Extension Factory Builder
15/05/2012 à 09:22
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Claude Le Roy, sélectionneur de la RDC. Claude Le Roy, sélectionneur de la RDC. © AFP

Claude Le Roy, sélectionneur de l'équipe nationale de RDC, milite pour une professionnalisation à l'africaine des clubs de football africains. Celle-ci devrait s'inspirer, selon le Français, du mode de fonctionnement du club star du pays, le TP Mazembe.

Claude Le Roy, la RDC s’est dotée cette année d’un championnat professionnel à quatorze équipes. Part-il sur de bonnes bases ?

Bien sûr. La Linafoot (Ligue Nationale de Football) a eu raison de tenter cette expérience. La RDC avait besoin d’un championnat structuré et lisible. Le projet est viable, malgré l’immensité du territoire du pays, avec tout ce que cela suppose comme difficultés pour se déplacer. Maintenant, ce championnat va avoir besoin de ressources. En RDC, il y a un potentiel public énorme. C’est aussi le cas pour les sponsors. J’ai mis en contact un gros sponsor avec la Linafoot. J’espère que cela va aboutir prochainement.

EN RDC, il y a le TP Mazembe et les autres…

Le TP Mazembe est un exemple à suivre, non seulement pour les clubs de la RDC, mais aussi pour les autres en Afrique. Certes, Moïse Katumbi a des moyens. Mais c’est aussi un visionnaire et un bâtisseur. Il n’est pas dans la culture de l’urgence. Il ne va pas virer son entraîneur au bout de trois mauvais résultats. Il structure son club, à tous les niveaux : administratif, médical, technique, au niveau des équipements. Il a construit un nouveau stade ( qui sera inauguré cet été, NDLR) sur fonds propres.

Pourquoi cet exemple n’est-il pas davantage suivi ?

C’est une question de volonté. Il y a dans ce pays des clubs comme l’AS Vita Club, Motema Pembe, tous les deux à Kinshasa, qui sont des noms qui comptent en Afrique. Avec leur potentiel, ils pourraient faire partie des meilleurs du continent africain. À l’AS Vita Club, Denis Goavec, l’entraîneur français qui était là depuis trois mois, a été limogé à la suite d’une élimination en Ligue des Champions. Mais aussi parce qu’il avait critiqué le stage effectué au Brésil, où, pendant plus d’un mois, il n’a pas pu entraîner son équipe, parce que ce sont des brésiliens qui le faisaient ! Est-ce normal ? Je me bats pour que les clubs soient plus professionnels. S’ils le sont, la sélection nationale en profite.

Mais les footballeurs africains chercheront malgré tout toujours à partir en Europe…

Pas forcément. Si on développe un professionnalisme à l’africaine, en tenant certes  compte des difficultés du continent, de ses réalités, on incitera les joueurs africains à rester. S’ils ont de bonnes conditions de travail, des salaires intéressants, ils ne voudront pas tous s’expatrier.

Vous avez initié un programme de détection et de formation. Quel est le premier ressenti ?

Ce programme concerne les moins de 20 ans et les moins de 17 ans. Nous tentons de dénicher les talents dans toutes les provinces. On se déplace avec Sébastien Migné, mon adjoint, et on demande aux éducateurs locaux de nous signaler les meilleurs, qui participent à des regroupements à Kinshasa. Avec le Nigeria, la RDC est le pays qui dispose du meilleur réservoir de jeunes. Il faut créer un environnement d’excellence partout. Les moyens commencent à être mis, mais l’aide de l’État est indispensable.

___

Propos recueillis par Alexis Billebault
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : reddition du chef rebelle Cobra Matata

RDC : reddition du chef rebelle Cobra Matata

Le chef rebelle congolais Cobra Matata s'est rendu vendredi soir aux autorités congolaises à Bunia, dans le nord-est de la République démocratique du Congo, où il a semé la désolati[...]

RDC : bêcheurs en eaux troubles

De jour comme de nuit, cela ne peut passer inaperçu. Qu'est-ce donc ? Des lettres en gros caractères gravées sur un immeuble : "Bandal, c'est Paris." Bandal - ou plutôt Bandalungwa,[...]

Après la chute de Compaoré, Kabila peut-il faire réviser la Constitution de RDC ?

On le sait : la chute de Blaise Compaoré a été énormément suivie et commentée dans les pays africains. En RDC notamment, où l'hypothèse d'une révision[...]

Pierre Kwenders, son excellence l'ambassadeur plénipotentiaire du Bantouland

Avec un premier album métissant hip-hop, jazz et rumba, le chanteur Pierre Kwenders ose un mélange des genres détonnant.[...]

CAN 2015 : Nigeria out, Côte d'Ivoire, RDC et Guinée in

Le Nigeria, tenant du titre, a été éliminé lors de la dernière journée des qualifications à la CAN 2015, le 19 novembre, au profit du Congo de Claude Le Roy. La RDC a[...]

Football - RDC : Yannis Mbombo, futur attaquant des Léopards ?

Né à Bruxelles de parents originaires de RD Congo, Yannis Mbombo (20 ans), prêté par le Standard Liège à Auxerre (Ligue 2), a été approché par Florent Ibenge, le[...]

RDC : les autorités annoncent la fin de l'épidémie d'Ebola dans le pays

Les autorités de Kinshasa ont annoncé samedi la fin de l'épidémie d'Ebola qui avait été déclarée fin août dans une zone reculée de la République[...]

RDC - CPI : comprendre le procès Bemba en 5 questions

Après les déclarations finales mercredi et jeudi de l'accusation et de la défense, l'affaire Bemba est désormais mise en délibéré. En attendant le verdict, retour en cinq questions[...]

RDC : pour l'accusation, Bemba est "responsable" de la "barbarie" de ses miliciens

Les avocats de Jean-Pierre Bemba tenteront de répondre jeudi aux accusations lancées la veille par le bureau du procureur de la CPI contre l'ancien vice-président congolais, jugé pour trois crimes de[...]

Crimes de guerre en RDC : dix ans de prison pour un ex-rebelle promu général

Un général congolais a été rattrapé par son passé de milicien vendredi à Kinshasa, où la justice l'a condamné à dix ans de prison ferme pour crimes de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers