Extension Factory Builder
03/04/2012 à 16:51
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La 'perle du désert' est tombé aux mains des islamistes radicaux. La "perle du désert" est tombé aux mains des islamistes radicaux. © AFP

Après avoir pris Tombouctou (dans le nord du Mali) lundi 2 avril, les rebelles touaregs ont instauré la charia dans la cité historique. Selon des témoins, des responsables d’Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) se seraient également installés dans la ville.

« Tombouctou a passé sa première nuit sous la charia (loi islamique), tout est calme dans la ville ». Tel est le constat dressé mardi 3 avril au matin par Saliou Thiam, un habitant de la cité malienne. Située à la lisière du Sahara, la « perle du désert », est tombée lundi aux mains des islamistes.

Mohamed Ag Najim, le chef d’état-major du Mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA) et ses hommes sont entrés dimanche 1er avril à Tombouctou, totalement désertée par l’armée malienne. Le jour suivant, c’était le tour d'un autre groupe rebelle, les islamistes de Ansar dine, avec à leur tête Iyad Ag Ghali, de fouler le sol de la ville qui fut longtemps un grand centre intellectuel de l'islam et une cité florissante.

Selon le témoignage de sources sécuritaires régionales, lors de son entrée dans Tombouctou, le chef d’Ansar dine  était accompagné d'un des chefs historiques d'Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), l'Algérien Mokhtar Belmokhtar. Ce dernier est tristement célèbre pour avoir à son actif d'innombrables faits d'armes, attentats, enlèvements et trafics. L’agence d'information en ligne mauritanienne Al-Akhbar a pour sa part indiqué qu’un autre chef d'Aqmi, Yahya Abou Al-Hammam, s'était installé en ville.


Afficher L'avancée de la rébellion touarègue au Mali sur une carte plus grande

"Lutter à mort"

Dans tout le Sahel, Tombouctou est donc la première grande ville à tomber aux mains d’extrémistes islamistes. « Iyad AG Ghaly a rencontré hier soir (lundi) les imams de la ville. Il a expliqué qu'il n'est pas venu pour l'indépendance, mais pour l'application de la loi islamique », raconte Saliou Thiam.

« Mon père fait partie des imams qui ont été reçus par Iyad et sa délégation. Il a été question d'islam (...), ils ont dit qu'ils allaient "lutter à mort" contre ceux qui veulent parler de création d'une république », poursuit le témoin.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Mali - France : le ton monte

Mali - France : le ton monte

Les rapports entre le Mali et la France sont exécrables depuis plusieurs mois. Plus récemment, l'"affaire" Tomi et, surtout, la situation à Kidal, n'arrangent rien.[...]

Terrorisme - Iyad Ag Ghaly : arrête-moi si tu l'oses !

Recherché pour terrorisme par le monde entier, le chef touareg Iyad Ag Ghaly semble pourtant poursuivi avec bien peu d'ardeur. Et pour cause : il reste un acteur essentiel dans la région.[...]

Le jihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar retiré en Libye ?

Selon le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), la présence en Libye de Mokhtar Belmokhtar serait une menace pour la paix. Le jihadiste algérien et ses hommes avaient occupé pendant[...]

Jean-Yves Le Drian : "IBK doit négocier, Samba-Panza aussi"

Mali, Centrafrique, Libye... Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, reconduit à son poste le 2 avril, est sur tous les fronts africains. Entretien avec un Breton sans états[...]

Mali : un nouveau gouvernement pour relancer la réconciliation

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a nommé les membres du gouvernement dirigé par le nouveau Premier ministre Moussa Mara, une équipe resserrée dont l'une des principales[...]

Journalistes de RFI assassinés au Mali : des juges français vont enquêter

Des juges d'instruction parisiens vont enquêter sur l'assassinat au Mali fin 2013 des deux journalistes de RFI Ghislaine Dupont et Claude Verlon, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.[...]

Mali : le nouveau gouvernement formé, le ministre de la Réconciliation remplacé

Le nouveau Premier ministre du Mali, Moussa Mara, a formé son gouvernement, dans lequel ne figure plus le ministre sortant de la Réconciliation, remplacé par l'ex-chef de la diplomatie, selon un[...]

Amadou Alpha Sall : "Aucun pays n'est suffisamment éloigné pour être protégé d'Ebola"

Le virus Ebola continue de se propager en Afrique de l'Ouest. Parti de Guinée, il a notamment atteint le Liberia et des cas sont suspectés en Sierra Leone et au Mali. Interview du docteur Amadou Alpha Sall, directeur[...]

Mali : trois suspects en garde à vue pour l'attaque de la résidence de Konaré

L'enquête sur l'attaque contre la résidence de l'ancien président malien Alpha Oumar Konaré, à Bamako, s'oriente vers la piste des voleurs de câble électrique. Trois suspects ont[...]

Afrobaromètre : hommes-femmes, le choc des égaux en Afrique

Scolarisation, divorce, héritage... Les discriminations entre les sexes ont tendance à régresser. Sinon dans les faits, du moins dans les mentalités, selon une enquête[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers