Extension Factory Builder
03/04/2012 à 12:38
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Rafik Djebbour (à g.), attaquant de l'Olympiakos. Rafik Djebbour (à g.), attaquant de l'Olympiakos. © AFP

À 28 ans, Rafik Djebbour a déjà marqué onze buts avec l’Olympiakos Le Pirée, leader du championnat grec. Suivi par plusieurs clubs européens en vue de la saison prochaine, l’attaquant international algérien aborde également  sans langue de bois le passé et l’avenir des Fennecs.

Jeune Afrique : Allez-vous rester à l’Olympiakos Le Pirée la saison prochaine ?

Rafik Djebbour : Mon contrat m’engage encore pendant deux ans, et je me sens bien en Grèce.  Je joue dans ce pays depuis 2005, mais il arrivera un moment où j’aurai peut-être envie de découvrir autre chose, d’évoluer dans un autre championnat, plus huppé.

Vous êtes né à Grenoble, et vous êtes passé par Auxerre avant de partir à l’étranger. Un retour en France vous paraît-il envisageable ?

Pourquoi pas ? J’aime aussi beaucoup le championnat allemand. Je pense avoir encore quelques belles années devant moi pour jouer dans un grand championnat européen. Mais pour l’instant, il n’y a pas d’offre, je suis sous contrat, et les dirigeants des clubs grecs ne sont pas du genre à laisser partir facilement leurs joueurs.

Vahid Halilhodzic ne vous a pas retenu pour le match en Gambie (2-1, le 29 février en éliminatoires de la CAN 2013), et en Algérie, certains s’interrogent déjà sur votre avenir en sélection…

C’est toujours comme ça en Algérie. Si le sélectionneur ne vous appelle pas pour un match, soit vous êtes nul, soit il ne veut plus de vous ! S’il ne m’a pas pris, c’est parce que je me rétablissais d’une blessure. Avec Halilhodzic, on repart sur de nouvelles bases. Avec lui, on est dans le vrai !

Vous voulez dire qu’avant lui, elle était dans le faux ?

Oui. La Coupe du Monde 2010 aurait dû être mon meilleur souvenir de footballeur. C’est l’inverse qui s’est produit. On a mal préparé le tournoi. En Afrique du Sud, qu’avons-nous fait, à part défendre et jouer la contre-attaque ? Rien ! Halilhodzic a été un grand attaquant, et il veut que maintenant nous jouions un football d’attaque. L’Algérie doit être ambitieuse, pas frileuse !

Qu’a-t-il apporté ?

Il sait « lire » les joueurs. Il a travaillé en Europe, et cela se voit. Il est très exigeant dans l’approche des matches. La préparation physique est pointue. Il ne fait pas des choses extraordinaires. Seulement, elles sont bien faites ! On va maintenant essayer d’atteindre le premier objectif, la CAN 2013. Et ensuite, la Coupe du Monde 2014.

___

Propos recueillis par Alexis Billebault

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Algérie

Massacres de Sétif : la visite de Jean-Marc Todeschini diversement appréciée en Algérie

Massacres de Sétif : la visite de Jean-Marc Todeschini diversement appréciée en Algérie

La presse algérienne n'a pas manqué de commenter la visite du secrétaire d'État français chargé des Anciens combattants, Jean-Marc Todeschini, à Sétif. La première d[...]

Massacre de Sétif en Algérie : premier hommage d'un ministre français 70 ans après

Le secrétaire d'Etat français chargé des Anciens combattants, Jean-Marc Todeschini, a rendu dimanche un hommage aux victimes algériennes de Sétif, 70 ans après le massacre qui a fait[...]

Massacre de Sétif : un ministre français qualifie sa visite en Algérie de "geste fort"

Le secrétaire d'Etat français chargé des Anciens combattants, Jean-Marc Todeschini, a qualifié de "geste fort" sa visite dimanche en Algérie pour marquer le 70e anniversaire du[...]

Le crédit à la consommation de retour en Algérie

 Le gouvernement algérien a adopté le décret restaurant le crédit à la consommation, après une suspension de plus de cinq ans. Réservé aux produits nationaux, il devrait[...]

Algérie : dans les pas de Daesh

D'Aqmi à l'EI, il n'y a qu'un pas, franchi par le groupe Jund el-Khilafa en septembre. Au nom du califat, ils ont kidnappé et exécuté le guide français Hervé Gourdel en Kabylie,[...]

"El Mutakallimun" : Souad Massi libère les poètes de la sédition

Avec "El Mutakallimun", son nouvel album, la chanteuse algérienne Souad Massi reprend des textes arabes classiques - qui n'ont rien perdu de leur pouvoir de sédition.[...]

Richard Bielle, CFAO : "Notre histoire, c'est l'Afrique. Notre projet, c'est l'Afrique"

Spécialiste de l'automobile et de la pharmacie, le géant de la distribution est en pleine mutation. Dans quelques mois, il ouvrira son premier hypermarché Carrefour en Côte d'Ivoire. Récit[...]

Aqmi : Droukdel sort de terre... via Twitter

Un communiqué audio d'Abdelmalek Droukdel, l'émir d'Aqmi, a été posté jeudi sur Twitter. Il y félicite les jihadistes d'Al-Qaïda pour leurs victoires en Syrie mais ne dit rien sur ses[...]

Corruption en Algérie : Me Bourdon à Alger pour défendre Chani

Dans le cadre du procès de l'autoroute algérienne est-ouest, l'avocat français William Bourdon sera présent le 19 avril à Alger pour défendre le principal accusé, Medjdoub[...]

CAN 2017 : pourquoi la candidature de l'Algérie a échoué

La CAF a annoncé mercredi 8 avril que le Gabon avait été choisi pour l'organisation de la CAN 2017. Un échec pour la candidature de l'Algérie et un séisme pour le sport national de ce pays[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120403113335 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120403113335 from 172.16.0.100