Extension Factory Builder
04/05/2012 à 09:35
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Charles Taylor, ancien président du Liberia. Charles Taylor, ancien président du Liberia. © AFP

Le parquet a requis une peine de 80 ans de prison contre l'ancien président du Liberia Charles Taylor, reconnu coupable la semaine dernière de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité, a indiqué le bureau du procureur du Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL) dans un document rendu public jeudi 3 mai.  

« L'accusation recommande une peine globale de 80 ans de prison », à l’encontre de l’ancien président du Liberia Charles Taylor, a indiqué le bureau du procureur du Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL) dans un document rendu public jeudi 3 mai. Jusqu'ici, la plus longue peine prononcée par est de 52 ans de prison, à l'encontre d'Issa Sesay, l'un des anciens commandants du Front révolutionnaire uni (RUF).

« La peine recommandée est appropriée pour refléter le rôle essentiel que M. Taylor a joué dans des crimes d'une portée et d'une gravité extrêmes » et « fournit une réponse juste et appropriée aux outrages subis par les victimes, leurs familles et proches, le peuple sierra-léonais et le monde, en raison de ces crimes », a ajouté l'accusation. Le 26 avril, Charles Taylor a été reconnu coupable de 11 chefs d'accusation, meurtre, viol, pillage, notamment, par le TSSL.

"Influence significative"

« Sans la conduite criminelle de Charles Taylor, des milliers de gens n'auraient pas eu les membres amputés, n'auraient pas été violés, n'auraient pas été tués », a soutenu le bureau du procureur.  Les juges ont toutefois estimé que son « influence significative ne signifie pas qu'il avait le commandement ou le contrôle effectif ».

Charles Taylor purgera sa peine en Grande-Bretagne en vertu d'un accord avec le TSSL. L'accusation et la défense doivent exprimer leur opinion sur sa peine au cours d'une audience publique le 16 mai devant le TSSL, qui sera ensuite prononcée par les juges le 30 mai au cours d'une audience publique.

(Avec agences)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Libéria

Ebola : Ellen Johnson-Sirleaf décrète le couvre-feu au Liberia

Ebola : Ellen Johnson-Sirleaf décrète le couvre-feu au Liberia

La présidente du Liberia, Ellen Johnson-Sirleaf, a décrété mardi un couvre-feu général à partir de mercredi soir et la mise en quarantaine de deux quartiers urbains, dont un dans [...]

Ebola : trois médecins africains soignés par le ZMapp récupèrent de façon "remarquable"

Alors que le bilan s'aggrave, une lueur d'espoir apparaît peut-être en ce qui concerne l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest. Mardi, le ministre libérien de l'Information a annoncé que[...]

Ebola : plus de 100 cas recensés en trois jours en Afrique de l'Ouest

Alors que les frontières continuent de se fermer en Afrique de l'Ouest, qui lutte contre l'épidémie d'Ebola, le bilan du virus ne cesse de s'alourdir. En trois jours, ce sont plus d'une centaine de cas qui[...]

Ebola : 17 malades s'enfuient après l'attaque d'un centre d'isolement au Liberia

Un centre d'isolement pour patients a été attaqué dans la nuit de samedi à dimanche à Monrovia par des hommes armés qui affirmaient ne pas croire à Ebola. Dix-sept personnes[...]

Ebola : trois médecins reçoivent un traitement expérimental au Liberia

Trois médecins ayant contracté la fièvre hémorragique Ebola ont reçu des doses du traitement expérimental ZMapp au Libéria. Des hommes armés ont eux attaqué un centre[...]

Liberia : 17 malades d'Ebola en fuite après le saccage de leur centre de soins

Des hommes armés ont attaqué un centre d'isolement pour malades du virus Ebola à Monrovia, la capitale du Liberia, provoquant la fuite de dix-sept patients, a-t-on appris dimanche de sources concordantes.[...]

Ebola : le Kenya ferme ses frontières aux voyageurs venant de Guinée, Liberia, Sierra Leone

Le Kenya a annoncé samedi interdire l'entrée sur son territoire, à compter de mercredi, aux voyageurs venant de Guinée, du Liberia et de Sierra Leone, principaux foyers de l'épidémie[...]

Liberia : fermeture musclée d'un journal accusé d'"atteinte à la sécurité de l'État"

Un quotidien a été fermé au Liberia et plusieurs de ses journalistes ont été battus et arrêtés par la police, accusés d'avoir diffusé des informations "portant[...]

"Ebola se propage dans une ville d'1,3 million d'habitants : Monrovia", s'alarme MSF

ONG et sociétés de Croix-Rouge insistaient vendredi sur la nécessité de se mobiliser davantage face à une épidémie de fièvre hémorragique Ebola "largement[...]

L'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest est-elle "largement sous-évaluée" ?

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) estime que l'ampleur de l'épidémie d'Ebola est "largement sous-évaluée", alors que les pays africains affectés ont avoué jeudi[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers