Extension Factory Builder
29/03/2012 à 16:17
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Capture d'écran de la page d'accueil du site http://archives.nelsonmandela.org/. Capture d'écran de la page d'accueil du site http://archives.nelsonmandela.org/. © J.A./Capture d'écran

C’est un vrai monument historique en ligne. Mardi 27 mars, le Nelson Mandela Center of Memory a publié sur internet, avec l’aide financière et technique de l’Institut culturel Google, des milliers de documents sur la vie du premier président noir d’Afrique du Sud. Photos, vidéos, lettres d’un prisonnier à ses proches… Immersion virtuelle dans la vie et l'oeuvre de Madiba.

On y entre comme dans un musée. Presqu'à clics feutrés, sur la pointe de la souris, le clavier en sourdine. Sept « salles d’expositions », environ 2 000 pièces à découvrir : le programme est vaste. Et pour cause, les archives numérisées ne couvrent pas moins de 83 ans d’histoire du premier président noir de l’Afrique du Sud. De 1929, avec une carte de membre à l’Église méthodiste, à 2012, avec une photographie prise en compagnie de son arrière-petit-fils Qheya II Zanethemba, en passant par les lettres d’un prisonnier à ses enfants, les documents personnels de Mandela sont dépoussiérés, contextualisés, démocratisés.

La volonté est « de rassembler les histoires communes de l’humanité pour les mettre à disposition du plus large public possible, et aider chacun à raconter ces histoires. Et parmi ces histoires il n’y a rien d’aussi inspirant, d’aussi intéressant que celle de Nelson Mandela », explique Steve Crossan directeur de l’Institut culturel de Google, partenaire du Nelson Mandela Center of Memory pour un montant d'investissement de 1,25 million de dollars sur les trois qu’ont coutés le projet.

Une volonté participative

Nelson Mandela rejoint donc les manuscrits de la Mer Morte, les archives de Yad Vashem et le mémorial de la Shoah en Israël, déjà  mis en ligne par Google, au Panthéon numérique des « histoires communes de l’humanité ». Ce qui, même à 93 ans, devrait certainement le rajeunir.

D’autant que le site est résolument tourné vers la jeunesse et le participatif. Si l’on y croise des références et des témoignages de Desmond Tutu ou encore de l’ancien président Frederik de Klerk, des anonymes peuvent également échanger et publier leurs souvenirs, après vérification minutieuse par le Nelson Mandela Center of Memory. « Je n'oublierai jamais ce moment et me souviendrai toujours de la poignée de main chaleureuse du président Mandela », écrit ainsi l'un des internautes.

Un univers en devenir

Or, c’est bien ce côté vivant, mouvant et visuel qui fait tout l’intérêt de la plateforme. En parcours de découverte ou en randonnée virtuelle approfondie, chacun devrait pouvoir y trouver son compte, qu’il soit simple quidam ou ancien lecteur d’Un long chemin vers la liberté, autobiographie culte de Madiba.

De son village natal de Mvezo à Johannesburg, en passant par les geôles de Robben Island, Nelson Mandela s’expose. Le projet étant toujours en cours, les archives devraient se multiplier, et l’immersion se poursuivre, à partir du mois de juin. On ne peut que conseiller le voyage... Réservation libre et gratuite à l'adresse suivante : http://archives.nelsonmandela.org/#!home

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Afrique du sud

BRICS : tous pour un, mais lequel ?

BRICS : tous pour un, mais lequel ?

S'estimant mal représentés dans les institutions de Bretton Woods, le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et l'Afrique du Sud ont créé leur propre banque de développement. Mais for[...]

Afrique du Sud : deux ans après, hommage aux mineurs tués à Marikana

Plusieurs milliers de mineurs sud-africains se sont retrouvés à la mine de platine de Marikana en hommage aux 34 grévistes qui y ont été abattus par la police il y a deux ans. Le massacre du 16[...]

Afrique du Sud : deux ans après, les veuves de Marikana réclament toujours justice

Deux ans après la mort de 34 grévistes abattus par la police sud-africaine à la mine de platine de Marikana, dans le nord, les veuves des victimes attendent toujours des réponses: comment, et[...]

Procès Pistorius : le verdict attendu le 11 septembre

Après la plaidoirie vendredi de la défense qui a été précédée la veille par le réquisitoire du procureur, le tribunal de Pretoria a annoncé qu'il rendra le 11[...]

Un premier avion 100 % africain au décollage

Le premier avion entièrement africain a pris son envol, le 13 août en Afrique du Sud. L'appareil, de type militaire, sera consacré à la surveillance aérienne et son prix de vente devrait atteindre[...]

Procès Pistorius : la dernière contre-offensive de la défense

Au lendemain du réquisitoire musclé du procureur Gerrie Nel, c'est au tour de la défense de tenter de retourner la tendance en faveur d'Oscar Pistorius. Pour y arriver, l'avocat du champion paralympique[...]

Procès Pistorius : l'implacable réquisitoire du procureur Gerrie Nel

À l'issue d'un réquisitoire de près de cinq heures, le procureur du procès d'Oscar Pistorius a requis jeudi la "condamnation pour meurtre" de l'athlète sud-africain. La défense[...]

Winnie Mandela réclame par voie judiciaire la maison de Madiba à Qunu

L'ex-épouse de Nelson Mandela, Winnie Madikizela-Mandela, réclame en justice la propriété de la maison de famille de Qunu, qu'elle avait achetée à l'époque de sa vie commune avec le[...]

Gastronomie sud-africaine : Kobus Botha, captain Barbecue !

Ogre sympathique et farceur, le Sud-Africain Kobus Botha fait découvrir aux Français la gastronomie populaire de son pays. Sa spécialité ? Le braai.[...]

Afrique du Sud : une girafe a-t-elle subi le même sort que dans "Very Bad Trip 3" ?

Transportée à l’arrière d’un camion sur une autoroute en Afrique du Sud, une girafe serait morte jeudi après que sa tête a heurté un pont. La société sud-africaine[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers