Extension Factory Builder
29/03/2012 à 16:17
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Capture d'écran de la page d'accueil du site http://archives.nelsonmandela.org/. Capture d'écran de la page d'accueil du site http://archives.nelsonmandela.org/. © J.A./Capture d'écran

C’est un vrai monument historique en ligne. Mardi 27 mars, le Nelson Mandela Center of Memory a publié sur internet, avec l’aide financière et technique de l’Institut culturel Google, des milliers de documents sur la vie du premier président noir d’Afrique du Sud. Photos, vidéos, lettres d’un prisonnier à ses proches… Immersion virtuelle dans la vie et l'oeuvre de Madiba.

On y entre comme dans un musée. Presqu'à clics feutrés, sur la pointe de la souris, le clavier en sourdine. Sept « salles d’expositions », environ 2 000 pièces à découvrir : le programme est vaste. Et pour cause, les archives numérisées ne couvrent pas moins de 83 ans d’histoire du premier président noir de l’Afrique du Sud. De 1929, avec une carte de membre à l’Église méthodiste, à 2012, avec une photographie prise en compagnie de son arrière-petit-fils Qheya II Zanethemba, en passant par les lettres d’un prisonnier à ses enfants, les documents personnels de Mandela sont dépoussiérés, contextualisés, démocratisés.

La volonté est « de rassembler les histoires communes de l’humanité pour les mettre à disposition du plus large public possible, et aider chacun à raconter ces histoires. Et parmi ces histoires il n’y a rien d’aussi inspirant, d’aussi intéressant que celle de Nelson Mandela », explique Steve Crossan directeur de l’Institut culturel de Google, partenaire du Nelson Mandela Center of Memory pour un montant d'investissement de 1,25 million de dollars sur les trois qu’ont coutés le projet.

Une volonté participative

Nelson Mandela rejoint donc les manuscrits de la Mer Morte, les archives de Yad Vashem et le mémorial de la Shoah en Israël, déjà  mis en ligne par Google, au Panthéon numérique des « histoires communes de l’humanité ». Ce qui, même à 93 ans, devrait certainement le rajeunir.

D’autant que le site est résolument tourné vers la jeunesse et le participatif. Si l’on y croise des références et des témoignages de Desmond Tutu ou encore de l’ancien président Frederik de Klerk, des anonymes peuvent également échanger et publier leurs souvenirs, après vérification minutieuse par le Nelson Mandela Center of Memory. « Je n'oublierai jamais ce moment et me souviendrai toujours de la poignée de main chaleureuse du président Mandela », écrit ainsi l'un des internautes.

Un univers en devenir

Or, c’est bien ce côté vivant, mouvant et visuel qui fait tout l’intérêt de la plateforme. En parcours de découverte ou en randonnée virtuelle approfondie, chacun devrait pouvoir y trouver son compte, qu’il soit simple quidam ou ancien lecteur d’Un long chemin vers la liberté, autobiographie culte de Madiba.

De son village natal de Mvezo à Johannesburg, en passant par les geôles de Robben Island, Nelson Mandela s’expose. Le projet étant toujours en cours, les archives devraient se multiplier, et l’immersion se poursuivre, à partir du mois de juin. On ne peut que conseiller le voyage... Réservation libre et gratuite à l'adresse suivante : http://archives.nelsonmandela.org/#!home

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Afrique du sud

Afrique du Sud : Twitter fustige la fille Zuma, devenue 'dircab' de ministère à 25 ans

Afrique du Sud : Twitter fustige la fille Zuma, devenue "dircab" de ministère à 25 ans

Depuis les révélations du "Mail and Guardian" le week-end dernier sur le parachutage de Thuthukile Zuma, la fille du président sud-africain, au poste de directrice de cabinet au ministère des [...]

Sida : la circoncision réduit aussi le risque de contamination des femmes

Recommandée par l'OMS dans 14 pays africains, la circoncision réduit les risques de contamination par le VIH pour les hommes. Une étude vient de démontrer que ce constat est également valable[...]

Nadine Gordimer l'Africaine

Décédée à l'âge de 90 ans le 13 juillet, la Prix Nobel de littérature aura été une militante antiapartheid de la première heure. Elle laisse une[...]

Nadine Gordimer : disparition d'une voyante

Cette femme déterminée représentait une face de l'Afrique du Sud dont elle donnait une vision sans concession. Tout en défendant une conception exigeante de l'écrivain.[...]

Nadine Gordimer : un si long chemin

L'auteure du Conservateur, Booker Prize 1974, a porté jusqu'au bout un rêve : celui du premier jour après le racisme.[...]

Nadine Gordimer, celle qui tient tête

Frêle mais jamais fragile, l'écrivaine engagée aura affiché une volonté à toute épreuve, refusant les faux-fuyants. Portrait.[...]

Omedeto Fugard, l'Afrique et la Fondation Zinsou !

Ou "bravo", en japonais... Pour la première fois, un créateur du continent, Athol Fugard, reçoit le "prix Nobel des arts". La Fondation Zinsou, au Bénin, est elle aussi[...]

Quand Nadine Gordimer invitait Jeune Afrique à dénoncer la pauvreté

Prix Nobel de littérature en 1991, la romancière sud-africaine Nadine Gordimer est décédée le 13 juillet à l'âge de 90 ans. Une figure de l'engagement contre l'appartheid dont[...]

L'Afrique du Sud honore son premier Mandela Day depuis la mort de l'icône

L’Afrique du sud fêtait vendredi l’anniversaire de Nelson Mandela, qui aurait eu 96 ans. Comme c’est désormais la tradition depuis 2010, chaque citoyen était invité à donner 67[...]

Afrique du Sud : Nadine Gordimer et la transition postapartheid

Prix Nobel de littérature en 1991, la romancière sud-africaine Nadine Gordimer est décédée le 13 juillet à l'âge de 90 ans. "Jeune Afrique" réedite une interview de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers