Extension Factory Builder
04/05/2012 à 20:49
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le 15 février, Abdelaziz Bouteflika annonce des réformes à la télévision, sans convaincre. Le 15 février, Abdelaziz Bouteflika annonce des réformes à la télévision, sans convaincre. © AFP

Avec des calendriers électoraux concordants, on pourrait penser que les Algériens se détourneraient de la présidentielle française. Or il n'en est rien, jugeant la campagne des législatives soporifique, les Algériens francophones se passionnent massivement pour la course à l'Élysée.

Comparaison n’est pas raison mais en l’occurrence, le fait n’est pas anodin. Le débat entre les deux finalistes de la présidentielle française, Nicolas Sarkozy et François Hollande a été beaucoup plus suivi et commenté par les Algériens que les meetings soporifiques de la campagne électorale pour les législatives de leur propre pays. Cet intérêt de l’opinion - dans les campagnes ou dans les villes, nantie ou zawaliya, miséreuse - pour la chose politique française ne tient pas uniquement à l’indigence des propos tenus de ce côté-ci de la Méditerranée.

"Inconsistance"

Avec près de 20 millions de locuteurs, soit 60% de la population, l’Algérie est, d’un point de vue démographique, le deuxième pays où l'on parle le plus le français dans le monde. Les chaînes de télévision hexagonales y réalisent de respectables parts d’audience. « C’est en regardant les émissions politiques sur France Télévision ou sur les chaînes info de TNT (accessibles en Algérie contre un abonnement pirate, NDLR), que l’on réalise le degré d’inconsistance de notre classe politique », assure Moncef, étudiant en médecine à Oran. Hasard du calendrier, législatives algériennes et présidentielle française coïncident depuis le changement constitutionnel qui a réduit le mandat présidentiel d’un septennat à un quiquennat. « Depuis 2002, se souvient Abdessalam, 67 ans, retraité de la fonction publique, ce phénomène est récurrent. L’Algérien montre plus d’enthousiasme pour la course à l’Élysée que celle du Palais Zighoud Youcef (qui abrite l’Hémicycle de l’APN, NDLR). »

Hollande favori

Autre hasard de calendrier : en 2012, les deux campagnes s’achèvent le même jour, le 4 mai à minuit. S’ils semblent soulagés d’être débarrassés des insipides clips diffusés par les médias publics, les Algériens regrettent déjà « la cessation des hostilités » en France. En matière de pronostics, les faveurs des Algériens vont vers la candidat socialiste François Hollande. Officiels ou simples citoyens semblent convaincus de la défaite du sortant. Et s’ils n’en sont pas certains, ils la souhaitent. Pourquoi ? « Le jour de l’annonce du décès de Ben Bella (ancien président algérien, NDLR) au moment où Hollande rendait hommage au disparu, Niolas Sarkozy s’en prenait aux émigrés d’origine algérienne », déplore Abla, 32 ans, biologiste à Blida.

___

Par Cherif Ouazani, envoyé spécial à Alger

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

Algérie : 23 jihadistes tués près de Bouira lors d'une opération de l'armée

Algérie : 23 jihadistes tués près de Bouira lors d'une opération de l'armée

L’armée populaire nationale algérienne a lancé mardi une importante opération contre des jihadistes dans les alentours de la capitale. Au moins 23 terroristes ont été élimin&e[...]

Algérie : Tayeb Belaïz, c'est son coeur qui l'a lâché

Les problèmes de santé de Tayeb Belaïz, 67 ans, l'ont finalement contraint à quitter son poste de ministre de l'Intérieur le 14 mai. En guise de lot de consolation, il hérite du poste[...]

Le jihadiste algérien Belmokhtar dément l'allégeance de son groupe à l'EI

Le chef jihadiste Mokhtar Belmokhtar a réaffirmé la loyauté de son groupe, Al-Mourabitoune, à Al-Qaïda et démenti l'allégeance à l'État islamique (EI) proclamée[...]

Algérie : 21 terroristes recherchés après l'assassinat de quatre agents de sûreté

Quatre retraités algériens ont été tués puis brûlés par des terroristes dans la région de Batna, (est) le 12 mai. Les unités algériennes de lutte contre le[...]

Farid Benstiti, l'homme qui a mené le PSG en finale de la Ligue des Champions

Jeudi soir, les joueuses du Paris SG se sont inclinées sans rougir à la dernière minute en finale de la Ligue des Champions, à Berlin, face au FFC Francfort (1-2). Farid Benstiti,[...]

Remaniement en Algérie : Intérieur, Énergie et Finances changent de mains

À la faveur du remaniement ministériel annoncé jeudi par le président Bouteflika jeudi, trois portefeuilles majeurs changent de mains : ceux de l’Intérieur, de l’Énergie et des[...]

Algérie : Louisa Hanoune, connivence zéro

La secrétaire générale du Parti des travailleurs fustige sans relâche la corruption de certains membres du gouvernement algérien. Osé...[...]

Le groupe Al-Mourabitoune de Belmokhtar annonce son allégeance à l'EI

"Le mouvement Al-Mourabitoune annonce son allégeance au calife des musulmans Abou Baqr al-Baghdadi", a affirmé jeudi dans un enregistrement audio un responsable du mouvement armé terroriste.[...]

Liberté d'expression : les dessinateurs de presse en première ligne

L'attentat contre leurs confrères de "Charlie Hebdo" en janvier a fortement ému les dessinateurs africains et rappelé à quel point la liberté d'expression pouvait être[...]

Algérie : Boumédiène et Bendjedid, veuves illustres hospitalisées à Paris

Anissa Boumédiène et Halima Bendjedid, veuves d'anciens présidents algériens, sont hospitalisées à Paris.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers