Extension Factory Builder
27/04/2012 à 21:14
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Dioncounda Traoré, le président par intérim du Mali à Abidjan lors du sommet le 26 avril. Dioncounda Traoré, le président par intérim du Mali à Abidjan lors du sommet le 26 avril. © AFP

Le 26 avril, 11 chefs d'État de la Cedeao se sont réunis à Abidjan afin d'apporter une solution aux crises que traversent le Mali et la Guinée-Bissau. Non sans divergences, les membres de la Cedeao se sont accordés sur un déploiement militaire, dont le coût s'élevera à 577 millions de dollars. Retour sur un huis-clos mouvementé.

Lors de la rencontre d'Abidjan du 26 avril, 11 chefs d'État de la Communauté des États de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao) ont pris la décision unanime d'envoyer quelques milliers de soldats au Mali et en Guinée-Bissau, suite aux coups d'État qui ont eu lieu dans ces deux pays. Selon une source ivoirienne, les deux opérations militaires coûteront 577 millions de dollars à l'organisation régionale et seront financées en partie par les États-Unis et l'Union européenne (UE).

L'évocation de la crise malienne n'a pas duré plus d'une heure. Le Nigérian Goodluck Jonathan s'est porté volontaire pour accompagner la médiation du président burkinabè Blaise Compaoré au Nord-Mali. L'Algérie et la Mauritanie qui avait été conviées aux discussions, au titre des pays de l'État-major intégré, se sont dites également prêtes à s'impliquer dans la résolution du conflit.

La force ouest-africaine qui sera déployée pour renforcer le processus de transition devrait être composée de 2 000 à 3 000 hommes, dont un millier d'Ivoiriens. Le coût de ce déploiement au Mali est évalué à 450 millions de dollars sur 12 mois.
 
Tensions bissau-guinéennes
 
Sur la Guinée-Bissau, le beau consensus des dirigeants ouest-africains s'est effrité.

Alpha Condé, le président guinéen et médiateur de la Cedeao à Bissau, qui a été lui-même victime d'une tentative de putsch militaire, aurait qualifié, selon une source, les militaires putschistes de « narcotrafiquants dangereux pour notre région », invitant à sévir au plus vite. Le président de la Cedeao, Alassane Ouattara, a lui aussi prôné la tolérance zéro pour la junte, souhaitant que la menace de la Cour pénale internationale (CPI) soit brandie contre cette dernière.

Les leaders gambien et sénégalais, divisés sur la question bissau-guinéenne, n'ont pas évité la passe d'armes. Yaya Jammeh, qui soupçonne le Sénégal d'être pro-bissau-guinéen, a tancé le Sénégalais Macky Sall, assis juste en face de lui : « Les Sénégalais connaissent bien la Guinée-Bissau, ils ont un pacte, aurait-il affirmé. Ils peuvent bien régler le problème. » Les propos n'ont pas manqué d'irriter le successeur d'Abdoulaye Wade, qui s'est insurgé contre la mauvaise plaisanterie de son homologue gambien.

Finalement, décision a été prise d'envoyer environ 620 hommes dans les plus brefs délais. Pour ces militaires, l'objectif sera de permettre le retrait de la mission militaire angolaise, présente depuis 2011 mais aussi d' « assister la sécurisation du processus de transition ».

C'est le Président Nigerian Goodluck Jonathan en sa qualité de Président du groupe de contact qui décidera de la période de déploiement. Abuja fournira un contingent de 320  éléments composés de policiers et militaires. Le Sénégal, la Côte d'Ivoire et le Togo apporteront les effectifs additionnels. Une opération qui coutera 127 millions de dollars sur 6 mois.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Afrique Subsaharienne

Tanzanie : les élections présidentielle et législatives auront lieu le 25 octobre

Tanzanie : les élections présidentielle et législatives auront lieu le 25 octobre

L'annonce a mis fin aux rumeurs prêtant à l'actuel gouvernement du président Jakaya Kikwete, à qui la Constitution interdit de se représenter, l'intention de se maintenir au pouvoir après o[...]

Nigeria : 10 personnes tuées à la machette par Boko Haram

"Les assaillants sont arrivés dans le village (...) pendant que les habitants dormaient encore, et ils ont utilisé des machettes pour attaquer leurs victimes", a assuré un responsable local.[...]

Burundi : un manifestant tué par la police en province

Une personne a été tuée et deux blessées par des tirs de la police lundi dans la province de Bururi, dans le sud du Burundi.[...]

Nigeria: raid des islamistes de Boko Haram, plusieurs civils tués

Les islamistes ont fait irruption dans la nuit de samedi à dimanche dans Gubio, située à 95 km au nord de Maiduguri.[...]

Football : l'Ivoirien Copa Barry passé du rôle de bouc émissaire à celui de héros de la CAN

Héros d’une finale qu’il ne devait pas jouer, Boubacar Copa Barry a inscrit le tir au but qui a offert la Coupe d’Afrique des nations 2015 (CAN) à la Côte d’Ivoire face au Ghana en[...]

JO-2016 : Claude Le Roy accuse le Ghana de tricher sur l'âge des joueurs

Le sélectionneur du Congo Brazzaville Claude Le Roy, a accusé dimanche le Ghana d'avoir aligné des joueurs trop âgés samedi lors de la défaite (1-0) de son équipe en qualifications[...]

Football : Drogba quitte Chelsea mais ne prend pas sa retraite

 Le buteur ivoirien Didier Drogba, 37 ans, a annoncé dimanche qu'il quitterait Chelsea à la fin de la saison et qu'il entendait jouer encore un an au moins dans un autre club avant de prendre sa retraite.[...]

Burundi : des milliers de personnes aux funérailles de l'opposant assassiné

 De deux à trois mille personnes ont assisté dimanche à Bujumbura aux funérailles de l'opposant Zedi Feruzi, abattu la veille avec un garde du corps par des inconnus devant son domicile d'un[...]

De Paris à Ouagadougou et Rio, mobilisation de milliers de manifestants contre Monsanto

  De Paris à Ouagadougou et Rio, plusieurs milliers de personnes ont manifesté samedi contre le géant américain de la biotechnologie agricole Monsanto, et plus spécialement contre les OGM,[...]

Éthiopie : ouverture des bureaux de vote, l'EPRDF au pouvoir favori

  Plus de 36 millions d'éthiopiens ont commencé a voter dimanche pour des élections législatives et régionales qui devraient voir une large victoire de la coalition au pouvoir depuis[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers