Extension Factory Builder
08/04/2012 à 12:34
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Iyad Ag Ghali dirigeant la prière dans une vidéo de propagande d'Ansar dine. Iyad Ag Ghali dirigeant la prière dans une vidéo de propagande d'Ansar dine. © AFP/YouTube

Soucieux de combler son déficit de relations publiques par rapport au MNLA, Iyad Ag Ghali a mis en place une petite cellule chargée de recueillir toutes les questions de la presse et de les lui soumettre. Le leader d'Ansar dine ne parle pas directement mais transmet ses réponses en arabe et met en garde son intermédiaire-interprète contre toute déformation de ses propos. Jeune Afrique en a profité pour vous, en exclusivité.

Que le chef d’Ansar dine soit venu lundi 2 avril à Tombouctou avec Abou Zeid et Mokhtar Belmokhtar, deux émirs d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), est un secret de polichinelle... ou un mensonge bien partagé. Car plusieurs témoins affirment avoir été présents quand Iyad Ag Ali a présentés les chefs djihadistes à l’imam de la mythique mosquée de Djinguirayber.

Oumar Ould Amaha, le puissant lieutenant de Belmokhtar, originaire de la région, serait même passé dire bonjour dans plusieurs familles de la « Ville au 333 saints ». Pourtant, Iyad ag Ghali, ne veut pas commenter ces informations. Interrogé par téléphone, via un intermédiaire-traducteur, le patron d’Ansar dine a été catégorique : « Cette question n’aura aucune réponse ».

Le sujet est sensible. Le mouvement est stigmatisé pour ses fortes accointances avec les barbus d'Aqmi, notamment à Tessalit et à Aguelhoc où Amadou Toumani Touré, le président malien renversé le 22 mars par un putsch, les accuse d’avoir exécuté ou égorgé plus de soixante dix militaires maliens. La réponse du leader islamiste à ce propos fut longue.

"À Kidal, c'était eux ou nous"

« Voici ce que vous devez savoir, nous dit le traducteur d’Iyad Ag Ghali. Aguelhoc fut la bataille la plus farouche de toute les campagnes récentes. Les militaires maliens ont résisté héroïquement. C’était eux ou nous. Ce furent eux qui tombèrent. Aucune exécution n’a eu lieu et nous avons même présentement des prisonniers loyalistes capturés à Aguelhoc et se battant pour Ansar dine aujourd’hui ».

Le rapport d'enquête du gouvernement malien alors ? « Il est tout simplement faux ». Et qu'en est-il aussi des contradictions qui s’étalent de plus en plus au grand jour entre Ansar dine et le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) ? De fait, il est de notoriété publique qu’en arrivant à Tombouctou, les combattants d'Iyad Ag Ghali ont décroché du camp militaire le drapeau du mouvement dirigé par Mohamed Ag Nagim (qui se trouvait lui à l’aéroport, à trois kilomètres de là), pour le remplacer par l’étendard islamiste et les couleurs de la République du Mali.

"Ils suivent leur chemin et nous suivons le nôtre"

« Il n’y a pas de problème entre nous et le MNLA, ils suivent leur chemin et nous suivons le nôtre », dédramatise le chef d’Ansar dine. Alors, pour lui, Tombouctou se trouve t-il en Azawad - déclaré indépendant le 6 avril par le MNLA - ou au Mali ? La réponse est en creux : « Ansar dine ne connaît que le Mali et la charia », affirme-t-il.

Sur les vols et les viols commis à Gao, ainsi que l’enlèvement rocambolesque du consul algérien et de six personnes de son staff, Iyad fait dire : « Nous ne sommes pas à Gao. Partout où nous sommes, c’est l’ordre et la discipline. » Il est vrai qu'à Kidal, presque aucune exaction n'a été signalée, et qu'à Tombouctou, l’instauration de l’ordre semble être effective, même si elle a pris un peu de temps, et nécessité contre les pillards quelques jugements selon les règles de la charia. « Est-ce vrai que vous avez fait coupé des bras à Tombouctou » ? L’intermédiaire : « Cette question n’aura pas de réponse ».

________

Par Adam Thiam, à Bamako

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Deux morts dans une attaque contre un convoi de l'ONU dans le nord du Mali

Deux morts dans une attaque contre un convoi de l'ONU dans le nord du Mali

Deux personnes ont été tuées par balles près de Gao, au nord du Mali, dans une attaque contre un convoi de la Mission de l'ONU au Mali (Minusma) vendredi soir, trois jours après un attentat-su[...]

Sahel : l'armée française multiplie les opérations contre les jihadistes

Les militaires français déployés au Sahel dans le cadre de l’opération Barkhane multiplient ces dernières semaines les frappes contre des bases jihadistes entre le Niger et le Mali. [...]

Méditerranée : des migrants musulmans accusés d'avoir jeté douze chrétiens à la mer

Un drame mêlant religion et immigration s’est produit mercredi en Méditerranée. Douze Chrétiens auraient été jetés par-dessus bord après une altercation avec des[...]

Attaque suicide dans le nord du Mali : trois civils tués et des blessés dont neuf Casques bleus

Trois civils ont été tués et plus d'une dizaine de personnes ont été blessées dont neuf Casques bleus, dans une attaque-suicide dans le Nord, à Ansango.[...]

Crise au Mali : nouvelle réunion à Alger, la médiation internationale dans l'impasse

Menée par l'Algérie, la médiation internationale sur la crise dans le nord du Mali pensait avoir trouvé un accord de paix. Mais si celui-ci a été paraphé par Bamako depuis le 1er[...]

Mali : la France annule pour 64,8 millions d'euros de dette

Le ministre français des Finances Michel Sapin a informé le président malien Ibrahim Boubacar Keïta l'annulation de 43 milliards de francs CFA, soit 64,8 millions d'euros, de la dette du Mali, ont[...]

Faut-il avoir peur du retour de la grippe aviaire en Afrique de l'Ouest ?

L'Afrique de l'Ouest est sur un pied d'alerte depuis que le Burkina Faso a déclaré début avril une épidémie de grippe aviaire sur son territoire. Le virus H5N1, hautement pathogène,[...]

Ces otages occidentaux que les forces spéciales étrangères n'ont pas réussi à libérer en Afrique

Avant ce week-end et la libération réussie de l'otage néerlandais Sjaak Rijke, détenu depuis plus de trois ans par Aqmi au Mali, plusieurs Occidentaux ont perdu la vie en Afrique lors[...]

Mali : ce qu'il faut savoir de la libération de l'otage néerlandais Sjaak Rijke

Le Néerlandais Sjaak Rijke, retenu en otage par le groupe islamiste Aqmi depuis novembre 2011, a été libéré lundi à l'aube lors d'une opération des forces spéciales[...]

Un otage néerlandais libéré par l'armée française au Mali

Les forces spéciales françaises ont libéré un otage néerlandais détenu par le groupe islamiste Aqmi lors d'une opération lundi matin dans le nord du Mali, a annoncé le[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120408115846 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120408115846 from 172.16.0.100