Extension Factory Builder
02/04/2012 à 15:53
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Macky Sall a largement remporté la présidentielle sénégalaise du 25 mars. Macky Sall a largement remporté la présidentielle sénégalaise du 25 mars. © Issouf Sanogo/AFP

C’est en présence d’une dizaine de chefs d'État africains, dont Alassane Ouattara, Denis Sassou Nguesso et Boni Yayi, que le nouveau président du Sénégal Macky Sall a prêté serment lundi 2 avril à Dakar.

Macky Sall, 50 ans, est officiellement le nouveau président du Sénégal. Vainqueur de l’élection présidentielle du 25 mars avec 65% des voix contre 34% à son ancien mentor, le président sortant Abdoulaye Wade, le candidat victorieux de la coalition Benno Bokk Yakkar (Unis pour le même espoir, en wolof) a prêté serment lundi 2 avril à Dakar. La passation de pouvoir entre Wade et Sall devait avoir lieu dans la foulée au palais présidentiel, en centre-ville.

L’ancien Premier ministre a juré « d'observer et de faire observer les dispositions de la Constitution sénégalaise », notamment de « défendre l'intégrité territoriale ».

La prestation de serment s'est déroulée sous un chapiteau installé dans les jardins de l'hôtel King Fadh du quartier des Almadies, devant quelque 2 000 personnes dont une dizaine de chefs d'État africains, parmi lesquels l'Ivoirien Alassane Ouattara, le Congolais Denis Sassou Nguesso, la Libérienne Helen Johnson Sirleaf et le Béninois Boni Yayi, président en exercice de l'Union africaine (UA).

Le Conseil constitutionnel se félicite

La France était représentée par son ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé. Lionel Jospin, ancien Premier ministre, et Harlem Désir, secrétaire national du Parti socialiste français étaient également présents pour le compte de François Hollande, principal challenger de Nicolas Sarkozy à la prochaine élection présidentielle.

Dans un discours précédent la prestation de serment, le président du Conseil constitutionnel, Cheikh Tidiane Diakhaté s'est réjoui que le scrutin présidentiel (premier tour du 28 février et le second du 25 mars) se soit déroulé dans la plus grande transparence en dépit des prédictions les plus alarmistes.

Il a également estimé qu’en validant à la fin de janvier la candidature d’Abdoulaye Wade, les cinq sages du Conseil constitutionnel avaient « accompli leur devoir ». La décision du Conseil avait été suivie de violences qui, pendant quatre semaines, ont fait de six à quinze morts et au moins 150 blessés.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Sénégal

Sénégal - Giresse : 'Viser le match nul, je ne sais pas faire'

Sénégal - Giresse : "Viser le match nul, je ne sais pas faire"

Mardi soir à Malabo (19 heures), le Sénégal, leader du groupe C, affronte l’Algérie. Un match nul peut suffire aux Lions de la Teranga, qui ont déjà engrangé quatre points. [...]

Sénégal : la cimenterie de Dangote démarre, Vicat s'énerve

 Après le démarrage de cimenterie sénégalaise de Dangote, son concurrent français Vicat est déterminé à faire condamner l'État, qu'il accuse d'avoir[...]

CAN 2015 : Le Sénégal arrache un point précieux

Le Sénégal a été tenu en échec par les Bafana Bafana (1-1) vendredi 23 janvier à Mongomo lors de la deuxième journée de la phase de poule. Menés au score dès le[...]

Sénégal - Mame Mactar Gueye : "'Charlie Hebdo' a jeté de l'huile sur le feu"

Mame Mactar Gueye est le vice-président de l'ONG islamique Jamra, à Dakar. À la veille de la manifestation anti-"Charlie Hebdo" prévue dans la capitale sénégalaise, il donne[...]

Foot : avant son exploit avec le Congo, les sept CAN de Claude Le Roy

Avec le Congo, Claude Le Roy dispute en Guinée équatoriale (17 janvier-8 février) sa huitième phase finale, un record. Le technicien français, champion d’Afrique en 1988 avec le Cameroun,[...]

Sénégal : le procès de Karim Wade dans l'impasse

Nouveau rebondissement au procès de Karim Wade : tandis que le principal accusé, qui dénonce "une parodie de justice", refuse d'assister aux audiences, les avocats des différents[...]

CAN 2015 : Le Sénégal est renversant !

Les Lions de la Teranga ont battu le Ghana dans le premier choc du groupe C grâce à un but de Moussa Sow à la dernière seconde de jeu (2-1). Un succès mérité pour des[...]

CAN 2015 : Algérie, Cameroun, Ghana, Sénégal... 4 favoris vus par 4 spécialistes

Alors que la CAN a débuté samedi 17 janvier, "Jeune Afrique" a demandé à quatre spécialistes du football africain de livrer le nom de leur favori pour la compétition. En[...]

CAN 2015 : ça s'annonce corsé...

Le Nigeria, tenant du titre, ne sera pas là, et une bonne demi-douzaine de sélections peuvent prétendre à sa succession. Avec, dans le costume du favori, l'Algérie. Suspense assuré[...]

Un vent de francophonie sur la CAN 2015

Cinq entraîneurs, onez pays francophones, une majorité de joueurs de Ligue 1, la CAN 2015 qui se tient en Guinée-Equatoriale du 17 janvier au 8 février ressemblerait presque à une coupe de la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120402151539 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120402151539 from 172.16.0.100