Extension Factory Builder
16/03/2012 à 12:44
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
François Hollande (à g.) et Mahamadou Issoufou. François Hollande (à g.) et Mahamadou Issoufou. © AFP/Vincent Fournier pour J.A

François Hollande, le candidat socialiste à la présidentielle française, a eu un entretien de près d’une heure jeudi 15 mars à Paris avec le président nigérien Mahamadou Issoufou, "symbole démocratique en Afrique", selon le délégué Afrique du PS.

Raillé par le camp du président-candidat Nicolas Sarkozy pour son manque de « stature internationale », François Hollande fait le choix de s’afficher avec le chef de l’État nigérien Mahamadou Issoufou.

En France depuis le dimanche 11 mars pour assister au Forum mondial de l’eau, le président nigérien a rencontré le candidat du Parti socialiste français (PS) pendant près d’une heure, jeudi 15 mars, au siège parisien de l’Unesco. Parmi les thèmes abordés : le partenariat franco-nigérien, la sécurité dans la sous-région, les otages français capturés à Arlit (nord du Niger) en septembre 2010, ainsi que les projets de développement rural et les infrastructures régionales.

On ne sait pas, en revanche, s’ils ont évoqué le dossier de l’énergie nucléaire, dont François Hollande s’est engagé à réduire la part dans la production d’électricité en France, mais dont Mahamadou Issoufou est un fervent défenseur. Son pays est l’un des principaux fournisseurs d’uranium au géant français Areva, dont Issoufou a également rencontré le président du directoire, Luc Oursel.

Proximité idéologique

« Le choix du président Issoufou était évident compte tenu du symbole démocratique qu’il représente après son élection incontestée suite au putsch contre l’ancien président Tandja et à la transition », explique le délégué Afrique du Parti socialiste, Thomas Mélonio.

De son côté, Mahamadou Issoufou a une proximité idéologique évidente avec François Hollande : il est vice-président de l’Internationale socialiste et c’est un proche d’Arnaud Montebourg, le principal représentant de l’aile gauche du PS, qui vient d’être nommé représentant spécial du candidat français.

Pour autant, le président nigérien n’a pas coupé les ponts avec le gouvernement français. Le 4 mars, à Niamey, il a reçu une « visite privée » du ministre chargé des Transports, Thierry Mariani (qu’il connaît de longue date). Au cours de sa visite parisienne, qui doit s’achever samedi 17 mars, il s’est entretenu avec le ministre de la Coopération Henri de Raincourt, ainsi qu'avec le ministre de l’Intérieur, Claude Guéant.


 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Niger

Tchad : quand la ruée vers l'or provoque des tensions intercommunautaires

Tchad : quand la ruée vers l'or provoque des tensions intercommunautaires

Un affrontement entre orpailleurs de retour du Niger a provoqué de fortes tensions entre Zagawas et Toubous dans le Tibesti, à l’extrême nord du Tchad. Retour sur cette ruée vers l’or.[...]

Carte interactive : les mariages précoces encore trop nombreux en Afrique

La communauté internationale se mobilise de plus en plus contre les mariages précoces et forcés. Mais le pourcentage de jeunes filles mariées avant leur majorité ne recule pas suffisamment vite[...]

Nigeria : Boko Haram a fait 650 000 déplacés et réfugiés en un an

Le Bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA) a indiqué mardi que les attaques du groupe islamiste Boko Haram dans le nord-est du Nigeria ont conduit au déplacement de près de[...]

Terrorisme : les très chers otages d'Al-Qaïda

Une enquête du "New York Times" dévoile les montants des rançons encaissées depuis 2008 par Aqmi en échange de la libération de ses otages occidentaux. Édifiant.[...]

Sommet États-Unis - Afrique : demandez le programme et suivez le guide !

Le premier sommet États-Unis - Afrique s'ouvre ce lundi à Washington. Durant trois jours, Barack Obama et près de cinquante chefs d'État et de gouvernement du continent évoqueront leur[...]

États-Unis : l'Afrique au sommet, séance de rattrapage pour Barack Obama

Du 4 au 6 août, le président américain accueille le premier sommet États-Unis - Afrique des chefs d'État et de gouvernement. La Maison Blanche reconsidère-t-elle pour autant[...]

Niger : de si précieux services de renseignement

Consacré aux services de renseignement (SR) du Niger, ce billet de Laurent Touchard* présente quels sont leurs organismes, leur rôle, les défis auxquels ils aujourd'hui confrontés, alors que[...]

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Créé en 2001, Wikipédia s'est imposée depuis comme l'encyclopédie numérique la plus consultée au monde. Participative, elle rassemble des informations collectées par les[...]

Ramadan 2014 : Aïd mabrouk !

Un peu partout dans le monde, les musulmans ont commencé à fêter l’Aïd el-Fitr, la fête de la fin du mois sacré de ramadan. Si certains ont débuté les festivités[...]

Mohamed Talbi : "L'islam est né laïc"

L'auteur tunisien de "Ma religion c'est la liberté" n'en démord pas : le Coran est porteur de modernité et de rationalité, mais son message a été altéré par[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers