Extension Factory Builder
24/04/2012 à 17:19
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Khaled Lemmouchia (au centre), milieu de terrain des Fennecs. Khaled Lemmouchia (au centre), milieu de terrain des Fennecs. © AFP

Khaled Lemmouchia, qui vient d’effectuer un mini-stage avec la sélection nationale à Sidi Moussa (seuls les locaux étaient concernés), a évoqué pour Jeune Afrique l’avenir des Fennecs, mais aussi celui de l’USM Alger, un club ambitieux où il a signé l’été dernier et avec qui il n’a pas renoncé à être champion.

L’été dernier, après cinq saisons à l’ES Sétif, Lemmouchia a rejoint l’USM Alger (USMA) de l’ambitieux président Ali Haddad. Le club de la capitale algérienne, aujourd’hui quatrième de la Ligue 1 à quatre points de l’ESS club après avoir été leader pendant plusieurs semaines, n’a pas abandonné l’idée de reconquérir un titre qui lui échappe depuis 2005. « Le départ d’Hervé Renard fin octobre nous a fait mal. Il savait ce qu’il voulait. Il n’hésitait pas à nous bouger, à nous rentrer dedans, et c’est ce dont nous avons besoin », rigole Lemmouchia. « Son successeur, Didier Ollé-Nicolle, était moins dur, davantage dans la psychologie », ajoute-t-il.

Lemmouchia en guerre contre la violence dans les stades

Le 14 avril dernier, à l’issue d’une rencontre entre le MC Saïda et l’USMA (1-1), plusieurs algérois ont été violemment agressés par des « supporteurs » locaux, certains armés de couteaux et de barres de fer. « Moi, je n’ai reçu que quelques coups, mais certains de mes coéquipiers et un dirigeant ont fini à l’hôpital. Ce problème de la violence en Algérie n’est pas nouveau, mais là, on a franchi un cap. Il faut prendre des mesures très rapidement, car un jour, il va y avoir une vraie catastrophe », a réagi Lemmouchia.

« Mais quand on voit les sanctions infligées à Saïda [le MCS, qui a écopé d’une amende de 2000 euros, et devra jouer ses huit prochains matches à domicile sur terrain neutre et à huis-clos, NDLR]), c’est une incitation à continuer », a poursuivi l’international algérien. « Il faut réagir face à cette violence, en renforçant la sécurité, en procédant à des interdictions de stade, en prenant des sanctions vraiment dissuasives…. » A.B.

Depuis, Meziane Ighil, champion d’Algérie avec Chlef en 2011, est devenu le troisième entraîneur de l’USMA, sans pour l’instant avoir réellement changé le cours des choses. « Ce que souhaite Ali Haddad, c’est que nous disputions en 2013 une Coupe d’Afrique. La Ligue des Champions de préférence. C’est un président ambitieux, qui structure le club et a un projet sur plusieurs années. En Algérie, il est un des rares à avoir compris que le professionnalisme, ce n’est pas seulement l’argent. Et son projet, j’y crois », assure le milieu de terrain des Fennecs, en fin de contrat en juin et qui se verrait bien prolonger.

"Avec Halilhodzic, on progresse"

Autre sujet, justement : les Fennecs. Depuis que Vahid Halilhodzic est installé sur le banc algérien, Khaled Lemmouchia est régulièrement appelé en sélection. « Je l’étais aussi avec Saâdane et Benchikha, mais j’ai envie de dire qu’avec le nouveau coach, nous sommes en train de progresser. Halilhodzic est dur, exigeant, mais juste dans ses choix. Il récompense ceux qui bossent, et les joueurs adhèrent à son message. C’est un plus. » Sans tourner le dos au passé – « de bonnes choses ont été faites » -, Lemmouchia évoque un projet de jeu axé sur les qualités techniques naturelles des joueurs algériens. « Il veut que nous pratiquions un jeu offensif. Avant, l’Algérie, c’était surtout un bloc défensif. Mais attention : jouer l’attaque, cela veut aussi dire bien défendre… »

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Algérie

Diplomatie : le président turc Recep Tayyip Erdogan est en visite à Alger

Diplomatie : le président turc Recep Tayyip Erdogan est en visite à Alger

Recep Tayyip Erdogan effectuait, mercredi et jeudi, une visite officielle en Algérie, accompagné d'une forte délégation de ministres et d'hommes d'affaires. Un sommet Turquie-Afrique se tient en ce mome[...]

Football - Algérie : joue-la comme Gourcuff...

Nommé juste après le glorieux Mondial des Fennecs, le successeur du bouillant Vahid Halilhodzic n'avait jusque-là jamais dirigé de sélection nationale. Pour un coup d'essai, c'est un coup[...]

Cinéma - "L'Oranais" : il était une fois l'Algérie

Très ambitieux, le nouveau film de Lyes Salem, L'Oranais, est une fresque romanesque évoquant sans tabou trente années d'histoire - et une tentative pour se réapproprier la mémoire du[...]

Chute du cours du pétrole : qui perd, qui gagne en Afrique ?

Depuis quelques mois, le cours de l'or noir dégringole. Les pays producteurs africains s'inquiètent pour l'équilibre de leurs budgets. Mais il n'y aura pas que des perdants.[...]

Algérie : après son hospitalisation, Bouteflika reçoit des ambassadeurs à Alger

Vingt-quatre heures après sa brève hospitalisation de deux jours à Grenoble, non confirmée par la présidence algérienne, Abdelaziz Bouteflika a reçu dimanche quatre nouveaux[...]

Téléphérique : Poma créera bientôt une filiale en Algérie

 Après Alstom et Renault, un autre géant français s'apprête à s'installer en Algérie. Le leader mondial du téléphérique Poma compte y créer une filiale avec[...]

Abdelaziz Bouteflika a quitté la France après une brève hospitalisation

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, 77 ans, affaibli depuis un AVC en 2013 et dont l'état de santé fait l'objet de rumeurs récurrentes, a quitté la France samedi après une[...]

Algérie : la règle des 51 %-49 % abrogée ?

Instaurée il y a cinq ans, la règle dite des 51 %-49 % pourrait être abandonnée à la faveur de l'adoption d'un nouveau code des investissements - actuellement en cours d'élaboration.[...]

Algérie : Abdelaziz Bouteflika hospitalisé en France dans une clinique de Grenoble

Le chef de l'État algérien, Abdelaziz Bouteflika, est hospitalisé dans une clinique de Grenoble, selon les informations du quotidien régional "Le Dauphiné Libéré",[...]

Les entreprises algériennes désormais autorisées à investir à l'étranger

 Désormais, toutes les entreprises de droit algérien peuvent convertir des dinars afin d'investir à l’étranger. Un privilège jusque-là réservé à[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers