Extension Factory Builder
08/04/2012 à 12:34
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Iyad Ag Ghali dirigeant la prière dans une vidéo de propagande d'Ansar dine. Iyad Ag Ghali dirigeant la prière dans une vidéo de propagande d'Ansar dine. © AFP/YouTube

Soucieux de combler son déficit de relations publiques par rapport au MNLA, Iyad Ag Ghali a mis en place une petite cellule chargée de recueillir toutes les questions de la presse et de les lui soumettre. Le leader d'Ansar dine ne parle pas directement mais transmet ses réponses en arabe et met en garde son intermédiaire-interprète contre toute déformation de ses propos. Jeune Afrique en a profité pour vous, en exclusivité.

Que le chef d’Ansar dine soit venu lundi 2 avril à Tombouctou avec Abou Zeid et Mokhtar Belmokhtar, deux émirs d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), est un secret de polichinelle... ou un mensonge bien partagé. Car plusieurs témoins affirment avoir été présents quand Iyad Ag Ali a présentés les chefs djihadistes à l’imam de la mythique mosquée de Djinguirayber.

Oumar Ould Amaha, le puissant lieutenant de Belmokhtar, originaire de la région, serait même passé dire bonjour dans plusieurs familles de la « Ville au 333 saints ». Pourtant, Iyad ag Ghali, ne veut pas commenter ces informations. Interrogé par téléphone, via un intermédiaire-traducteur, le patron d’Ansar dine a été catégorique : « Cette question n’aura aucune réponse ».

Le sujet est sensible. Le mouvement est stigmatisé pour ses fortes accointances avec les barbus d'Aqmi, notamment à Tessalit et à Aguelhoc où Amadou Toumani Touré, le président malien renversé le 22 mars par un putsch, les accuse d’avoir exécuté ou égorgé plus de soixante dix militaires maliens. La réponse du leader islamiste à ce propos fut longue.

"À Kidal, c'était eux ou nous"

« Voici ce que vous devez savoir, nous dit le traducteur d’Iyad Ag Ghali. Aguelhoc fut la bataille la plus farouche de toute les campagnes récentes. Les militaires maliens ont résisté héroïquement. C’était eux ou nous. Ce furent eux qui tombèrent. Aucune exécution n’a eu lieu et nous avons même présentement des prisonniers loyalistes capturés à Aguelhoc et se battant pour Ansar dine aujourd’hui ».

Le rapport d'enquête du gouvernement malien alors ? « Il est tout simplement faux ». Et qu'en est-il aussi des contradictions qui s’étalent de plus en plus au grand jour entre Ansar dine et le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) ? De fait, il est de notoriété publique qu’en arrivant à Tombouctou, les combattants d'Iyad Ag Ghali ont décroché du camp militaire le drapeau du mouvement dirigé par Mohamed Ag Nagim (qui se trouvait lui à l’aéroport, à trois kilomètres de là), pour le remplacer par l’étendard islamiste et les couleurs de la République du Mali.

"Ils suivent leur chemin et nous suivons le nôtre"

« Il n’y a pas de problème entre nous et le MNLA, ils suivent leur chemin et nous suivons le nôtre », dédramatise le chef d’Ansar dine. Alors, pour lui, Tombouctou se trouve t-il en Azawad - déclaré indépendant le 6 avril par le MNLA - ou au Mali ? La réponse est en creux : « Ansar dine ne connaît que le Mali et la charia », affirme-t-il.

Sur les vols et les viols commis à Gao, ainsi que l’enlèvement rocambolesque du consul algérien et de six personnes de son staff, Iyad fait dire : « Nous ne sommes pas à Gao. Partout où nous sommes, c’est l’ordre et la discipline. » Il est vrai qu'à Kidal, presque aucune exaction n'a été signalée, et qu'à Tombouctou, l’instauration de l’ordre semble être effective, même si elle a pris un peu de temps, et nécessité contre les pillards quelques jugements selon les règles de la charia. « Est-ce vrai que vous avez fait coupé des bras à Tombouctou » ? L’intermédiaire : « Cette question n’aura pas de réponse ».

________

Par Adam Thiam, à Bamako

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Mali : IBK ne veut plus de la médiation du Burkinabè Compaoré

Mali : IBK ne veut plus de la médiation du Burkinabè Compaoré

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta soupçonne Blaise Compaoré de vouloir réintroduire dans le jeu Iyad Ag Ghaly, le chef d'Ansar Eddine.[...]

France - Libye : Sarkozy, Kadhafi et la piste malienne

Comme l'a révélé J.A. en exclusivité, les juges qui enquêtent sur le financement de la campagne de l'ex-président français en 2007 ont adressé une demande d'entraide[...]

Mali : les groupes armés du Nord veulent faire front commun face au gouvernement

Les six principaux groupes armés du Nord du Mali ont signé jeudi à Ouagadougou une déclaration commune censée mettre fin à leurs divisions. Ils entendent ainsi présenter un front[...]

Mali : les groupes armés du nord peaufinent leurs revendications à Ouagadougou

Les principaux mouvements armés du Nord du Mali sont réunis depuis mardi à Ouagadougou. Objectif : harmoniser leur plateforme de revendications avant un second round de négociations décisif avec[...]

Éthiopie : Hiroute Guebre Sellassie, une diplomate tout-terrain pour le Sahel

De Nouakchott à Niamey, le nouvel envoyé spécial de l'ONU se démène pour mobiliser chefs d'État et partenaires internationaux. Son nom ? Hiroute Guebre Sellassie.[...]

Mali : le Prytanée militaire de Kati, école d'excellence de l'armée

Sanogo, Dacko, Fané... Tous sortent du même moule : le Prytanée militaire de Kati. Un établissement d'excellence hérité de l'époque coloniale où l'on apprend[...]

Mali - Moctar Mariko : "Les libérations d'auteurs présumés de violences nous atterrent"

La libération, le 15 août dernier, de l'ancien juge islamique de Tombouctou - notamment responsable d'avoir fait pratiquer des amputations -, a suscité les protestations de l'Association malienne des droits de[...]

Affaire Kadhafi - Sarkozy : les propos de Bany Kanté contredits par Dupuydauby

Soupçonné d'être impliqué dans le financement présumé de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy par Mouammar Kadhafi en 2007, Cheick Amadou Bany Kanté a démenti[...]

Affaire Kadhafi - Sarkozy : le Malien Bany Kanté nie avoir joué un rôle de "porteur de valise"

Soupçonné par la justice française d'être impliqué dans le financement présumé de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy par Mouammar Kadhafi en 2007, le Malien Cheick[...]

Exclusif - Financement présumé de Sarkozy par Kadhafi : demande d'entraide judiciaire de la France au Mali

Rebondissement dans l'enquête sur le financement présumé de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy par Mouammar Kadhafi en 2007. Soupçonnant certains hommes d'affaires maliens d'être[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex