Extension Factory Builder
04/05/2012 à 20:49
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le 15 février, Abdelaziz Bouteflika annonce des réformes à la télévision, sans convaincre. Le 15 février, Abdelaziz Bouteflika annonce des réformes à la télévision, sans convaincre. © AFP

Avec des calendriers électoraux concordants, on pourrait penser que les Algériens se détourneraient de la présidentielle française. Or il n'en est rien, jugeant la campagne des législatives soporifique, les Algériens francophones se passionnent massivement pour la course à l'Élysée.

Comparaison n’est pas raison mais en l’occurrence, le fait n’est pas anodin. Le débat entre les deux finalistes de la présidentielle française, Nicolas Sarkozy et François Hollande a été beaucoup plus suivi et commenté par les Algériens que les meetings soporifiques de la campagne électorale pour les législatives de leur propre pays. Cet intérêt de l’opinion - dans les campagnes ou dans les villes, nantie ou zawaliya, miséreuse - pour la chose politique française ne tient pas uniquement à l’indigence des propos tenus de ce côté-ci de la Méditerranée.

"Inconsistance"

Avec près de 20 millions de locuteurs, soit 60% de la population, l’Algérie est, d’un point de vue démographique, le deuxième pays où l'on parle le plus le français dans le monde. Les chaînes de télévision hexagonales y réalisent de respectables parts d’audience. « C’est en regardant les émissions politiques sur France Télévision ou sur les chaînes info de TNT (accessibles en Algérie contre un abonnement pirate, NDLR), que l’on réalise le degré d’inconsistance de notre classe politique », assure Moncef, étudiant en médecine à Oran. Hasard du calendrier, législatives algériennes et présidentielle française coïncident depuis le changement constitutionnel qui a réduit le mandat présidentiel d’un septennat à un quiquennat. « Depuis 2002, se souvient Abdessalam, 67 ans, retraité de la fonction publique, ce phénomène est récurrent. L’Algérien montre plus d’enthousiasme pour la course à l’Élysée que celle du Palais Zighoud Youcef (qui abrite l’Hémicycle de l’APN, NDLR). »

Hollande favori

Autre hasard de calendrier : en 2012, les deux campagnes s’achèvent le même jour, le 4 mai à minuit. S’ils semblent soulagés d’être débarrassés des insipides clips diffusés par les médias publics, les Algériens regrettent déjà « la cessation des hostilités » en France. En matière de pronostics, les faveurs des Algériens vont vers la candidat socialiste François Hollande. Officiels ou simples citoyens semblent convaincus de la défaite du sortant. Et s’ils n’en sont pas certains, ils la souhaitent. Pourquoi ? « Le jour de l’annonce du décès de Ben Bella (ancien président algérien, NDLR) au moment où Hollande rendait hommage au disparu, Niolas Sarkozy s’en prenait aux émigrés d’origine algérienne », déplore Abla, 32 ans, biologiste à Blida.

___

Par Cherif Ouazani, envoyé spécial à Alger

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

Algérie : Rafik Khalifa devant ses juges en mars

Algérie : Rafik Khalifa devant ses juges en mars

Le procès de l'ancien milliardaire Rafik Khalifa se tiendra en mars devant le tribunal de Blida, selon des sources judiciaires à Alger.[...]

Goodluck, IBK, Kabila... Les grands absents du sommet de l'UA

Ils sont restés chez eux, trop occupés par leurs affaires internes. Plusieurs poids lourds du continent ne seront pas sur la photo de famille du 24e sommet des chefs d'État et de gouvernement de l'Union[...]

Ramtane Lamamra : "Un accord de paix peut être signé au Mali dans moins de six mois"

Présent à Addis-Abeba pour le Sommet de l'Union africaine, le ministre algérien des Affaires étrangères et médiateur en chef des négociations de paix au Mali, Ramtane Lamamra, se[...]

CAN 2015 : l'Algérie retrouve son jeu et son statut de favori

Après deux matchs médiocres dans le jeu, les Fennecs ont dominé le Sénégal techniquement sur le gazon de Malabo (2-0). Les hommes de Christian Gourcuff ont enfin endossé leur costume de[...]

CAN 2015 : L'Algérie et le Ghana arrachent leur ticket pour les quarts

L'Algérie, très vite devant au score face au Sénégal, n'a jamais tremblé et assume son statut de favori grâce à son succès (2-0). Les Sénégalais d'Alain Giresse,[...]

Algérie : l'illégitime défense des "auxiliaires" pendant la décennie noire

Pour la première fois, deux anciens miliciens antijihadistes vont être jugés en France pour des faits datant de la décennie noire. Enquête sur des auxiliaires aux méthodes[...]

France : le corps d'Hervé Gourdel, décapité en Algérie, rapatrié à Paris

Le corps du Français Hervé Gourdel, enlevé puis décapité en septembre par des jihadistes algériens, a été rapatrié en France, onze jours après sa[...]

Le corps du Français Hervé Gourdel, décapité en Algérie, sera rapatrié lundi

Le corps du touriste français Hervé Gourdel, enlevé puis décapité fin septembre par des jihadistes algériens, doit être transféré lundi vers la France, douze jours[...]

CAN 2015 : le Ghana renverse l'Algérie au bout du temps additionnel !

Dans un match fermé, les Black Stars ont surpris l'Algérie à la dernière seconde grâce à leur attaquant vedette Asamoah Gyan. Grâce à ce succès, le Ghana passe devant[...]

Algérie - CAN 2015 : M'Bolhi, la solitude du gardien de but

Malgré sa remarquable prestation lors du dernier Mondial au Brésil, Raïs M'Bolhi, le portier de l'équipe nationale de football, demeure méconnu et sous-coté. Mais une belle CAN avec[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120504182053 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120504182053 from 172.16.0.100