Extension Factory Builder
04/05/2012 à 20:49
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le 15 février, Abdelaziz Bouteflika annonce des réformes à la télévision, sans convaincre. Le 15 février, Abdelaziz Bouteflika annonce des réformes à la télévision, sans convaincre. © AFP

Avec des calendriers électoraux concordants, on pourrait penser que les Algériens se détourneraient de la présidentielle française. Or il n'en est rien, jugeant la campagne des législatives soporifique, les Algériens francophones se passionnent massivement pour la course à l'Élysée.

Comparaison n’est pas raison mais en l’occurrence, le fait n’est pas anodin. Le débat entre les deux finalistes de la présidentielle française, Nicolas Sarkozy et François Hollande a été beaucoup plus suivi et commenté par les Algériens que les meetings soporifiques de la campagne électorale pour les législatives de leur propre pays. Cet intérêt de l’opinion - dans les campagnes ou dans les villes, nantie ou zawaliya, miséreuse - pour la chose politique française ne tient pas uniquement à l’indigence des propos tenus de ce côté-ci de la Méditerranée.

"Inconsistance"

Avec près de 20 millions de locuteurs, soit 60% de la population, l’Algérie est, d’un point de vue démographique, le deuxième pays où l'on parle le plus le français dans le monde. Les chaînes de télévision hexagonales y réalisent de respectables parts d’audience. « C’est en regardant les émissions politiques sur France Télévision ou sur les chaînes info de TNT (accessibles en Algérie contre un abonnement pirate, NDLR), que l’on réalise le degré d’inconsistance de notre classe politique », assure Moncef, étudiant en médecine à Oran. Hasard du calendrier, législatives algériennes et présidentielle française coïncident depuis le changement constitutionnel qui a réduit le mandat présidentiel d’un septennat à un quiquennat. « Depuis 2002, se souvient Abdessalam, 67 ans, retraité de la fonction publique, ce phénomène est récurrent. L’Algérien montre plus d’enthousiasme pour la course à l’Élysée que celle du Palais Zighoud Youcef (qui abrite l’Hémicycle de l’APN, NDLR). »

Hollande favori

Autre hasard de calendrier : en 2012, les deux campagnes s’achèvent le même jour, le 4 mai à minuit. S’ils semblent soulagés d’être débarrassés des insipides clips diffusés par les médias publics, les Algériens regrettent déjà « la cessation des hostilités » en France. En matière de pronostics, les faveurs des Algériens vont vers la candidat socialiste François Hollande. Officiels ou simples citoyens semblent convaincus de la défaite du sortant. Et s’ils n’en sont pas certains, ils la souhaitent. Pourquoi ? « Le jour de l’annonce du décès de Ben Bella (ancien président algérien, NDLR) au moment où Hollande rendait hommage au disparu, Niolas Sarkozy s’en prenait aux émigrés d’origine algérienne », déplore Abla, 32 ans, biologiste à Blida.

___

Par Cherif Ouazani, envoyé spécial à Alger

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

Vol AH5017 : comment les Burkinabè ont trouvé la zone du crash

Vol AH5017 : comment les Burkinabè ont trouvé la zone du crash

Dès que l'alerte a été donnée au sujet de la disparition du vol AH 5017, les militaires burkinabè n'ont pas ménagé leurs efforts pour retrouver la trace du DC-9 affrété[...]

Maghreb : sur les routes du jihad pour la Syrie ou l'Irak

Ils sont des milliers à partir depuis Rabat, Tunis, Alger ou Tripoli pour rejoindre la Syrie ou l'Irak. Qui sont-ils ? Pourquoi partent-ils ? Quelles routes empruntent-ils ? Jeune Afrique a [...]

L'analyse des boîtes noires du vol AH 5017 pourrait prendre "plusieurs semaines"

Selon Frédéric Cuvillier, secrétaire d'État français aux transports, l'analyse des boîtes noires de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé jeudi dernier au Mali[...]

Ramadan 2014 : Aïd mabrouk !

Un peu partout dans le monde, les musulmans ont commencé à fêter l’Aïd el-Fitr, la fête de la fin du mois sacré de ramadan. Si certains ont débuté les festivités[...]

Algérie : valse de patrons à la tête du groupe pétrolier Sonatrach

Le groupe pétrolier algérien Sonatrach a un nouveau PDG, le 9e en 15 ans, signe d’une instabilité chronique à la tête du plus grand groupe africain par le chiffre d’affaires,[...]

Algérie : coup de balai à El-Mouradia

Si le mois de ramadan était jusqu'ici utilisé par Abdelaziz Bouteflika pour examiner les performances de ses ministres, cette année ce sont ses conseillers qui ont été passés au[...]

Mohamed Talbi : "L'islam est né laïc"

L'auteur tunisien de "Ma religion c'est la liberté" n'en démord pas : le Coran est porteur de modernité et de rationalité, mais son message a été altéré par[...]

Vol AH 5017 : les deux boîtes noires transférées à Paris

Les deux boîtes noires de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé au Mali ont été transférées dimanche soir de Bamako à Paris, où elles doivent être[...]

Benjamin Stora : "La promesse de réouverture des synagogues algériennes est très importante"

L’historien spécialiste du Maghreb Benjamin Stora réagit à la promesse de réouverture des synagogues algériennes faite par le ministre des Affaires religieuses, Mohamed Aïssa,[...]

Crash du vol AH5017 : l'enquête associera plusieurs pays

Le détachement militaire français dépêché dans le nord du Mali sur le lieu du crash du vol Ouaga-Alger AH 5017 a retrouvé vendredi la boîte noire du DC-9 affrété par Air[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers