Extension Factory Builder
11/04/2012 à 17:12
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
À Paris, Béchir Salah Béchir ne se cache pas et se promène sans garde du corps apparent. À Paris, Béchir Salah Béchir ne se cache pas et se promène sans garde du corps apparent. © D.R.

Protégé par la France, l’ancien directeur de cabinet de Mouammar Kadhafi et président du Libyan African Investment Portfolio, Béchir Salah Béchir, détiendrait des informations permettant au CNT de mettre la main sur plus de sept milliards de dollars d’avoirs libyens manquants.

« Un homme qui vaut sept milliards de dollars [environ 5 milliards d’euros, NDLR] peut acheter beaucoup de protection ». C’est en ces termes qu’un cadre du Conseil national de transition libyen (CNT), cité par le Financial Times dans son édition du 9 avril, explique la complaisance des autorités françaises à l’égard de Béchir Salah Béchir.

Recherché par Interpol, l’ancien directeur de cabinet de Mouammar Kadhafi et président du Libyan Africa Investment Portfolio (LAP) séjourne à Paris, selon des informations révélées par Jeune Afrique. Après avoir été exfiltré de Libye grâce à l'intervention directe de Claude Guéant et de Bernard Squarcini, le patron des renseignements français, il y serait protégé par les autorités françaises.

Une situation qui n’arrange pas vraiment la Libye. Lancé dans l’inventaire de ses avoirs en Afrique, le CNT peine à mettre la main sur quelque sept milliards de dollars, cachés dans des comptes et des investissements obscurs. Dans leur quête, les officiels libyens se heurtent à la gestion pour le moins opaque du Libyan Africa Investment Portfolio, structure considérée comme l'un des principaux investisseurs sur le continent africain.

"L'argent du peuple libyen"

Fondée en 2006, la LAP était une filiale de la Libyan Investment Authority (LIA), dont elle était très indépendante. Dans la maison-mère, il ne resterait aucune trace des investissements qu'elle a effectué. « La LIA n’avait aucun contrôle sur ce qu’ils investissaient », affirme un de ses cadres au FT. « Personne ne pouvait aller les voir et leur demander ce qu’ils faisaient et où ils investissaient leur argent ».

Selon les autorités libyennes, la clé manquante du puzzle se nomme Béchir Salah Béchir. En tant que dernier président du LAP, « il est la seule personne en Libye à connaître tous les détails des investissements en Afrique », explique Abdelhamid el-Jadi, un banquier libyen collaborant avec le CNT. « Je n’ai pas le quart des informations qu’il a. Nous en avons extrêmement besoin », poursuit-t-il.

Pour le CNT, qui souhaite se désengager progressivement d'Afrique subsaharienne, la cause est de la plus haute importance. « C'est l'argent libyen pas celui de Kadhafi, l'argent du peuple libyen », clame le ministre des Affaires étrangères, Achour Ben Khayal. Selon, lui plusieurs pays « comme la Zambie essayent de prendre avantage » du flou actuel et, niant les contrats passés avec l’ancien guide, tentent de récupérer ces avoirs...

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Libye

Libye : au moins 21 morts dans des combats près de Tripoli

Libye : au moins 21 morts dans des combats près de Tripoli

Au moins 21 personnes ont été tuées dans des combats près de Tripoli vendredi, ont indiqué des sources militaires, tandis que les délégations des deux parlements rivaux libyens n[...]

Immigration clandestine : Obama et Renzi insistent sur une solution en Libye

La crise tragique de l'immigration clandestine en Méditerranée ne pourra être résolue sans stabilisation de la situation en Libye, ont martelé jeudi Matteo Renzi et Barack Obama, soulignant que[...]

Libye : des raids près de Tripoli en dépit des négociations pour un cessez-le-feu

Le cessez-le-feu n'est pas encore d'actualité en Libye. Mercredi, l'aviation du gouvernement reconnu par la communauté internationale a bombardé un camp militaire contrôlé par la coalition Fajr[...]

Grande avancée à Alger dans les négociations inter-libyennes, selon l'ONU

L'émissaire des Nations unies pour la Libye, Bernadino Léon, a estimé mardi que le dernier round des négociations à Alger entre représentants de principaux groupes politiques libyens a[...]

Libye : une bombe explose devant l'ambassade du Maroc sans faire de victimes

Une bombe a explosé dans la nuit de dimanche à lundi près de l'entrée de l'ambassade du Maroc, à Tripoli. L'attentat n'a heureusement pas fait de victimes.[...]

L'ambassade de Corée du Sud en Libye attaquée, deux gardes tués

Un groupe d'hommes armés non identifiés a lancé une attaque dimanche contre l'ambassade de Corée du Sud à Tripoli, où deux gardes libyens ont été tués, a[...]

Libye : le gouvernement reconnu veut commencer à exporter son pétrole

  Le gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale a autorisé la nouvelle Compagnie nationale de Pétrole (NOC) à commencer à exporter du pétrole, a-t-il[...]

En Libye, les palais de Kadhafi ne sont plus que ruines

  Avant la chute du régime, les Libyens n'osaient pas s'en approcher. Il ne reste aujourd'hui qu'un terrain vague de la résidence la plus célèbre de Mouammar Kadhafi, dont un autre palais accueille[...]

Soupçons de financement libyen de Sarkozy : le fils de Claude Guéant en garde à vue

Le fils de Claude Guéant, ancien bras droit de Nicolas Sarkozy, est placé en garde à vue depuis lundi. François Guéant est interrogé dans le cadre de l'enquête sur le financement[...]

Financement présumé de Sarkozy par Kadhafi : ATT entendu comme témoin à Dakar

L'ancien président du Mali, Amadou Toumani Touré, a été entendu en qualité de témoin le 24 mars à Dakar par la Division des investigations criminelles (DIC) dans le cadre de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120411155036 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120411155036 from 172.16.0.100