Extension Factory Builder
24/03/2012 à 08:24
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le Gabonais Pierre Aubameyang (à d.) fête son but face à la Tunisie, le 31 janvier. Le Gabonais Pierre Aubameyang (à d.) fête son but face à la Tunisie, le 31 janvier. © AFP

Un journaliste de CANAL+ a partagé le quotidien de la sélection gabonaise de football lors de la Coupe d’Afrique des nations 2012, que le pays organisait conjointement avec la Guinée équatoriale.  Produit par Canal plus Afrique, le documentaire qui en a été tiré, "Au cœur des panthères", est diffusé en Afrique à partir du 24 mars sur la chaîne cryptée.

Lundi 23 janvier 2012. Le Gabon affronte le Niger pour son premier match de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2012, remportée par la Zambie. Dans le bus qui mène la sélection nationale au Stade de l’Amitié de Libreville, des joueurs chantent, certains prient, d’autres s’évadent par la musique. Dans la rue, au passage du bus, les voitures s’arrêtent, les badauds saluent leurs héros. Une scène extraite du documentaire « Au cœur des panthères », produit par Canal + Afrique et que la chaîne cryptée diffuse à partir du 24 mars.

c'est le journaliste de CANAL + Théo Shuster qui a suivi la sélection nationale gabonaise pendant la compétition, de sa préparation jusqu’au quart de finale perdu contre le Mali.  Au plus près des joueurs, jusque dans les vestiaires quelques mintes avant le début des matchs. Ou comment vivre le quotidien d’un groupe de l'intérieur : les causeries de l’entraîneur Gernot Rohr, les loisirs et les divertissements des joueurs, l’attente entre les matchs. On aperçoit les footballeurs se coiffer avant les matchs, et même le président Ali Bongo Odimba danser (Voir extrait vidéo ci dessous).


La grande qualité du documentaire vient de son aspect très neutre. Le réalisateur prend son temps, laissant ainsi le téléspectateur s’imprégner de l’ambiance, la buée peut envahir l’écran de la caméra. Les séquences sont longues, dans le bus des joueurs, dans les vestiaires de l’équipe. Le regard du réalisateur s’efface peu à peu comme si l’équipe du Gabon s’appropriait le film.

Le moment fort du film est sans surprise l’épique victoire des Panthères contre le Maroc, lors de leur deuxième match de poule. Une victoire trois buts à deux acquise dans les arrêts de jeu et synonyme de qualification pour les quarts de finale. Les images de CANAL + montrent parfaitement la folie d’un match, la joie d’un peuple, et l’émotion d’un groupe. Après le match, les joueurs célèbrent leur victoire pendant de longues minutes, chantant et dansant, puis regagnent leur bus dans la confusion, torse nu, sans même s’être douchés.

On retiendra aussi les retrouvailles avec Alain Giresse, ancien entraîneur du Gabon, et la longue accolade entre l’actuel sélectionneur du Mali et le défenseur central des Panthères Ecuele Manga. Un homme dont Roguy Meyé dit qu’« il a beaucoup apporté au peuple gabonais ».

Et puis, il y a la tristesse de l’élimination aux tirs au but contre ce même Mali. Le regard hagard du président Ali Bongo après le penalty raté par un Pierre-Emeryc Aubameyang que rien ne consolera. Et, tout à la fin, la tristesse d’un vestiaire.
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Gabon

Gabon : à l'heure des comptes

Sur l'échiquier politique, comme sur les plans économique et social, les grandes manoeuvres ont commencé au Gabon. Objectif : la présidentielle 2016. Jeune Afrique fait le tour du pays.[...]

Mouvements citoyens africains : qui sont ces jeunes leaders qui font du bruit ?

Citoyens avant tout, ils se sont pourtant imposés comme des acteurs politiques à part entière. Smockey le Burkinabè, Fadel Barro le Sénégalais, Fred Bauma le Congolais... Voici notre[...]

Gabon : le gouvernement instaure le paiement par bons de caisse pour riposter contre les grévistes

Certains enseignants gabonais, en grève depuis plus d'un mois, ont eu mercredi la mauvaise surprise de ne pas trouver les virements de salaire sur leurs comptes bancaires. Le gouvernement a décidé de les[...]

Gabon : pourquoi les fonctionnaires sont-ils en grève depuis plus d'un mois ?

Entrés en grève début février, les fonctionnaires gabonais ont voté aujourd'hui la reconduite de la grève générale. Ils réclament des revalorisations salariales.[...]

Cyclisme : les Africains, nouveaux princes de la "petite reine"

Pour la deuxième année consécutive, un Africain a remporté la Tropicale Amissa-Bongo, au Gabon. Le continent, nouvelle fabrique de champions ? De plus en plus d'experts le pensent.[...]

Gabon : Akanda ou Beverly Hills aux portes de la jungle

Créée il y a deux ans au nord d'une Libreville surpeuplée, la commune d'Akanda grandit à vue d'oeil. Cité idéale qui promeut la mixité sociale, ou gâchis[...]

Gabon : une potiche, Sylvia Bongo Ondimba ? Jamais !

À travers sa fondation pour la famille, Sylvia Bongo Ondimba occupe le terrain de la lutte contre la pauvreté. Avec succès ?[...]

Gabon : l'assurance maladie obligatoire, ça marche !

D'abord réservé aux plus démunis, le régime d'assurance maladie a été généralisé. Avec des consultations et des actes pris en charge de 80 à [...]

Gabon - Sylvia Bongo Ondimba : la santé, "en parler, c'est déjà sauver des vies"

Ces derniers mois, la première dame du Gabon, Sylvia Bongo Ondimba, a multiplié les actions de sensibilisation pour favoriser la détection précoce des cancers féminins. Elle en dresse le[...]

Gabon : une société suisse réclame 8 millions de dollars à l'État et fait saisir un Boeing

Depuis deux semaines, un avion de la République gabonaise est immobilisé à l'aéroport d'Orly, en France. Saisi par la justice française, il est au centre d'un litige entre une[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120323115345 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120323115345 from 172.16.0.100