Extension Factory Builder
02/04/2012 à 15:53
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Macky Sall a largement remporté la présidentielle sénégalaise du 25 mars. Macky Sall a largement remporté la présidentielle sénégalaise du 25 mars. © Issouf Sanogo/AFP

C’est en présence d’une dizaine de chefs d'État africains, dont Alassane Ouattara, Denis Sassou Nguesso et Boni Yayi, que le nouveau président du Sénégal Macky Sall a prêté serment lundi 2 avril à Dakar.

Macky Sall, 50 ans, est officiellement le nouveau président du Sénégal. Vainqueur de l’élection présidentielle du 25 mars avec 65% des voix contre 34% à son ancien mentor, le président sortant Abdoulaye Wade, le candidat victorieux de la coalition Benno Bokk Yakkar (Unis pour le même espoir, en wolof) a prêté serment lundi 2 avril à Dakar. La passation de pouvoir entre Wade et Sall devait avoir lieu dans la foulée au palais présidentiel, en centre-ville.

L’ancien Premier ministre a juré « d'observer et de faire observer les dispositions de la Constitution sénégalaise », notamment de « défendre l'intégrité territoriale ».

La prestation de serment s'est déroulée sous un chapiteau installé dans les jardins de l'hôtel King Fadh du quartier des Almadies, devant quelque 2 000 personnes dont une dizaine de chefs d'État africains, parmi lesquels l'Ivoirien Alassane Ouattara, le Congolais Denis Sassou Nguesso, la Libérienne Helen Johnson Sirleaf et le Béninois Boni Yayi, président en exercice de l'Union africaine (UA).

Le Conseil constitutionnel se félicite

La France était représentée par son ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé. Lionel Jospin, ancien Premier ministre, et Harlem Désir, secrétaire national du Parti socialiste français étaient également présents pour le compte de François Hollande, principal challenger de Nicolas Sarkozy à la prochaine élection présidentielle.

Dans un discours précédent la prestation de serment, le président du Conseil constitutionnel, Cheikh Tidiane Diakhaté s'est réjoui que le scrutin présidentiel (premier tour du 28 février et le second du 25 mars) se soit déroulé dans la plus grande transparence en dépit des prédictions les plus alarmistes.

Il a également estimé qu’en validant à la fin de janvier la candidature d’Abdoulaye Wade, les cinq sages du Conseil constitutionnel avaient « accompli leur devoir ». La décision du Conseil avait été suivie de violences qui, pendant quatre semaines, ont fait de six à quinze morts et au moins 150 blessés.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Sénégal

Banque mondiale : Makhtar Diop reprend son poste de vice-président Afrique

Banque mondiale : Makhtar Diop reprend son poste de vice-président Afrique

 Écarté de son poste de vice-président Afrique de la Banque mondiale début octobre, l'économiste sénégalais, à qui l'on prêtait l'intention de briguer la pré[...]

Malick Ndiaye, le gourou à six cordes

À la tête du label ThinkZik ! depuis quinze ans, le mystérieux et exigeant producteur d'Imany et de Faada Freddy attend plus de la musique africaine.[...]

Sénégal : Abdoulaye Wade accuse Macky Sall de corruption

Lors d'une réunion du comité directeur du Parti démocratique sénégalais (PDS), mardi à Dakar, l'ancien président Abdoulaye Wade a accusé le chef de l'État, Macky[...]

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Se jouera-t-elle ou pas ? À quelle date ? Où ? Les rumeurs vont bon train au sujet de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier 2015 au Maroc mais menacée par l'épidémie d'Ebola.[...]

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop[...]

Sénégal - Macky Sall : "Mes principaux adversaires ne sont pas Wade et consorts, ce sont les inégalités sociales"

Réformes, Wade père et fils, procès Habré, Ebola, diplomatie... Macky Sall, le chef de l'État sénégalais répond à toutes nos questions, et défend son [...]

Sénégal : pas de production pétrolière avant 2020

Le Sénégal espère produire son premier baril d'or noir en 2019-2020 à la suite de la récente découverte de pétrole au large de ses côtes, a affirmé le 15 octobre[...]

Carte interactive : ces événements menacés ou annulés à cause d'Ebola

Depuis le début de l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, en décembre 2013, une dizaine d'événements ont été annulés sur le continent. D'autres, censés se[...]

Omar Sy : "Je ne suis pas un acteur noir"

Le comédien le plus populaire de France incarne un sans-papiers dans "Samba", le dernier film d'Éric Toledano et Olivier Nakache. Son dernier rôle, son aventure hollywoodienne, la place des[...]

Le Sénégalais Makhtar Diop ne sera pas candidat à la BAD

Quelques jours après avoir été mis en retrait de la vice-présidence Afrique de la Banque mondiale, Makhtar Diop annonce sur Twitter sa décision de ne pas se présenter à la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers