Extension Factory Builder
04/04/2012 à 10:45
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le group malien a invité Bertrand Cantat, l’ex-leader du groupe de rock français Noir Désir. Le group malien a invité Bertrand Cantat, l’ex-leader du groupe de rock français Noir Désir. © AFP

Le couple malien Amadou et Mariam poursuit l’ouverture entamée avec "Welcome to Mali" et propose "Folila" un nouvel album riche des rencontres musicales effectuées au cours de nombreux voyages.

Enregistré entre New York, Bamako et Paris, « Folila », le nouvel opus d'Amadou et Mariam consacre une musique malienne réadaptée, ouverte, qui cultive des liens avec le rock, le blues, la pop music, voire le rap, et se pose résolument en album de la diversité. D’abord parce qu’il est riche en collaborations. Produit par Marc-Antoine Moreau, il réunit ainsi des artistes d’horizons aussi différents que TV On the Radio, Theophilus London, Santigold, Abdallah Oumbadougou (Desert Rebels) ou encore Jake Shears des Scissor Sisters.

Mais l’invité le plus inattendu – et le plus remarqué – est sans conteste Bertrand Cantat, l’ex-leader du groupe de rock français Noir Désir, présent sur quatre des treize titres, dont l’un des plus aboutis de l’album, « Oh Amadou ». Sur une mélodie accessible à tous, la chanson, composée en bambara dans une première version, évoque la vie, le spleen, la lassitude et l’obligation d’avancer en dépit de tout. Comme une exhortation à leur hôte, un survivant, un rescapé et peut-être un ressuscité d’une histoire d’amour tragiquement achevée, mais sur laquelle le couple malien s’interdit de revenir. Bon prince, il se borne à souligner le professionnalisme de Bertrand Cantat et son droit à une seconde chance.

En français, en anglais ou en bambara, sous l’influence divine des invités, l’album égrène ainsi une multitude de thèmes, caressés par pléthore d’instruments traditionnels, de la kora au balafon en passant par le djembé, associés à l’harmonica ou à la guitare. Un album éclectique donc, pour tous les goûts, où la marque de fabrique du duo se glisse subrepticement dans une chanson d’amour, « Sans toi », assez proche de « Dimanche à Bamako ». Et ceux que la mièvrerie de ce dernier aura agacés ne manqueront pas de se demander si c'était bien nécessaire.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Mali

Ebola : un premier cas au Mali fait craindre l'arrivée de l'épidémie

Ebola : un premier cas au Mali fait craindre l'arrivée de l'épidémie

Le Mali connaît son premier cas d'Ebola. Il s'agit d'une fillette de deux ans venue de Guinée avec sa grand-mère. Elle a été placée en quarantaine à Kayes (Ouest), a annoncé[...]

Mali : les Casques bleus, cibles privilégiées des jihadistes

Rarement mission onusienne aura autant été prise pour cible. Dans le Nord, les soldats de la Minusma sont seuls et en première ligne. Mines, tirs de roquettes et attentats ont déjà fait[...]

La course pour la direction du bureau Afrique de l'OMS est lancée...

Qui, début novembre, succédera à l'Angolais Luís Gomes Sambo à la tête du bureau Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ?[...]

Mali : ouverture du troisième round de négociations à Alger

Les pourparlers de paix entre le gouvernement malien et les groupes armés ont repris mardi à Alger. Le ministre malien des Affaires étrangères a appelé les différents mouvements à[...]

Mali : réouverture des négociations de paix à Alger

La reprise des pourparlers de paix entre le gouvernement malien et les groupes armés, samedi, à Alger s'inscrit dans un contexte sécuritaire particulièrement tendu dans le nord du pays.[...]

Mali : à Alger, la médiation face à deux plans de sortie de crise

Alors que la reprise des pourparlers de paix entre le gouvernement malien et les groupes armés a été reportée au 22 octobre à Alger, "Jeune Afrique" a pu se procurer en[...]

Mali : au moins 7 morts dans des combats entre le MNLA et le Gatia près de Gao

Au moins sept personnes ont été tuées lors d'affrontements jeudi après-midi, près de Gao, principale ville du nord du Mali, entre et le MNLA et le Gatia, deux groupes armés touaregs de[...]

Mali : discussions à Alger, combats vers Gao

Le MNLA et le Gatia, une milice progouvernementale, s’affrontent dans la région de Gao depuis jeudi matin. Des combats qui interviennent alors que devaient reprendre à Alger, la veille, des négociations[...]

Mali : Sultan Ould Bady et le Mujao, un jihadiste en rupture de ban

Le jihadiste Sultan Ould Bady serait en conflit avec le Mujao, au nom duquel il a pourtant récemment revendiqué plusieurs attaques contre les Casques bleus au nord du Mali.[...]

Mali : les contrats d'armement surfacturés, une bombe à retardement pour IBK

L'affaire des contrats d'armement surfacturés continue de faire des victimes... jusque dans le cercle rapproché du chef de l'État. Son conseiller spécial, Sidi Mohamed Kagnassi, a dû[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers