Extension Factory Builder
14/05/2012 à 09:40
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La Cedeao estime que le président intérimaire malien Dioncounda Traoré doit diriger la transition La Cedeao estime que le président intérimaire malien Dioncounda Traoré doit diriger la transition © AFP

Les chefs d'état-major de la Cedeao se réunissent lundi 14 mai à Abuja, au Nigeria, pour envisager les modalités de déploiement des troupes ouest-africaines au Mali et en Guinée-Bissau. Une réunion qui intervient alors que les négociations entre l’ex-junte malienne et la Cedeao sur le nom du prochain chef de la transition butent.

Les chefs d'état-major de la Cedeao se rencontrent lundi 14 mai à Abuja au Nigeria afin « d’envisager les modalités de déploiement des troupes » au Mali et en Guinée-Bissau. Les responsables de la gendarmerie et de la police du Burkina Faso et du Nigeria, qui ont promis d'envoyer des troupes, seront présents à la réunion. 

En Guinée-Bissau, les responsables du coup d’État et les médiateurs africains se sont d’ores et déjà entendus vendredi pour que le président de l’Assemblé nationale, Manuel Serifo Nhamadjo, dirige un gouvernement de transition. Reste pour l'organisation sous-régionale à régler les problèmes du financement de la force d’intervention déployée, et du départ des soldats angolais présents sur le sol bissau-guinéen.

Blocage au Mali

À l’opposé, la résolution de la crise malienne est toujours bloquée. Lors du dernier sommet de la Cedeao, le 3 mai à Dakar, l’envoi de troupes ouest-africaines a été approuvé à la condition que la demande émane des autorités maliennes. Mais de quelle autorité ? C’est sur ce point précis que les négociations entre l’ex-junte et la Cedeao butent. Samedi, les deux médiateurs ouest-africains présents à Bamako depuis mardi - le ministre ivoirien de l'Intégration africaine, Adama Bictogo, et le ministre burkinabè des Affaires étrangères, Djibril Bassolé - ont quitté la capitale malienne sans accord avec l'ex-junte sur le nom de la personne devant diriger la période de transition à l'issue de la période des 40 jours, le 22 mai prochain.

L'ex-junte souhaite voir son leader, le capitane Amadou haya Sanaogo, remplacer le président intérimaire, Dioncounda Traoré, alors que la Cedeao veut que celui-ci reste au pouvoir pour une période d'un an. « Nous n'avons pas pu trouver pour le moment un accord. A notre entendement, selon la Constitution malienne, à partir du moment où après les 40 jours d'intérim on ne pourra pas tenir les élections, c'est (l'actuel président intérimaire) Dioncounda Traoré qui devrait poursuivre la tâche », a déclaré avant de partir Adama Bictogo.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Afrique Subsaharienne

Élections sous tension au Nigeria - le scrutin prolongé jusqu'à dimanche

Élections sous tension au Nigeria - le scrutin prolongé jusqu'à dimanche

La journée électorale au Nigeria ne s'est pas déroulé sans encombres. Des dysfonctionnements, des violences et des victimes sont à déplorer. Le scrutin a même été prolo[...]

Nigeria : élections suspendues dans certains bureaux à cause de problèmes techniques

Les opérations de vote pour les élections présidentielle et législatives au Nigeria ont été suspendues samedi en raison de problèmes techniques dans certains bureaux, où[...]

Nigeria : au moins sept morts dans des attaques contre des bureaux de vote

Au moins sept personnes ont été tuées samedi dans plusieurs attaques menées par des islamistes présumés dans le nord-est du Nigeria contre des bureaux de vote le jour des[...]

Ebola au Liberia : décès d'une malade testée positive le 20 mars

La femme testée positive à Ebola le 20 mars au Liberia après un mois sans contamination dans ce pays est décédée vendredi, ont affirmé samedi à l'AFP les autorités,[...]

Ebola : la Sierra Leone confine de nouveau sa population

Les Sierra-Léonais ont vécu dans le calme vendredi le premier jour de leurs trois jours de confinement, mesure radicale imposée pour la deuxième fois en six mois pour couper les chaînes de [...]

Nigeria : ouverture des bureaux de vote pour la présidentielle

Les Nigérians commençaient samedi à se rendre aux urnes pour élire leur prochain président, au cours du scrutin le plus serré de l'histoire de ce pays le plus peuplé d'Afrique,[...]

Somalie : au moins dix morts dans un attentat à Mogadiscio

Les Shebab ont revendiqué cette nouvelle attaque meurtrière dans la capitale somalienne. Des membres du gouvernement pourraient figurer parmi les blessés.[...]

Afrique centrale et Boko Haram : la solidarité attendra

Les fonds promis par les États d'Afrique centrale aux membres qui sont directement concernés par la lutte contre Boko Haram tardent à être versés.[...]

Afrique du Sud : la statue de Cecil Rhodes ou l'indéboulonnable problème de l'héritage colonial

La statue du colon Cecil Rhodes devant l'université du Cap provoque la colère des étudiants sud-africains. La polémique monte, d'autant plus que Robert Mugabe pourrait s'en mêler.[...]

Côte d'Ivoire : retour sur l'affaire Youssoufou Bamba

Retour sur le limogeage de l'ambassadeur de Côte d'Ivoire auprès des Nations unies à la suite d'un couac diplomatique entre Abidjan et Rabat.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120514092110 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120514092110 from 172.16.0.100