Extension Factory Builder
16/03/2012 à 11:28
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des migrants faisant partie d'un réseau de traite d'êtres humains, à Benghazi le 15 mars 2012. Des migrants faisant partie d'un réseau de traite d'êtres humains, à Benghazi le 15 mars 2012. © AFP

Les services de sécurité libyens ont arrêté cinq personnes impliquées dans un réseau de traite d’être humains, jeudi 15 mars. Des migrants clandestins venus de Somalie et du Bangladesh étaient retenus dans une ferme et utilisés comme esclaves.

Ils séquestraient des migrants clandestins pour racketter leurs proches. C’est ce qu’ont découvert les services de sécurité libyens. Jeudi 15 mars, un réseau de traite d’êtres humains a été démantelé, et cinq de ses membres arrêtés.

Quelque 52 clandestins, d’origine somalienne ou bangladaise ont été découverts dans une ferme à Benghazi, dans l’est du pays, a indiqué le responsable de l'enquête Hussein Al-Sahli. Après être rentrer en Libye, les Bengalais étaient retenus en otage, et des rançons étaient demandées à leurs proches en échange de leur libération.

Le chef présumé de la bande, originaire du Bangladesh lui aussi, a indiqué qu'il dirigeait le réseau depuis près de trois mois, durant lesquels il a fait venir quelque 200 migrants illégaux du Bangladesh.

Au temps de l'esclavage

Le propriétaire de la ferme, un Libyen, payait quant à lui des pots-de-vin afin d’obtenir la libération de migrants clandestins détenus dans les centre de rétention. Objectif de la manoeuvre : exploiter ensuite ces derniers comme « esclaves », a expliqué Hussein Al-Sahli.

D’autre part, quelques 150 migrants clandestins somaliens ont été arrêtés entre mercredi et jeudi à Tajoura, dans la banlieue-est de Tripoli, a annoncé l'agence officielle libyenne Lana. Le chef du conseil militaire de Tajoura, Ahmed Al-Habichi, a affirmé que les immigrants qui étaient « en bonne santé » ont été remis aux services de sécurité chargés d'enquêter.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Libye

1980-1983 : Libye-Tchad, de la seconde bataille de N'Djaména à celle de Faya Largeau

Ce billet est le deuxième d'une série en trois volets consacrée aux rapports belliqueux de la Libye de Kadhafi et du Tchad de Hissène Habré. Laurent Touchard* fait ici le point sur les ann&eacut[...]

Libye : le gouvernement admet avoir perdu le contrôle de Tripoli

Le gouvernement démissionnaire libyen, exilé dans l’Est, a reconnu dans un communiqué publié dans la nuit de dimanche à lundi ne plus contrôler les ministères et services de[...]

Libye : violents combats à Benghazi, l'aéroport touché

De violents entre les forces du général rebelle Khalifa Haftar et des miliciens islamistes ont fait samedi au moins dix morts à Benghazi, la grande ville de l'est de la Libye. L'aéroport a[...]

Libye : Mohamed Ali Ghatous kidnappé à Misrata

L'ex-directeur de cabinet de l'ancien Premier ministre libyen Ali Zeidan, Mohamed Ali Ghatous, a été kidnappé le 19 août.[...]

France - Libye : Sarkozy, Kadhafi et la piste malienne

Comme l'a révélé J.A. en exclusivité, les juges qui enquêtent sur le financement de la campagne de l'ex-président français en 2007 ont adressé une demande d'entraide[...]

Libye : démission du gouvernement provisoire

Le premier ministre libyen Abdallah al-Theni a présenté la démission de son gouvernement, en place depuis le mois de mars, au Parlement élu, selon un communiqué publié jeudi soir.[...]

Libye : François Hollande demande un "soutien exceptionnel" de l'ONU pour rétablir l'État

Le président français François Hollande a appelé jeudi à un soutien exceptionnel de l'ONU en Libye, pour rétablir l'État. Sous peine, selon lui, de voir le terrorisme se[...]

Libye : Washington accuse les Émirats arabes unis d'avoir mené des raids contre les islamistes

Washington a accusé lundi les Émirats arabes unis et l’Égypte d’avoir secrètement lancé des frappes aériennes contre des miliciens islamistes en Libye.[...]

Égypte : le Caire dément une quelconque implication militaire en Libye

L’Égypte a une nouvelle fois démenti toute implication directe dans les récents bombardements de positions de milices islamistes en Libye. Le pays répondait aux accusations formulées,[...]

1966 - 1979 : Kadhafi et Habré prennent le pouvoir en Libye et au Tchad

Ce billet est le premier d'une série en trois volets consacrée aux rapports belliqueux de la Libye et du Tchad. Laurent Touchard commence par faire le point sur les circonstances de l'arrivée au pouvoir de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex