Extension Factory Builder
15/05/2012 à 14:42
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Jean-Marc Ayrault a été nommé mardi 15 mai Premier ministre français. Jean-Marc Ayrault a été nommé mardi 15 mai Premier ministre français. © AFP

La France connaît le nom de son nouveau Premier ministre. Jean-Marc Ayrault, président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale et maire de Nantes, remplace François Fillon à Matignon. Ses atouts : sa germanophilie et, peut-être, ses relations avec l’Afrique de l’Ouest.

La surprise n’est pas bien grosse tant on s’attendait à sa nomination : Jean-Marc Ayrault est le nouveau locataire de l’Hôtel de Matignon, résidence du Premier ministre français. Seul des trois favoris à ce poste à ne pas avoir affronté François Hollande, dont il était un soutien, lors de la primaire socialiste, ce natif du Maine-et-Loire était pourtant moins populaire (à l’échelle des sondages), que Martine Aubry et Manuel Valls, ses deux principaux coucurrents.

Élu maire de Nantes à quatre reprises depuis 1989, député sans interruption depuis 1986, président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale depuis quinze ans, l’homme, sans avoir été ministre, a beaucoup côtoyé le pouvoir. Sous François Mitterrand d’abord puis, surtout, sous Lionel Jospin, de 2002 à 2005. Il est d’ailleurs à cette époque un régulier des petits-déjeuners du mardi à Matignon où il bavarde, déjà, avec un certain Premier secrétaire du Parti socialiste, aujourd’hui devenu ce que l’on sait.

Le cabinet du président

La présidence de la République a annoncé mardi 15 mai dans l'après-midi que René-Pierre Lemas était nommé secrétaire général de l'Elysée. Il sera assisté d'Emmanuel Macron et de Nicolas Revel alors qu'Aquilino Morelle sera le conseiller politique de François Hollande.

Le chef de l'état-major particulier du président reste le même que celui de l'ancien chef de l'État Nicolas Sarkozy en la personne du général Benoît Puga. Celui-ci a servi à de nombreuses reprises en Afrique, notamment en République Centrafricaine, au Tchad et à Djibouti.

La présidence a ajouté que la directrice de cabinet du président sera Sylvie Hubac, assistée d'Alain Zabulon, tandis que Pierre Besnard a été nommé chef de cabinet du président.

Germanophile. Et Africain ?

Plus jeune conseiller général de France à 26 ans, sa formation de professeur d’allemand a sans doute pesé dans la balance alors que le nouveau président de la République réserve, mercredi 15 mai, sa première visite officielle à l’étranger à la patrie d’Angela Merkel. Germanophile et germanophone, Jean-Marc Ayrault a pourtant d’autres atouts, africains ceux-là, dans sa manche.

En tant que maire de Nantes, il a noué de nombreuses affinités sur le continent, notamment au Bénin. Il y a rencontré en septembre 2011 le chef de l’État, Boni Yayi, et l’ancien président Nicéphore Soglo, actuel maire de Cotonou, avec lequel sa ville a signé un accord de partenariat.

Premier port négrier de l’Hexagone à l’époque de l’esclavage, Nantes s’est dotée sous son mandat du plus grand mémorial d’Europe, inauguré le 25 mars 2012. Une priorité « au travail de mémoire », expliquait Jean-Marc Ayrault à Fraternité Matin en mars 2012, qui a poussé à multiplier les jumelages notamment avec les villes de Rufisque au Sénégal, de Dschang au Cameroun mais également d’Agadir au Maroc ou de Durban en Afrique du Sud.

"L’Afrique mérite une nouvelle politique"

Parfois critiqué pour faire partie d’un trop grand nombre de cercles à l’Assemblée nationale, Jean-Marc Ayrault ne dédaigne clairement pas les sujets internationaux. Comme député, il a fait partie de bon nombre de groupes d’amitié ou d’études, concernant, au côté de la Géorgie et de l’Irlande du Nord, des pays comme l’Afrique du Sud, le Sénégal, le Maroc, le Cameroun ou encore l’Algérie.

En sa fonction de président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, le nouveau Premier ministre s’est même essayé le 3 mars 2011, en plein printemps arabe, à un semblant de discours de politique étrangère appliqué à l’Afrique. Il y avait formé un certain nombre de propositions à l’adresse d’Alain Juppé, alors ministre des Affaires Étrangères. « Il revient à la France de soumettre des programmes d’aides spécifiques, destinés à stimuler la productivité agricole africaine […]. La France doit avoir le courage de proposer un moratoire des subventions européennes aux produits agricoles exportés vers l’Afrique, afin de rendre compétitives les denrées africaines », avait-il notamment déclaré avant de critiquer la politique migratoire française à l’origine d’une fuite des cerveaux dommageable au continent africain. « Une nouvelle Afrique émerge », avait-il conclu. « Elle mérite une nouvelle politique. » De belles paroles qu’il a désormais les moyens de transformer en actes.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Algérie : nouveau blocage dans l'enquête sur la mort des moines de Tibhirine ?

Algérie : nouveau blocage dans l'enquête sur la mort des moines de Tibhirine ?

Les magistrats français qui se sont rendus en Algérie la semaine dernière n'ont pas pu emporter les prélèvements effectués sur les restes des crânes des sept moines assassiné[...]

Migration : quand les Africains ne défendent pas les Africains

En pleine polémique européenne sur l’immigration, Daxe Dabré n’a pas honte de publier le livre "Je suis noir : j'ai honte...". Aiguillon salutaire dans le débat ou ramassis de[...]

Ebola business, commerce macabre autour d'une épidémie

Des boucles d'oreille aux peluches en forme de virus, les produits dérivés à l'effigie d'Ebola se multiplient sur la Toile. Alors que l'épidémie fait rage, avec un bilan de 10 000 cas en Afrique[...]

Canada : un militaire et un assaillant tués après une fusillade au Parlement d'Ottawa

Un tireur, décrit comme un "terroriste" par le Premier ministre canadien, a tué mercredi un soldat à Ottawa et semé la panique au Parlement avant d'être abattu par la police.[...]

L'OIF aux Africains !

Moins de six semaines nous séparent de l'élection du nouveau secrétaire général de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF). Les 57 chefs d'État ou de gouvernement[...]

Un tandem remplace Christophe de Margerie à la tête de Total

 Pour prendre la succesion de Christophe de Margerie, décédé le 20 octobre dans un accident d'avion, le groupe français Total a confié le poste de président du Conseil[...]

Ebola : "Je suis un Libérien, pas un virus", la campagne qui veut vaincre la stigmatisation

#IamALiberianNotAVirus (comprenez : "Je suis un Libérien, pas un virus"). C'est la nouvelle campagne qui anime les réseaux sociaux américains pour lutter contre la stigmatisation des personnes[...]

Ebola : mille patients guéris en Afrique de l'Ouest et deux rémissions occidentales

Il y a parfois des nouvelles heureuses dans les tragédies. L'annonce de Médecins sans frontières du "1 000è survivant" d'Ebola sorti de ses centres en Afrique de l'Ouest, ainsi que celle de[...]

Automobile : la Chine, un leader qui pèse lourd en Afrique

Depuis dix ans, les ventes de camions chinois explosent. Pour répondre à la demande, les constructeurs commencent à implanter des usines d'assemblage. Les marques européennes contre-attaquent en[...]

France : Patrick Balkany rattrapé par ses pratiques douteuses en Afrique

Patrick Balkany, député et maire de Levallois-Perret, en banlieue parisienne, a été mis en examen, mardi, pour "blanchiment de fraude fiscale", "corruption" et "blanchiment de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers