Extension Factory Builder
19/04/2012 à 13:19
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des déplaces fuyant les combats à Gao, arrivent à Bamako, le 6 avril. Des déplaces fuyant les combats à Gao, arrivent à Bamako, le 6 avril. © AFP

La situation humanitaire découlant du conflit ouvert par la rébellion touarègue au Nord-Mali ne cesse de s’agraver. Selon l’ONU, la région compte désormais plus de 268 000 déplacés et réfugiés qui ont fui les combats et l’avancée des groupes armés.

Survenue le 17 janvier 2011 avec l’attaque des rebelles touaregs au Nord, la crise au Mali a fait plus de 268 561 réfugiés et déplacés, selon les derniers chiffres avancés mercredi 18 avril par le Bureau des Nations unies pour la coordination des Affaires humanitaires (Ocha).

Le document rendu public s’appuie sur des chiffres du Haut commissariat aux réfugiés (HCR). Au 15 avril, plus de 160 000 réfugiés hors Mali étaient comptabilisés, se répartissant entre les pays suivants : Burkina Faso (46 000), Niger (29 000), Mauritanie (56 000) et Algérie (30 000, selon les chiffres du ministère algérien de l’Intérieur).

Outre les quelque 160 000 réfugiés, on compte aussi plus de 107 000 déplacés à l’intérieur des frontières maliennes. Un chiffre en augmentation constante : ces derniers n’étaient que 93 000 avant l’offensive rebelle consécutive au coup d’État du 22 mars, qui a mené à la déclaration d’indépendance de l’Azawad, le 6 avril.

Mauvaises conditions d’accueil

Les pillages et les nombreuses violations des droits de l’Homme au Nord-Mali pourraient accélérer le phénomène. Selon Ochoa, le flux de réfugié fluctue au gré des mouvements des groupes rebelles. « La chute de la ville de Tombouctou a entraîné une nette reprise des arrivées dès les premiers jours d’avril avec 600 à 700 nouveaux réfugiés chaque jour, alors que le rythme avait fortement baissé après la mi-mars, à 200 ou 300 personnes par jour », indique l’organisation, qui pointe aussi du doigt les mauvaises conditions d’accueil des populations déplacées.

À l’extérieur du Mali « la poursuite des arrivées rend la situation difficile », notamment dans les domaines de l’assainissement et de l’approvisionnement en eau. Des conditions similaires à celles vécues par leurs compatriotes restés au pays. Ocha assure ainsi que « la réponse humanitaire à l'intérieur du Mali a été rendue plus difficile après la conquête complète du Nord par la rébellion ». Laquelle refuse l’aide « occidentale », soit parce qu’elle n’est pas « musulmane », soit parce que l’indépendance de l’Azawad n’est pas reconnue par des organisations humanitaires qui entendent rester neutres dans le conflit.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Mali : vers un accord de paix définitif ?

Mali : vers un accord de paix définitif ?

Le 5e et dernier round des négociations intermaliennes de paix engagées en juillet à Alger se sont soldées dimanche par un accord inachevé, paraphé par le gouvernement mais pas par le[...]

Un accord de paix au Mali signé avec une partie des groupes armés

Le gouvernement malien a signé dimanche à Alger avec une partie des groupes armés du nord du pays un "accord de paix et de réconciliation" pour mettre fin aux violences.[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Afrique francophone : chef de l'opposition, un statut à double tranchant

Plusieurs pays d'Afrique francophone ont adopté un statut officiel de "chef de file de l'opposition". D'autres ont voté des textes mais attendent toujours la désignation de leur opposant en chef.[...]

Mali : procès en vue pour Sanogo

Attendu depuis des mois, le procès d'Amadou Haya Sanogo et de plusieurs autres membres de l'ex-junte malienne pourrait se tenir prochainement. "Peut-être en juin", estime une source judiciaire[...]

L'Afrique a-t-elle l'alimentation la plus saine du monde ?

Selon une étude de l'université de Cambridge, qui casse les clichés sur l'Afrique, le continent africain abriterait neuf des dix pays qui mangent le plus sainement au monde. Parmi eux, certains[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Mali : l'avenir de l'Afrique au coeur du Forum de Bamako

Le 15e Forum de Bamako s’est déroulé du 19 au 21 février avec comme questionnement central l'avenir du continent à moyen terme.[...]

César 2015 : le film franco-mauritanien "Timbuktu" triomphe avec sept prix

Le film franco-mauritanien "Timbuktu" d'Abderrahmane Sissako, chronique de la vie quotidienne dans le nord du Mali sous la coupe des jihadistes, a triomphé vendredi à la 40e cérémonie des[...]

Mali : accord entre Bamako et les groupes armés pour une "cessation immédiate" des hostilités

Réunis à Alger pour un nouveau round des négociations de paix, le gouvernement malien et six groupes armés du nord du Mali ont signé jeudi, sous les auspices de l'Algérie et de l'ONU, un[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120419112315 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120419112315 from 172.16.0.100