Extension Factory Builder
04/05/2012 à 20:49
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le 15 février, Abdelaziz Bouteflika annonce des réformes à la télévision, sans convaincre. Le 15 février, Abdelaziz Bouteflika annonce des réformes à la télévision, sans convaincre. © AFP

Avec des calendriers électoraux concordants, on pourrait penser que les Algériens se détourneraient de la présidentielle française. Or il n'en est rien, jugeant la campagne des législatives soporifique, les Algériens francophones se passionnent massivement pour la course à l'Élysée.

Comparaison n’est pas raison mais en l’occurrence, le fait n’est pas anodin. Le débat entre les deux finalistes de la présidentielle française, Nicolas Sarkozy et François Hollande a été beaucoup plus suivi et commenté par les Algériens que les meetings soporifiques de la campagne électorale pour les législatives de leur propre pays. Cet intérêt de l’opinion - dans les campagnes ou dans les villes, nantie ou zawaliya, miséreuse - pour la chose politique française ne tient pas uniquement à l’indigence des propos tenus de ce côté-ci de la Méditerranée.

"Inconsistance"

Avec près de 20 millions de locuteurs, soit 60% de la population, l’Algérie est, d’un point de vue démographique, le deuxième pays où l'on parle le plus le français dans le monde. Les chaînes de télévision hexagonales y réalisent de respectables parts d’audience. « C’est en regardant les émissions politiques sur France Télévision ou sur les chaînes info de TNT (accessibles en Algérie contre un abonnement pirate, NDLR), que l’on réalise le degré d’inconsistance de notre classe politique », assure Moncef, étudiant en médecine à Oran. Hasard du calendrier, législatives algériennes et présidentielle française coïncident depuis le changement constitutionnel qui a réduit le mandat présidentiel d’un septennat à un quiquennat. « Depuis 2002, se souvient Abdessalam, 67 ans, retraité de la fonction publique, ce phénomène est récurrent. L’Algérien montre plus d’enthousiasme pour la course à l’Élysée que celle du Palais Zighoud Youcef (qui abrite l’Hémicycle de l’APN, NDLR). »

Hollande favori

Autre hasard de calendrier : en 2012, les deux campagnes s’achèvent le même jour, le 4 mai à minuit. S’ils semblent soulagés d’être débarrassés des insipides clips diffusés par les médias publics, les Algériens regrettent déjà « la cessation des hostilités » en France. En matière de pronostics, les faveurs des Algériens vont vers la candidat socialiste François Hollande. Officiels ou simples citoyens semblent convaincus de la défaite du sortant. Et s’ils n’en sont pas certains, ils la souhaitent. Pourquoi ? « Le jour de l’annonce du décès de Ben Bella (ancien président algérien, NDLR) au moment où Hollande rendait hommage au disparu, Niolas Sarkozy s’en prenait aux émigrés d’origine algérienne », déplore Abla, 32 ans, biologiste à Blida.

___

Par Cherif Ouazani, envoyé spécial à Alger

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

Présidentielle algérienne : Abdelaziz Bouteflika réélu avec 81,53% des voix

Présidentielle algérienne : Abdelaziz Bouteflika réélu avec 81,53% des voix

Abdelaziz Bouteflika a été réélu au premier tour de l'élection présidentielle algérienne. Le chef de l'État sortant, qui briguait son quatrième mandat, a rassembl&eacu[...]

Algérie : les sept vies d'Abdelaziz Bouteflika

Abdelaziz Bouteflika a été réélu vendredi président de la République algérienne à une majorité écrasante de 81,53 % des suffrages exprimés. Alors que[...]

Vidéos - Football : les stades les plus chauds du continent

De Casablanca à Johanesburg en passant par Kumasi au Ghana, "Jeune Afrique" vous présente quelque-uns des stades de football les plus chauds du continent. Frissons garantis.[...]

L'État algérien rachète 51% de Djezzy

Après des années de bataille juridique, VimpelCom annonce la cession de 51% du capital de Djezzy au Fonds national d'investissement pour 2,643 milliards de dollars. L'actionnaire russe conserve toutefois le[...]

Vidéo - Cheb Khaled : "Je ne fais pas de politique"

Ses projets artistiques, ses dernières prises de position, notamment son soutien au président algérien sortant, Abdelaziz Bouteflika, et la polémique qui s'en est suivie, Cheb Khaled, qui signe son[...]

Algérie : Bouteflika en passe d'être réélu, Benflis dénonce une "fraude à grande échelle"

Très affaibli par la maladie, le président sortant Abdelaziz Bouteflika est pourtant sur le point de remporter la présidentielle algérienne. Un scrutin qui n'a attiré que la moitié des[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leurs territoires. Grâce à une carte[...]

Vidéo - Présidentielle algérienne : Bouteflika s'est rendu au bureau de vote en fauteuil roulant

L'élection présidentielle algérienne se tient ce jeudi. Le président sortant, Abdelaziz Bouteflika, a fait sa première apparition publique depuis 2012.[...]

Algérie : ouverture des bureaux de vote, apparition publique de Bouteflika attendue

Les Algériens sont appelés à se rendre aux urnes ce jeudi. Le président sortant – et favori -, Abdelaziz Bouteflika, affaibli par la maladie, devrait faire sa première apparition publique[...]

Faïza Guène, écrivain à part et entière

Depuis le best-seller "Kiffe kiffe demain", paru il y a dix ans et vendu à 400 000 exemplaires, la jeune auteure n'a pas cessé d'écrire. Dernier opus : "Un homme, ça ne pleure[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers