Extension Factory Builder
19/04/2012 à 09:39
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Augustin Matata Ponyo, le nouveau Premier ministre de la RDC, vient du monde de la banque. Augustin Matata Ponyo, le nouveau Premier ministre de la RDC, vient du monde de la banque. © Capture d'écran YouTube

L'ex-ministre des Finances de la RDC, Augustin Matata Ponyo, a été nommé Premier ministre par Joseph Kabila. Le gouvernement de ce technocrate de 47 ans, qui a survécu à un grave accident d'avion en février dernier, est attendu dans les prochains jours.

Après de longs mois de négociations entre les différentes factions qui soutiennent le président difficilement réélu Joseph Kabila, le nouveau Premier ministre de la RDC a enfin été nommé. Il s'agit d'Augustin Matata Ponyo Mapon, 47 ans, ministre des Finances depuis février 2010. Il a survécu à l'accident d'avion du 12 février dernier à Bukavu (est), dans lequel six personnes sont mortes dont l'éminence grise du chef de l'État, Augustin Katumba Mwanke.

« Le président de la République (...), vu l'urgence et la nécessité, ordonne que soit nommé Premier ministre, chef du gouvernement, monsieur Augustin Matata Ponyo Mapon », indique l'ordonnance lue à la Radio télévision nationale congolaise (RTNC) par André Ngwej, le directeur de la presse présidentielle.

Formé à Kinshasa

Originaire de Kindu (centre) et formé à Kinshasa, Augustin Matata Ponyo devrait former le nouveau gouvernement dans les prochains jours - peut-être ce week-end, selon un ministre. Le nouveau Premier ministre a la réputation d'être un technocrate peu partisan. Il a été cadre de la Banque centrale du Congo et directeur du Bureau central de Coordination, BCeCO, un organisme chargé de gérer les financements extérieurs consentis au pays.

Depuis sa nomination au gouvernement en 2010, il a d'ailleurs contribué à stabiliser le cadre macroénonomique de la RDC et a obtenir en juillet 2010 une réduction de sa dette de 12,3 milliards de dollars, dans le cadre de l'initiative en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE). Son arrivée à la tête de l'exécutif pourrait donc rassurer les bailleurs de la RDC qui y verront un choix de continuité et de stabilité après une séquence électorale pour le moins houleuse - les scrutins législatif et présidentiel du 28 novembre 2011 ont été jugés peu crédibles par la communauté internationale.

Son nom circulait depuis plusieurs semaines pour succéder à Adolphe Muzito, qui a démissionné début mars après avoir été élu député. Jusqu'alors, l'intérim était assuré par Louis Koyagialo, ministre sortant des Postes, Téléphones et Télécommunications, qui gérait les affaires courantes avec les ministres non élus à la députation.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : Filimbi, drôles de révolutionnaires !

RDC : Filimbi, drôles de révolutionnaires !

Les jeunes militant prodémocratie arrêtés par les autorités congolaises présentent des profils qui ne collent pas, mais alors pas du tout, avec le portrait qu'en fait Kinshasa. Explications.[...]

Kyungu wa Kumwanza : "La RDC doit privilégier les échéances électorales importantes"

De retour de Kinshasa, où il a pris part la semaine dernière à la réunion du bureau politique de la coalition au pouvoir, convoquée par le président Joseph Kabila, Antoine Gabriel Kyungu[...]

RDC : que deviennent les militants congolais arrêtés le 15 mars ?

Près de deux semaines après leur arrestation à l’issue d’une conférence de presse organisée avec les responsables de Y’en a marre et le Balai citoyen, plusieurs militants[...]

Mouvements citoyens africains : qui sont ces jeunes leaders qui font du bruit ?

Citoyens avant tout, ils se sont pourtant imposés comme des acteurs politiques à part entière. Smockey le Burkinabè, Fadel Barro le Sénégalais, Fred Bauma le Congolais... Voici notre[...]

Rififi à Conakry

Difficile de s'y retrouver quand pouvoirs et oppositions font des calendriers électoraux un enjeu majeur de la démocratie.[...]

RDC : la Monusco reconduite, mais réduite

La Monusco comptera 2 000 soldats de moins. Cette reconduction du mandat de la force onusienne survient en pleine brouille entre les Nations unies et Kinshasa.[...]

RDC : les Américains derrière les mouvements citoyens ?

Les autorités congolaises, qui ont durement mis fin à la rencontre entre les mouvements citoyens étrangers et congolais la semaine dernière, ont trouvé en Washington un responsable à ce[...]

RDC : trente éléphants tués en quinze jours par des braconniers dans le parc de la Garamba

Trente éléphants ont été abattus en deux semaines dans le Parc national de la Garamba, dans le nord-est de la RDC. Les responsables du parc accusent un groupe de braconniers soudanais d'avoir commis[...]

RDC : remous dans la majorité au sujet de la loi électorale

Sept partis de la majorité congolaise (RDC) ont exprimé leurs inquiétudes sur la révision de la Constitution. Après une réunion agitée, ils ont fini par rentrer dans le rang. [...]

RDC : face aux rebelles rwandais, l'armée progresse sans vrai combat

"Une guerre sans combattants?" L'armée congolaise progresse au Sud-Kivu face à des rebelles rwandais des FDLR qui préfèrent fuir, faisant craindre que les problèmes causés par[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120419092443 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120419092443 from 172.16.0.100