Extension Factory Builder
29/03/2012 à 20:01
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
En attaquant Tombouctou et Kidal, les rebelles touaregs risquent de déclencher une guerre civile. En attaquant Tombouctou et Kidal, les rebelles touaregs risquent de déclencher une guerre civile. © AFP

La rébellion touarègue a décidé de pousser son avantage dans le Nord-Mali, profitant de la désorganisation de l'armée malienne qui s'est emparée du pouvoir par un coup d'État le 22 mars dernier. Un groupe du MNLA menace Tombouctou tandis qu'une autre partie de ses troupes a pris d'assaut Kidal avec l'aide du mouvement salafiste Ansar dine de Iyad Ag Ghali.

La tension est à son comble à Tombouctou, que les rebelles du Mouvement de libération national de l’Azawad (MNLA) menacent de prendre d’assaut. Mardi 27 mars, une délégation de la communauté bérabiche de la « cité aux 333 saints » a rencontré des responsables du MNLA dans la localité de Agouni, à 30 km au nord de la ville, pour leur demander de renoncer à leur projet. Les rebelles ne leur ont laissé que trois choix.

En substance : soit les membres de la communauté bérabiche font eux-mêmes déguerpir les soldats maliens, dont beaucoup sont originaires du sud du pays, soit ils laissent le MNLA s’en charger, ou encore - dernière option - ils se préparent à une attaque de la rébellion.

Milices armées

« Nous avons choisi la dernière option. Nous nous battrons pour nos richesses car nous ne voulons pas de pillages comme en 1990. Nous ne soutenons pas la junte non plus, qu’ils viennent se battre ici au lieu de mettre la pagaille à Bamako ! » s’emporte un notable de la région qui assure que les milices bérabiches sont « armées » et prêtes à en découdre. Autre hantise des bérabiches, souvent clairs de peau : être mis par les sudistes dans le même sac que les rebelles touaregs, dont ils rejetent les objectifs, les accusant de « jeter le Mali dans la guerre civile entre communautés ».

Les menaces du MNLA sont d’autant plus sérieuses que les rebelles et leurs alliés salafistes du groupe Ansar dine de Iyad Ag Ghali sont, eux, déjà entrés en action à 500 kilomètres au nord-est de Tombouctou, à Kidal. « Nous sommes en train d'être attaqués par les rebelles et des hommes d'Iyad. Nous sommes en train de nous défendre », a déclaré dans l’après-midi un militaire malien joint par l'AFP. Une information confirmée par un combattant d’Ansar dine.

________

Par Baba Ahmed, à Bamako, avec Jeune Afrique

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Mali : vers un accord de paix définitif ?

Mali : vers un accord de paix définitif ?

Le 5e et dernier round des négociations intermaliennes de paix engagées en juillet à Alger se sont soldées dimanche par un accord inachevé, paraphé par le gouvernement mais pas par le[...]

Un accord de paix au Mali signé avec une partie des groupes armés

Le gouvernement malien a signé dimanche à Alger avec une partie des groupes armés du nord du pays un "accord de paix et de réconciliation" pour mettre fin aux violences.[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Afrique francophone : chef de l'opposition, un statut à double tranchant

Plusieurs pays d'Afrique francophone ont adopté un statut officiel de "chef de file de l'opposition". D'autres ont voté des textes mais attendent toujours la désignation de leur opposant en chef.[...]

Mali : procès en vue pour Sanogo

Attendu depuis des mois, le procès d'Amadou Haya Sanogo et de plusieurs autres membres de l'ex-junte malienne pourrait se tenir prochainement. "Peut-être en juin", estime une source judiciaire[...]

L'Afrique a-t-elle l'alimentation la plus saine du monde ?

Selon une étude de l'université de Cambridge, qui casse les clichés sur l'Afrique, le continent africain abriterait neuf des dix pays qui mangent le plus sainement au monde. Parmi eux, certains[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Mali : l'avenir de l'Afrique au coeur du Forum de Bamako

Le 15e Forum de Bamako s’est déroulé du 19 au 21 février avec comme questionnement central l'avenir du continent à moyen terme.[...]

César 2015 : le film franco-mauritanien "Timbuktu" triomphe avec sept prix

Le film franco-mauritanien "Timbuktu" d'Abderrahmane Sissako, chronique de la vie quotidienne dans le nord du Mali sous la coupe des jihadistes, a triomphé vendredi à la 40e cérémonie des[...]

Mali : accord entre Bamako et les groupes armés pour une "cessation immédiate" des hostilités

Réunis à Alger pour un nouveau round des négociations de paix, le gouvernement malien et six groupes armés du nord du Mali ont signé jeudi, sous les auspices de l'Algérie et de l'ONU, un[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120329194353 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120329194353 from 172.16.0.100