Extension Factory Builder
23/04/2012 à 11:38
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz en juin 2011. Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz en juin 2011. © AFP

Des milliers de jeunes Mauritaniens se sont donné rendez-vous dans les rues de Nouakchott, le dimanche 22 avril, pour exiger la démission du président Mohamed Ould Abdelaziz et la "fin des régimes militaires".

« Prêts pour dégager Aziz », ont scandé les manifestants qui se sont rassemblés devant la télévision nationale. Élu en 2009 avec 53% des voix, l’ancien général était arrivé au pouvoir après son coup d’état de 2008, qui avait déposé le premier président démocratiquement élu, Sidi Ould Cheikh Abdallahi.

« Le processus devant accélérer le départ du despote est désormais lancé », a affirmé le porte-parole de la manifestation, Mohamed Fadel, du parti islamiste modéré Tawassoul. « Rien ne permet plus une cohabitation entre le peuple et Aziz, nous voulons le contraindre à déguerpir par la lutte pacifique », a-t-il déclaré.

"Positions anti-démocratiques"

La manifestation a été organisée par la Coordination de l’opposition démocratique (COD), qui a mobilisé les organisations de jeunes de ses dix partis. Depuis quelques mois, elle s'est radicalisée et exige désormais le départ du chef de l'Etat. Mais ce dernier, qui multiplie les visites en province afin de dénoncer ce qu’il considère comme des « positions anti-démocratiques », continue de drainer les foules.

Cette manifestation n’est pas la première de la semaine. Mercredi déjà, le Mouvement des jeunes de Mauritanie (MJM) avait organisé un rassemblement contre le régime d’ « Aziz ». La manifestation a été dispersée et plusieurs manifestants avaient été arrêtés.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mauritanie

Éthiopie : Hiroute Guebre Sellassie, une diplomate tout-terrain pour le Sahel

Éthiopie : Hiroute Guebre Sellassie, une diplomate tout-terrain pour le Sahel

De Nouakchott à Niamey, le nouvel envoyé spécial de l'ONU se démène pour mobiliser chefs d'État et partenaires internationaux. Son nom ? Hiroute Guebre Sellassie.[...]

Mauritanie : réélu, Aziz change de Premier ministre

Le président mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz, investi le 2 août pour un second mandat, a nommé mercredi un nouveau Premier ministre, Yahya Ould Hademine. Cet ancien ministre de l'Équipement et des[...]

Mauritanie : le président Aziz investi pour un second mandat

Le président mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz, réélu en juin avec près de 82% des voix, a été investi samedi pour un second mandat de cinq ans, promettant de continuer à lutter[...]

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Créé en 2001, Wikipédia s'est imposée depuis comme l'encyclopédie numérique la plus consultée au monde. Participative, elle rassemble des informations collectées par les[...]

Mauritanie : la nouvelle vie d'Ahmed Baba Miské

L'ancien diplomate et militant de la libération des peuples, Ahmed Baba Miské, couche désormais sur le papier sa très longue expérience africaine. Rencontre.[...]

Ramadan 2014 : Aïd mabrouk !

Un peu partout dans le monde, les musulmans ont commencé à fêter l’Aïd el-Fitr, la fête de la fin du mois sacré de ramadan. Si certains ont débuté les festivités[...]

Mohamed Talbi : "L'islam est né laïc"

L'auteur tunisien de "Ma religion c'est la liberté" n'en démord pas : le Coran est porteur de modernité et de rationalité, mais son message a été altéré par[...]

Opposition mauritanienne : Ould Daddah et Ould Boulkheir ne raccrochent pas

Même s'ils ont dû renoncer à leurs ambitions présidentielles en boycottant le scrutin de juin, les opposants Ahmed Ould Daddah et Messaoud Ould Boulkheir ne raccrochent pas les gants.[...]

Hollande prépare le lancement de l'opération Barkhane à N'Djamena

L’opération "Barkhane", du nom de la nouvelle configuration stratégique de l’armée française dans le Sahel qui devrait mobiliser 3 000 soldats environ, sera officiellement[...]

Mali : accord de Ouagadougou, retour sur un an de blocages

La première phase de négociations de paix directes entres les autorités maliennes et les groupes armés du Nord est censée s'ouvrir d'ici à la mi-juillet à Alger. Avant que les[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex