Extension Factory Builder
30/03/2012 à 12:17
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Une femme montre la terre desséchée, à Oud Guedara, en Afrique de l’Ouest. Une femme montre la terre desséchée, à Oud Guedara, en Afrique de l’Ouest. © Archives/AFP

La secrétaire d'État américaine Hillary Clinton a annoncer une nouvelle aide humanitaire au Sahel, en proie à une grande sécheresse.

L’aide américaine pour la région du Sahel sera augmentée de 120 millions de dollars. La secrétaire d’État américaine Hillary Clinton a annoncé jeudi cette décision « pour répondre aux besoins actuels [dans cette région], y compris la protection et l’assistance aux réfugiés, et pour prévenir une situation potentiellement bien plus grave » qu’elle ne l’est à présent.

La chef de la diplomatie américaine a indiqué que l’aide visait principalement la fourniture d’aliments aux enfants souffrant de malnutrition et la recherche de solutions à long terme. « Nous travaillons pour aider les familles et communautés vulnérables à acheter la nourriture locale disponible, tout en développant des projets et infrastructures à petite échelle qui permettront de lutter contre les sécheresses futures », a-t-elle expliqué.

Cette aide alimentaire fait partie du programme « Nourrir l’Avenir » initié par Barack Obama, qui ambitionne de s’attaquer aux causes de la faim dans le monde. Avec ce nouveau don, la contribution totale des États-Unis dans la région atteint les 200 millions de dollars en 2012.

Envolée des prix alimentaires

Le Sahel connaît depuis quelques mois une grande sécheresse dont résulte une envolée des prix alimentaires. Une crise accentuée par les conflits qui touchent la région, du Mali à l’Éthiopie en passant par le Tchad. Pour mémoire, les États-Unis ont annoncé lundi la suspension de leur aide non-humanitaire au Mali à la suite du putsch de la semaine dernière.

Les agences des nations unies ont plusieurs fois tiré la sonnette d’alarme sur le risque d’une grave famine dans la région. Le Fonds des nations unies pour l’enfance a ainsi estimé que près de 1,5 million d’enfants de moins de cinq ans y était menacés de malnutrition aiguë.

(Avec AFP)

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Afrique Subsaharienne

Côte d'Ivoire : pourquoi Renard risque de quitter les Éléphants juste avant la CAN

Côte d'Ivoire : pourquoi Renard risque de quitter les Éléphants juste avant la CAN

Approché par Bastia (France, Ligue 1), Hervé Renard, le sélectionneur de la Côte d’Ivoire n’est plus certain de rester à la tête des Éléphants. À cause, s[...]

Côte d'Ivoire : le FPI valide la candidature de Laurent Gbagbo à la présidence du parti

Le comité de contrôle du Front populaire ivoirien (FPI) a validé mercredi la candidature de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo à la présidence du parti, a appris "Jeune[...]

Cameroun - Togo : le général Germanos de retour ?

Condamné à Paris en 2010 pour détention d'images pédopornographiques, le général français Raymond Germanos a récemment séjourné au Cameroun où il a[...]

Burundi : Mbonimpa, Rufykiri, Nininahazwe... Ces défenseurs des droits humains sous pression

Depuis le retour au Burundi des membres de la société civile qui ont participé, à la mi-novembre, à l'examen de la situation de leur pays par le Comité contre la torture (CAT) à[...]

Burkina Faso : les civils au garde-à-vous ?

Depuis le départ de Blaise Compaoré, le pays, en pleine transition, s'est doté d'un exécutif bicéphale. À la présidence, Michel Kafando le diplomate ; à la primature,[...]

RDC : le discours de Denis Mukwege, prix Sakharov 2014, devant le Parlement européen

On le connaît comme le "juste qui répare les femmes". Mercredi, le docteur Denis Mukwege a reçu le prix Sakharov du Parlement européen, qu'il a dédié au "peuple[...]

Burkina : 24 morts et 625 blessés dans l'insurrection populaire contre Blaise Compaoré

Selon un comité d'experts désigné par le Premier ministre Zida, 24 personnes sont mortes et 625 ont été blessées à travers le pays entre fin octobre et début novembre,[...]

Indice "Happy Planet" : souriez, vous êtes classés !

À l’"indice de développement humain" du Programme des Nations-unies (Pnud), la New Economics Foundation oppose l’"indice de la planète heureuse". L’Afrique est-elle[...]

Burkina : Moustapha Chafi, un nomade à découvert

Moustapha Chafi ne se mêlait pas de politique intérieure, mais ce conseiller de l'ombre a perdu, le 31 octobre, son principal protecteur en la personne de Blaise Compaoré.[...]

Ebola : chaque jour qui passe effrite l'espoir, dans quelle langue faut-il le dire ?

Une vingtaine d'artistes ouest-africains de renom se sont réunis pour interpeller les chefs d'État francophones sur la catastrophe que représente Ebola. Ils publient leur lettre ouverte dans Jeune Afrique.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers