Extension Factory Builder
28/03/2012 à 12:56
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le siège de BMCE Bank, à Casablanca. Le siège de BMCE Bank, à Casablanca. © D.R.

Le troisième groupe bancaire marocain, BMCE Bank, a annoncé ses résultats pour l'année 2011. Parmi les bonnes surprises, la progression des performances de Bank of Africa.

BMCE Bank a présenté le 27 mars ses principaux résultats financiers pour l'année 2011. La plupart sont dans le vert : le total de bilan progresse de 11% à 208 milliards de dirhams (18,8 milliards d'euros), le produit net bancaire consolidé augmente de 8% à 8,14 milliards de dirhams tandis que le résultat net part du groupe marocain affiche une croissance de 4% à 850,2 millions de dirhams. Engagée en 2011 dans un « programme de transformation visant la simplification du modèle opérationnel, la conquête commerciale, et la maîtrise des risques et des charges d’exploitation », BMCE Bank a vu la hausse de sa rentabilité freinée par un effort de provisionnement important, chiffré à 462 millions de dirhams, en augmentation de 30% par rapport à 2010.

Réduction des pertes londoniennes

La bonne surprise vient des activités internationales, qui ont contribué à hauteur de 44,3% aux revenus du groupe et surtout à 35,2% des bénéfices. L'ex Medicapital, rebaptisé il y a quelques années BMCE Bank International Londres, est presque sorti du rouge après avoir plombé pendant plusieurs années les comptes du groupe. En 2011, les « premiers effets de la restructuration de la filiale londonienne du Groupe BMCE Bank » ont permis « une réduction sensible du déficit à -4,7 millions d'euros (52,1 millions de dirhams, NDLR) en 2011 contre -26,6 millions d'euros en 2010. »

De son côté, l'activité en Afrique subsaharienne a fait la preuve de sa résilience et ce, malgré la crise en Côte d’Ivoire où Bank of Africa (BOA) compte l'une de ses principales filiales. Selon les chiffres communiqués par BMCE Bank, BOA a vu son produit net bancaire progresser de 26% à 252 millions d'euros et son résultat net grimper de 23% à près de 58 millions d'euros. Une nouvelle de bon augure alors que le groupe marocain, qui a par ailleurs annoncé la nomination de Mohammed Agoumi en tant que directeur général délégué en charge de l’International, tente de hisser ses performances financières et sa rentabilité au niveau des autres grandes banques marocaines.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Maroc

Mohammed VI : le Maroc peut intégrer 'le concert des pays émergents'

Mohammed VI : le Maroc peut intégrer "le concert des pays émergents"

Lors de son discours, mercredi, à l'occasion de la "Fête de la révolution, du roi et du peuple, Mohammed VI a estimé que le Maroc avait vocation à intégrer "le concert des pays &e[...]

Maroc : Rachid Andaloussi, horizon CasArts

L'architecte marocain Rachid Andaloussi a dessiné, avec Christian de Portzamparc, le projet CasArts, à Casablanca. Un théâtre conçu comme une "medina culturelle" qui vise à[...]

Au Maroc, le combat d'une mère célibataire contre l'exclusion

"Je me bats pour mon fils malgré les regards et les jugements impitoyables", lance avec détermination Khadija, une mère célibataire de 27 ans, dans un rare témoignage sur le combat[...]

IIe guerre mondiale : les victoires oubliées des "indigènes"

Avant le grand débarquement, la reconquête des Alliés est amorcée par la Corse et l'Italie. Des batailles aussi épiques que méconnues menées par les[...]

Maroc : nouvel assaut massif de migrants subsahariens sur la barrière de Melilla

Plusieurs centaines de migrants subsahariens ont tenté mardi d'entrer dans l'enclave espagnole de Melilla depuis le Maroc. Par ailleurs, 470 autres ont été secourus dans le détroit de Gibraltar.[...]

Tirailleurs : le chagrin des indigènes

Tierno Monénembo est un écrivain guinéen, Prix Ahmadou-Kourouma 2012 pour Le Terroriste noir, sur Addi Bâ, héros méconnu de la Résistance..[...]

L'Algérie et le Maroc intensifient la lutte contre le trafic d'essence transfrontalier

Depuis le début de l'année, quelque 500 000 litres de carburant algérien destinés à l'exportation frauduleuse vers le Maroc ont été saisis par les gendarmes. La lutte s'intensifie[...]

Maroc : quand le PAM fait sa mue

Créé en 2008 par Fouad Ali El Himma, un proche du roi du maroc, le Parti Authenticité et Modernité (PAM) tente de se donner une nouvelle image. Notamment en multipliant les incursions sur le[...]

Sahara : l'autonomie, sinon rien

L'arrivée au pouvoir en 1999, à trois mois d'intervalle, d'Abdelaziz Bouteflika et de Mohammed VI avait suscité l'espoir raisonné d'un new deal entre les deux frères ennemis du[...]

Le Maghreb des misogynes

Dignes descendantes des moudjahidate algériennes, nobles battantes du Maroc, filles de Bourguiba, vous pouvez être fières de vos élus ! Si, si. Je vais vous donner trois exemples qui vont vous[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers