Extension Factory Builder
27/04/2012 à 13:03
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'équipe du Sénégal devrait connaître son sélectionneur dans les prochains jours. L'équipe du Sénégal devrait connaître son sélectionneur dans les prochains jours. © AFP

Alors que le Français Bruno Metsu a été présenté comme le futur sélectionneur de l'équipe du Sénégal, les chances de Pierre Lechantre, l’autre candidat, semblent toujours sérieuses.

Depuis le mercredi 25 avril, Bruno Metsu (58 ans) reçoit de nombreux appels. Alors que beaucoup l’annoncent comme le successeur d’Amara Traoré, limogé après la CAN 2012, le Français nie sa nomination, tout en confirmant être prêt à entraîner l'équipe sénégalaise qu’il a déjà dirigée entre 2000 et 2002, avec une finale de CAN et un quart de finale de Coupe comme étendard. La Fédération sénégalaise de football (FSF), via son président Augustin Senghor, a même publié mercredi soir sur son site Internet un démenti.

Préférences et divergences

La situation semble en effet beaucoup moins évidente que ne veulent bien le présenter certaines personnes. Selon nos informations, Pierre Lechantre (62 ans), ancien sélectionneur du Cameroun et du Mali, et actuellement entraîneur d’Al-Arabi (Qatar), aurait les préférences d’Augustin Senghor, alors que Metsu serait la priorité du ministre des Sports, El Hadji Malick Gackou. Des contacts téléphoniques réguliers auraient même lieu entre les deux hommes.

Bruno Metsu, actuellement en vacances au Sénégal et qui est libre depuis son limogeage d’Al-Gharaffa (Qatar) en mars dernier, serait prêt à entraîner les Lions pour un salaire comparable à celui que percevait Traoré (environ 12 000 euros par mois). Mais Pierre Lechantre, toujours selon nos informations, aurait accepté de faire des efforts financiers, et ses exigences ne seraient pas si éloignées de celles de son concurrent. La décision finale devrait être prise vendredi 27 avril après la réunion du comité exécutif de la FSF, où au plus tard lors du week-end suivant…

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Sénégal

Architecture : pourquoi s'approprier l'héritage colonial est une bonne chose

Architecture : pourquoi s'approprier l'héritage colonial est une bonne chose

L'héritage achitectural colonial a souvent été délaissé en Afrique. Mais la tendance commence à s'inverser.[...]

CPI : Botswana, Sénégal et Sierra Leone se disputent la présidence de l'Assemblée

L'Assemblée des États parties au statut de Rome doit être présidée par un État africain en 2015. Mais aucun des trois candidats en lice ne se désiste pour un autre.[...]

Tragédie de Thiaroye : réponse à Julien Fargettas

Armelle Mabon est maître de conférences en histoire contemporaine à l'Université de Bretagne-Sud. Elle apporte ici ses commentaires à la lettre ouverte de Julien Fargettas au président de [...]

Sénégal : poussée de fièvre politico-militaro-judiciaire

Affaires Karim Wade, Abdoulaye Baldé ou Aissata Tall Sall : le thermomètre politico-judiciaire sénégalais indique une température singulièrement élevée. Et voilà que[...]

Sénégal : sept morts et trois blessés dans l'explosion d'une mine en Casamance

Sept personnes ont été tuées et trois grièvement blessées dans l'explosion d'une mine en Casamance, région du sud du Sénégal en proie à une rébellion[...]

IIe guerre mondiale : les tirailleurs africains, ces héros de l'ombre

De Provence jusqu'en Alsace, des milliers de soldats venus des colonies sont morts pour libérer la France. Soixante-dix ans plus tard, Paris leur rend hommage. Une douzaine de chefs d'État africains devraient[...]

Tragédie de Thiaroye : lettre ouverte à François Hollande

Julien Fargettas est historien. Il a publié en 2012 l'imposant "Les Tirailleurs sénégalais", aux éditions Tallandier. Il a fait parvenir ce texte à François Hollande au mois de[...]

Procès Wade : vers l'évacuation sanitaire de "Bibo Bourgi" ?

Le principal complice présumé de Karim Wade, Bibo Bourgi, ne serait pas en état de comparaître devant la CREI, selon des expertises médicales. Un nouveau rebondissement qui pourrait[...]

Tirailleurs : le chagrin des indigènes

Tierno Monénembo est un écrivain guinéen, Prix Ahmadou-Kourouma 2012 pour Le Terroriste noir, sur Addi Bâ, héros méconnu de la Résistance..[...]

DP World en pleine tourmente sur le continent

Alors qu'il aligne les bonnes performances à travers le monde, en Afrique, le troisième opérateur portuaire mondial collectionne les ennuis et les scandales. Le dernier en date, à Djibouti,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers