Extension Factory Builder
19/03/2012 à 17:01
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Depuis l'arrivée de Vahid Halilhodzic en Algérie, l'équipe n'a pas perdu une rencontre. Depuis l'arrivée de Vahid Halilhodzic en Algérie, l'équipe n'a pas perdu une rencontre. © AFP

Invaincu depuis qu’il est le sélectionneur de l’Algérie (juillet 2011), Vahid Halilhodzic attend les trois matches de juin pour se faire une idée plus précise de son équipe. Le technicien franco-bosnien, rassuré sur la motivation de son groupe, attend de lui qu’il monte en puissance.

Jeune Afrique : Votre bilan à la tête de la sélection algérienne (3 victoires et un nul) vous satisfait-il ?

Vahid Halilhodzic : Il est évidemment positif pour une équipe de gagner. Mais je sais aussi qu’un jour, nous perdrons. Cela me permettra de savoir ce que ce groupe a dans le ventre, de voir quelle est sa réaction face à l’échec. Il ne faut donc tirer aucune conclusion, nous n’avons encore rien gagné ! En juin, nous allons affronter la Gambie (pour la CAN 2013), le Rwanda et le Mali (pour le Mondial  2014). Ce seront trois vrais tests.

À votre arrivée, la sélection venait de subir une déroute au Maroc (0-4, le 3 juin 2011)…

Au mois d’août, lors du premier rassemblement à Marcoussis, je me suis demandé si j’allais rester. J’ai trouvé un groupe psychologiquement atteint, et pas seulement à cause de la défaite au Maroc. Les joueurs, devenus des héros après la qualification pour la Coupe du Monde 2010, ont pour certains très mal vécu les critiques après le tournoi. Mais au final, je me suis dit qu’il y avait quelque chose à faire avec cette équipe.

Le match nul en Tanzanie (1-1, le 3 septembre 2011), pour votre première sur le banc algérien, a-t-il constitué un déclic ?

En quelque sorte. Même si certains joueurs n’étaient pas au top physiquement, tout le monde a fait preuve d’une énorme envie. L’équipe a joué de manière offensive comme je l’avais demandé quand je suis arrivé.

Vous avez choisi, pour le match en Gambie, comptant pour les  qualifications de la CAN 2013 (2-1), de vous passer de Karim Ziani, que vous n’aviez pas convoqué pour d’autres rencontres…

La presse est omniprésente, je reçois parfois des appels à minuit trente. Mais les Algériens sont passionnés de foot, alors, il faut l’accepter.

Avec Sofiane Feghouli (Valence CF, ESP) et Ryad Boudebouz (Sochaux, FRA), il y a beaucoup de concurrence, et Karim Ziani doit l’accepter. Quand on convoque un joueur de ce niveau, ce n’est pas pour le mettre sur le banc. Et je ne peux pas garantir à Ziani une place de titulaire.

Le fait qu’il joue au Qatar, à Al-Jaish, est-il un problème ?

Vous savez comme moi que le championnat du Qatar n’est pas d’un très haut niveau. Moi, j’ai besoin de former un groupe, et il faut faire des choix. J’attends d’un joueur comme Boudebouz qu’il prenne davantage ses responsabilités. Les jeunes plein de talent, comme Feghouli ou Cadamuro, font partie d’une génération qui peut jouer ensemble pendant sept ou huit ans, peut-être plus.

Travailler en Algérie, est-ce facile ?

La presse est omniprésente, je reçois parfois des appels à minuit trente. Mais les Algériens sont passionnés de foot, alors, il faut l’accepter. J’ai la chance que Mohamed Raouraoua, le président de la fédération, soit ambitieux et qu’il me soutienne. Je passe par ailleurs beaucoup de temps sur place, pour aller voir des matches du championnat, et trouver des joueurs susceptibles d’intégrer la sélection. Je fais tout pour réussir…

___

Propos recueillis par Alexis Billebault

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

Le corps du Français Hervé Gourdel, décapité en Algérie, sera rapatrié lundi

Le corps du Français Hervé Gourdel, décapité en Algérie, sera rapatrié lundi

Le corps du touriste français Hervé Gourdel, enlevé puis décapité fin septembre par des jihadistes algériens, doit être transféré lundi vers la France, douze jours ap[...]

CAN 2015 : le Ghana renverse l'Algérie au bout du temps additionnel !

Dans un match fermé, les Black Stars ont surpris l'Algérie à la dernière seconde grâce à leur attaquant vedette Asamoah Gyan. Grâce à ce succès, le Ghana passe devant[...]

Algérie - CAN 2015 : M'Bolhi, la solitude du gardien de but

Malgré sa remarquable prestation lors du dernier Mondial au Brésil, Raïs M'Bolhi, le portier de l'équipe nationale de football, demeure méconnu et sous-coté. Mais une belle CAN avec[...]

Omar Belhouchet : "Nous n'excluons pas un retour des violences contre les journalistes algériens"

Omar Belhouchet est directeur du quotidien francophone "El Watan". Dans les années 1990, il a fait l’objet de deux tentatives d’assassinat de la part des groupes islamiques armés. Dans cet[...]

Kaddour Hadadi : Citizen HK

Musicien fidèle à ses idéaux et romancier engagé, le chti aux origines algériennes ne lâche rien.[...]

CAN 2015 : Les binationaux au coeur de la stratégie sportive de l'Algérie

L'équipe algérienne compte 16 joueurs binationaux, qui possèdent à la fois les nationalités française et algérienne. Un phénomène qui n'est pas le fruit du hasard,[...]

La guerre islamiste en France : An I

Boualem Sansal est un écrivain algérien, auteur notamment de six romans et de plusieurs essais dont le dernier, très remarqué et publié en 2013 : "Gouverner au nom d'Allah"[...]

CAN 2015 : L'Algérie brise la malédiction

Les Fennecs ont dominé l'Afrique du Sud lundi soir (3-1) dans le deuxième match du groupe C. C'est la première fois que l'Algérie remporte son match d'ouverture de la CAN depuis 1990, et la[...]

Pour Carlos Ghosn, le "Nigeria est le Brésil de demain"

Pour Carlos Ghosn, le décollage du marché automobile nigérian n'est qu'une question de temps. Et l'alliance Renault-Nissan dont il est le patron se positionne déjà pour être[...]

CAN 2015 : Algérie, Cameroun, Ghana, Sénégal... 4 favoris vus par 4 spécialistes

Alors que la CAN a débuté samedi 17 janvier, "Jeune Afrique" a demandé à quatre spécialistes du football africain de livrer le nom de leur favori pour la compétition. En[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120319160002 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120319160002 from 172.16.0.100