Extension Factory Builder
04/05/2012 à 09:35
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Charles Taylor, ancien président du Liberia. Charles Taylor, ancien président du Liberia. © AFP

Le parquet a requis une peine de 80 ans de prison contre l'ancien président du Liberia Charles Taylor, reconnu coupable la semaine dernière de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité, a indiqué le bureau du procureur du Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL) dans un document rendu public jeudi 3 mai.  

« L'accusation recommande une peine globale de 80 ans de prison », à l’encontre de l’ancien président du Liberia Charles Taylor, a indiqué le bureau du procureur du Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL) dans un document rendu public jeudi 3 mai. Jusqu'ici, la plus longue peine prononcée par est de 52 ans de prison, à l'encontre d'Issa Sesay, l'un des anciens commandants du Front révolutionnaire uni (RUF).

« La peine recommandée est appropriée pour refléter le rôle essentiel que M. Taylor a joué dans des crimes d'une portée et d'une gravité extrêmes » et « fournit une réponse juste et appropriée aux outrages subis par les victimes, leurs familles et proches, le peuple sierra-léonais et le monde, en raison de ces crimes », a ajouté l'accusation. Le 26 avril, Charles Taylor a été reconnu coupable de 11 chefs d'accusation, meurtre, viol, pillage, notamment, par le TSSL.

"Influence significative"

« Sans la conduite criminelle de Charles Taylor, des milliers de gens n'auraient pas eu les membres amputés, n'auraient pas été violés, n'auraient pas été tués », a soutenu le bureau du procureur.  Les juges ont toutefois estimé que son « influence significative ne signifie pas qu'il avait le commandement ou le contrôle effectif ».

Charles Taylor purgera sa peine en Grande-Bretagne en vertu d'un accord avec le TSSL. L'accusation et la défense doivent exprimer leur opinion sur sa peine au cours d'une audience publique le 16 mai devant le TSSL, qui sera ensuite prononcée par les juges le 30 mai au cours d'une audience publique.

(Avec agences)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Libéria

Ebola : le Liberia ferme partiellement ses frontières, le Nigeria en alerte

Ebola : le Liberia ferme partiellement ses frontières, le Nigeria en alerte

Une partie des frontières du Liberia vont être fermées afin d'essayer de juguler l'épidémie d'Ebola, la plus meurtrière depuis la découverte du virus. La présidente Ellen John[...]

Ebola : premier cas à Freetown, deux Américains contaminés au Liberia

Le premier cas confirmé de décès dû au virus Ebola a été enregistré dans la capitale de la Sierra Leone, tandis que deux citoyens américains, engagés dans la lutte[...]

Ebola en Afrique de l'Ouest : le bilan passe le cap des 600 morts, dont 68 en 5 jours

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le bilan de l'épidémie de fièvre Ebola qui frappe la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone depuis mars a désormais franchi le cap des 600[...]

Selon l'OMS, l'épidémie de virus Ebola "peut être stoppée" en Afrique de l'Ouest

Après une accalmie au mois d'avril, la grave épidémie de virus Ebola qui touche l'Afrique de l'Ouest est repartie à la hausse ces derniers jours. Selon des responsables de l'OMS, celle-ci peut encore[...]

Ebola : l'Afrique de l'Ouest réunie à Accra pour riposter à l'épidémie

L'Afrique de l'Ouest, dont onze pays sont réunis à Accra en compagnie d'experts internationaux mercredi et jeudi, tente de riposter à l'épidémie d'Ebola qui a déjà fait 467 morts[...]

Guinée : Ebola, la fièvre monte à Conakry

Ebola tue maintenant au Liberia et en Sierra Leone, mais c'est toujours la Guinée qui paie le plus lourd tribut. Reportage dans un hôpital de Conakry, où l'on se bat pour sauver des vies.[...]

Guinée : polémique entre Alpha Condé et MSF autour de l'épidémie d'Ebola

Le torchon brûle entre le président guinéen, Alpha Condé, et l'organisation Médecins sans frontières (MSF). Lundi 23 juin, celle-ci avait ainsi estimé que l'épidémie[...]

Commissions Vérité : à quoi servent-elles ?

Depuis le 9 juin dernier, l'Instance Vérité et Dignité est en marche en Tunisie. Une dizaine d'autres commissions du même genre ont déjà été mises en place sur le continent.[...]

Ebola : l'épidémie est "hors de contrôle" en Afrique de l'Ouest, selon MSF

L'ONG Médecins sans frontières (MSF) a affirmé lundi que la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone comptaient "60 foyers actifs" de fièvre hémorragique, en grande partie due au[...]

Liberia : Charles Taylor souhaite être transféré au Rwanda

Incarcéré en Angleterre après avoir été condamné en 2012 à 50 ans pour crimes contre l'humanité en Sierra Leone, Charles Taylor souhaite être transféré au[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers