Extension Factory Builder
24/04/2012 à 17:19
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Khaled Lemmouchia (au centre), milieu de terrain des Fennecs. Khaled Lemmouchia (au centre), milieu de terrain des Fennecs. © AFP

Khaled Lemmouchia, qui vient d’effectuer un mini-stage avec la sélection nationale à Sidi Moussa (seuls les locaux étaient concernés), a évoqué pour Jeune Afrique l’avenir des Fennecs, mais aussi celui de l’USM Alger, un club ambitieux où il a signé l’été dernier et avec qui il n’a pas renoncé à être champion.

L’été dernier, après cinq saisons à l’ES Sétif, Lemmouchia a rejoint l’USM Alger (USMA) de l’ambitieux président Ali Haddad. Le club de la capitale algérienne, aujourd’hui quatrième de la Ligue 1 à quatre points de l’ESS club après avoir été leader pendant plusieurs semaines, n’a pas abandonné l’idée de reconquérir un titre qui lui échappe depuis 2005. « Le départ d’Hervé Renard fin octobre nous a fait mal. Il savait ce qu’il voulait. Il n’hésitait pas à nous bouger, à nous rentrer dedans, et c’est ce dont nous avons besoin », rigole Lemmouchia. « Son successeur, Didier Ollé-Nicolle, était moins dur, davantage dans la psychologie », ajoute-t-il.

Lemmouchia en guerre contre la violence dans les stades

Le 14 avril dernier, à l’issue d’une rencontre entre le MC Saïda et l’USMA (1-1), plusieurs algérois ont été violemment agressés par des « supporteurs » locaux, certains armés de couteaux et de barres de fer. « Moi, je n’ai reçu que quelques coups, mais certains de mes coéquipiers et un dirigeant ont fini à l’hôpital. Ce problème de la violence en Algérie n’est pas nouveau, mais là, on a franchi un cap. Il faut prendre des mesures très rapidement, car un jour, il va y avoir une vraie catastrophe », a réagi Lemmouchia.

« Mais quand on voit les sanctions infligées à Saïda [le MCS, qui a écopé d’une amende de 2000 euros, et devra jouer ses huit prochains matches à domicile sur terrain neutre et à huis-clos, NDLR]), c’est une incitation à continuer », a poursuivi l’international algérien. « Il faut réagir face à cette violence, en renforçant la sécurité, en procédant à des interdictions de stade, en prenant des sanctions vraiment dissuasives…. » A.B.

Depuis, Meziane Ighil, champion d’Algérie avec Chlef en 2011, est devenu le troisième entraîneur de l’USMA, sans pour l’instant avoir réellement changé le cours des choses. « Ce que souhaite Ali Haddad, c’est que nous disputions en 2013 une Coupe d’Afrique. La Ligue des Champions de préférence. C’est un président ambitieux, qui structure le club et a un projet sur plusieurs années. En Algérie, il est un des rares à avoir compris que le professionnalisme, ce n’est pas seulement l’argent. Et son projet, j’y crois », assure le milieu de terrain des Fennecs, en fin de contrat en juin et qui se verrait bien prolonger.

"Avec Halilhodzic, on progresse"

Autre sujet, justement : les Fennecs. Depuis que Vahid Halilhodzic est installé sur le banc algérien, Khaled Lemmouchia est régulièrement appelé en sélection. « Je l’étais aussi avec Saâdane et Benchikha, mais j’ai envie de dire qu’avec le nouveau coach, nous sommes en train de progresser. Halilhodzic est dur, exigeant, mais juste dans ses choix. Il récompense ceux qui bossent, et les joueurs adhèrent à son message. C’est un plus. » Sans tourner le dos au passé – « de bonnes choses ont été faites » -, Lemmouchia évoque un projet de jeu axé sur les qualités techniques naturelles des joueurs algériens. « Il veut que nous pratiquions un jeu offensif. Avant, l’Algérie, c’était surtout un bloc défensif. Mais attention : jouer l’attaque, cela veut aussi dire bien défendre… »

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Algérie

Faïza Guène, écrivain à part et entière

Faïza Guène, écrivain à part et entière

Depuis le best-seller "Kiffe kiffe demain", paru il y a dix ans et vendu à 400 000 exemplaires, la jeune auteure n'a pas cessé d'écrire. Dernier opus : "Un homme, ça ne pleure pas[...]

La jeunesse algérienne tentée par le boycott massif de la présidentielle

Un des enjeux majeurs de la présidentielle algérienne du 17 avril est le taux de participation. Maintes fois appelée à voter, la jeunesse risque de ne pas se bousculer dans les bureaux de vote.[...]

Algérie - Ali Benflis : "Mon principal adversaire est la fraude, et j'ai un plan pour la faire échouer"

Alors que tout semble joué d'avance pour le président algérien sortant, Abdelaziz Bouteflika, son principal adversaire, Ali Benflis, prévient d'ores et déjà que lui et ses partisans[...]

Cevital autorisé à reprendre le français FagorBrandt

Le tribunal de commerce de Nanterre a validé la reprise de FagorBrandt par Cevital. Le groupe algérien reprend notamment deux sites industriels, et 1 200 salariés.[...]

Algérie : les accusations de fraude se multiplient avant la présidentielle

À quarante-huit heures du scrutin présidentiel prévu le 17 avril en Algérie, les voix s'élèvent déjà pour dénoncer la fraude en faveur d'Abdelaziz Bouteflika, le[...]

Terrorisme - Iyad Ag Ghaly : arrête-moi si tu l'oses !

Recherché pour terrorisme par le monde entier, le chef touareg Iyad Ag Ghaly semble pourtant poursuivi avec bien peu d'ardeur. Et pour cause : il reste un acteur essentiel dans la région.[...]

Algérie : sept femmes qui font bouger le pays

Elles sont médecin, styliste, ingénieure ou web entrepreneuse. Elles animent sociétés, associations, réseaux. Elles ont la pêche, ces Algériennes.[...]

Algérie : une meilleure couverture sanitaire, mais...

Construction de centres de soins, formation du personnel médical... L'Algérie se dote d'une meilleure couverture sanitaire. Reste un point noir : la mortalité infantile.[...]

Besma Belbedjaoui : la reine de la récup

Besma Belbedjaoui, 29 ans, directrice-fondatrice de Plasticycle.[...]

Majda Nafissa Rahal : TIC et geek

Majda Nafissa Rahal a 21 ans, étudiante en informatique, elle est la cofondatrice d'Otaku Events[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers