, Meknès, Tanger, Agadir et Laayoune. Leur programme met en avant la nécessité d’ouvrir la CGEM aux jeunes entrepreneurs et d’impliquer davantage l’organisation patronale dans le plan gouvernemental « émergence industrielle » et les politiques de soutien à l’export, notamment vers l’Afrique subsaharienne. Il reprend aussi les thèmes – plus traditionnels pour la CGEM – d’une fiscalité plus faible pour les PME et d’une flexibilité accrue du droit du travail.

Cette mère de trois enfants passionnée de moto, qui a toujours su concilier vie professionnelle et vie personnelle, est la première femme à accéder à la présidence de la CGEM.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Maroc

BMCE Bank annonce des résultats records et change de nom

BMCE Bank annonce des résultats records et change de nom

Grâce à la bonne tenue de ces activités au Maroc et à l'explosion des bénéfices de son bras armé africain BOA, le groupe marocain affiche des résultats inédits en 2014.[...]

Maroc : misogyne, Benkirane ?

Animé par une vision extrêmement conservatrice de la place des femmes, le chef du gouvernement multiplie les saillies douteuses contre ses opposantes. Qui le lui rendent bien.[...]

France : 800 cheminots marocains accusent la SNCF de "discrimination"

En France, 832 cheminots marocains réclament des dommages et intérêts à la SNCF devant le conseil de prud'hommes de Paris. Ils accusent l’entreprise ferroviaire de ne pas leur avoir octroyé[...]

Maroc : démantèlement d'une cellule terroriste liée à l'État islamique

Les autorités marocaines ont annoncé dimanche avoir démantelé une cellule terroriste qui planifiait des attaques contre des personnalités politiques, civiles et militaires.[...]

Le Maroc sur le qui-vive suite à l'attentat du Bardo à Tunis

Dans la foulée des évènements du 18 mars à Tunis, le Maroc, déjà menacé à plusieurs reprises par l’Etat Islamique (EI), a pris la décision de renforcer sa[...]

Ahmed Aboutaleb, un Marocain en plat pays

En 1976, il ne parlait pas un mot de néerlandais. Quarante ans plus tard, il est maire de Rotterdam et si populaire qu'on lui prédit un avenir de Premier ministre. Pas mal comme intégration, non ?[...]

Comment distinguer un Marocain d'un Allemand ?

Voici une histoire à la fois cocasse et instructive. Il s'agit de la question du regroupement familial, qui est une des sources de l'immigration en Europe. Pour les partis politiques qui veulent limiter [...]

Maroc : Bassima Hakkaoui, l'antiféministe devenue ministre

Seule femme du gouvernement, elle se bat bec et ongles contre les tenants d'une émancipation totale.[...]

Maroc : Mustapha El Khalfi, au nom du père

Ministre de la Communication depuis 2012, Mustapha El Khalfi, cet islamiste "moderne" au tropisme anglo-saxon, doit presque tout à son mentor Abdelilah Benkirane. Et le lui rend bien[...]

Rajaâ Cherkaoui El Moursli : "Il faut commencer très tôt à intéresser les filles aux matières scientifiques"

La physicienne marocaine Rajaâ Cherkaoui El Moursli a remporté le prix de la fondation L'Oréal-Unesco pour les femmes et la science, zone Afrique et États arabes. Une belle récompense pour cette[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120516094412 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120516094412 from 172.16.0.100