Extension Factory Builder
19/03/2012 à 17:54
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un saigneur entaille le tronc d’un hévéa pour recueillir la sève à Ikembélé. Un saigneur entaille le tronc d’un hévéa pour recueillir la sève à Ikembélé. © Tiphaine Saint-Criq pour J.A.

Le gouvernement gabonais et le groupe singapourien Olam annoncent un partenariat pour un investissement de 183 millions de dollars dans la production de caoutchouc.

Après l’huile de palme, le caoutchouc. Très actif au Gabon, le groupe singapourien Olam et le gouvernement de ce pays viennent de conclure un nouvel accord prévoyant un investissement de 91,5 milliards de francs CFA, soit 183 millions de dollars, dans le développement d’une plantation d’hévéa et la construction d’une usine de transformation. Ce nouveau projet est une coentreprise détenue à 80% par le singapourien et à 20% par l’État gabonais.

Concrètement, la création de la plantation démarrera en 2013 dans la zone de Bitam (nord du Gabon), sur une superficie de 28 000 hectares qui sera portée 50 000 ha dans une seconde phase. Le première récolte est prévue pour 2020 avec un objectif de production de 62 000 tonnes par an. L’usine de transformation du latex naturel, quant à elle, aura une capacité quotidienne de 225 tonnes. 

Outre les conditions climatiques favorables, « les avantages fiscaux offerts (sur le long terme) par le gouvernement gabonais pour des projets de cette envergure », font du pays l’un des pays les plus compétitifs pour ce type d’investissement, a indiqué Gagan Gupta, le directeur le Directeur général  d’Olam. Il faut aussi ajouter que la demande mondiale du caoutchouc est en constante hausse de 3,5% par an.

6000 emplois directs

Autre aspect important de ce projet, souligne le ministre Magloire Ngambia, en charge de la Promotion des Investissements, « c’est son impact socio-économique : à terme, plus de 6000 emplois directs et 5000 emplois indirects seront créés, avec en soutien un réel programme de formation assuré par Olam autant pour des postes qualifiés que pour la main d’œuvre nécessaire au niveau des plantations et de l’usine », affirme-t-il.

Au Gabon, le groupe Olam est déjà partie prenante (60%) de la zone économique spéciale de Nkok, près de Libreville (200 millions de dollars d’investissement) et de celle de l’île Mandji, à Port -Gentil ( environ 63% de 1,3 milliard de dollars). Par ailleurs, le singapourien développe actuellement dans plusieurs régions du pays plus de 100 000 hectares de culture du palmier à huile, le tout pour un investissement de 1,54 milliard de dollars. L’objectif de ce dernier projet est de faire du pays, le premier producteur d’huile de palme en 2017.

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Gabon

Philippe Troussier : 'Algérie, Maroc, Gabon ? Des défis intéressants'

Philippe Troussier : "Algérie, Maroc, Gabon ? Des défis intéressants"

Candidat nulle part mais cité un peu partout (Algérie, Maroc, Gabon), le Franco-Ivoirien Philippe Troussier (59 ans) se dit prêt à relever un nouveau défi en Afrique, un continent où sa c[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

Gabon - France : un intermédiaire nommé Ali Bongo Ondimba

Le président du Gabon, Ali Bongo Ondimba, s'est entretenu avec son homologue français le 8 avril. Crise centrafricaine, relations commerciales, Rwanda... Retour sur les discussions qui se sont tenues.[...]

Côte d'Ivoire - Gabon : quand Ali Bongo prend conseil auprès de Ouattara

Le président gabonais Ali Bongo Ondimba était en visite à Abidjan, vendredi 11 avril. L'occasion de s'enquérir de la santé de son homologue ivoirien, Alassane Ouattara, et de s'entretenir avec[...]

Gabon : rencontre Hollande-Bongo, ou quand "l'affaire Total" s'invite à l'Élysée

Officiellement, le président français, François Hollande, et son homologue gabonais, Ali Bongo, ont discuté mardi à Paris de la crise centrafricaine et des relations entre leurs pays. Mais[...]

RDC, Gabon, Maroc, Togo : short-list des sélectionneurs potentiels

De nombreuses sélections africaines, dont celles de RDC, du Gabon, du Maroc et du Togo, cherchent un nouveau coach. Tour d’horizon des candidats les plus sérieux.[...]

Mali : une enquête française vise un "parrain" corse lié à l'Afrique

Le quotidien français "Le Monde" daté de vendredi fait état d'une enquête lancée par la justice française contre Michel Tomi, homme d'affaires corse à la tête d'un[...]

Gabon - France : Ali Bongo Ondimba à Paris du 7 au 9 avril

Le président gabonais Ali Bongo Ondimba se rend en France du 7 au 9 avril. Économie et crise centrafricaine sont au menu des discussions.[...]

Gabon : la présidentielle de 2016, c'est déjà demain

La page du scrutin local de décembre 2013 à peine tournée, commencent les grandes manoeuvres en vue de la présidentielle. Dissidences, alliances, jeu de chaises musicales dans les[...]

Joseph John-Nambo : "L'opposition gabonaise essaie d'exister comme elle le peut"

À deux ans de la présidentielle gabonaise, Joseph John-Nambo, le co-fondateur du courant des Souverainistes, branche radicale du mouvement de l’Union national (UN), tire à boulets rouges sur la politique[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces