Extension Factory Builder
28/03/2012 à 12:56
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le siège de BMCE Bank, à Casablanca. Le siège de BMCE Bank, à Casablanca. © D.R.

Le troisième groupe bancaire marocain, BMCE Bank, a annoncé ses résultats pour l'année 2011. Parmi les bonnes surprises, la progression des performances de Bank of Africa.

BMCE Bank a présenté le 27 mars ses principaux résultats financiers pour l'année 2011. La plupart sont dans le vert : le total de bilan progresse de 11% à 208 milliards de dirhams (18,8 milliards d'euros), le produit net bancaire consolidé augmente de 8% à 8,14 milliards de dirhams tandis que le résultat net part du groupe marocain affiche une croissance de 4% à 850,2 millions de dirhams. Engagée en 2011 dans un « programme de transformation visant la simplification du modèle opérationnel, la conquête commerciale, et la maîtrise des risques et des charges d’exploitation », BMCE Bank a vu la hausse de sa rentabilité freinée par un effort de provisionnement important, chiffré à 462 millions de dirhams, en augmentation de 30% par rapport à 2010.

Réduction des pertes londoniennes

La bonne surprise vient des activités internationales, qui ont contribué à hauteur de 44,3% aux revenus du groupe et surtout à 35,2% des bénéfices. L'ex Medicapital, rebaptisé il y a quelques années BMCE Bank International Londres, est presque sorti du rouge après avoir plombé pendant plusieurs années les comptes du groupe. En 2011, les « premiers effets de la restructuration de la filiale londonienne du Groupe BMCE Bank » ont permis « une réduction sensible du déficit à -4,7 millions d'euros (52,1 millions de dirhams, NDLR) en 2011 contre -26,6 millions d'euros en 2010. »

De son côté, l'activité en Afrique subsaharienne a fait la preuve de sa résilience et ce, malgré la crise en Côte d’Ivoire où Bank of Africa (BOA) compte l'une de ses principales filiales. Selon les chiffres communiqués par BMCE Bank, BOA a vu son produit net bancaire progresser de 26% à 252 millions d'euros et son résultat net grimper de 23% à près de 58 millions d'euros. Une nouvelle de bon augure alors que le groupe marocain, qui a par ailleurs annoncé la nomination de Mohammed Agoumi en tant que directeur général délégué en charge de l’International, tente de hisser ses performances financières et sa rentabilité au niveau des autres grandes banques marocaines.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Maroc

Finance : Casablanca gagne 11 places dans l'indice GFCI

Finance : Casablanca gagne 11 places dans l'indice GFCI

 Casablanca a fait un bond de 11 places et se hisse désormais à la 51e place du GFCI, le classement des places financières internationales (GFCI), devant Maurice, Moscou, Dublin et Madrid.[...]

Islamistes marocains : un modèle nommé AKP

Séduits par l'expérience concluante de leurs homologues turcs, les islamistes du PJD tentent, depuis 2007, d'en reproduire la recette. Mais ils doivent composer avec un contexte politique radicalement [...]

Abdelmalek Alaoui, l'homme qui murmure à l'oreille des puissants

Sans renier l'héritage de son père, indéboulonnable ministre de Hassan II, Abdelmalek Alaoui ne doit sa réussite qu'à son talent. Fondateur de Global Intelligence Partners, il[...]

Réchauffement climatique : la carte des 15 lieux les plus menacés d'Afrique

À l'occasion du sommet sur le climat organisé le 23 septembre à New York par le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, "Jeune Afrique" publie sa carte des 15 lieux les plus[...]

"Les Tribulations du dernier Sijilmassi" : "burn out" sous le burnous avec Fouad Laroui

Qui n'a jamais eu envie de changer de vie ? Un ingénieur marocain, héros du dernier livre de notre collaborateur Fouad Laroui, en lice pour le Goncourt, y est bien résolu. Mais de la coupe aux[...]

À Paris, deux expositions réconcilient la France et le Maroc

Deux grandes expositions sont programmées au Louvre et à l'Institut du monde arabe sur le Maroc à partir de la mi-octobre. Rabat et Paris se reconnectent loin de la brouille diplomatique.[...]

Maroc : le rappeur Mouad Belghawat, alias Lhaqed, est sorti de prison

Le rappeur marocain Mouad Belghawat est libre. Lhaqued, de son surnom, est sorti de prison jeudi après avoir purgé une peine de quatre mois pour atteinte à agent des forces de l'ordre.[...]

Maroc : nouveaux appels a l'abandon des poursuites contre le journaliste Ali Anouzla

À l'occasion du premier anniversaire de l'interpellation d'Ali Anouzla, journaliste marocain poursuivi pour aide au terrorisme, son comité de soutien et 12 ONG tunisiennes ont de nouveau réclamé[...]

Maroc : la relève de l'Amazigh Power

Artistes, écrivains ou acteurs associatifs, ils incarnent une nouvelle génération de militants qui se battent pour que la composante berbère de l'identité nationale se traduise dans tous[...]

Maroc : Bouhcine Foulane, 34 ans, la musique amazigh

Ils veulent faire revivre la musique amazigh sous un aspect moderne. Ribab Fusion - le ribab est une sorte de violon à corde unique typiquement amazigh -, ce sont six musiciens âgés de 26 à[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex