Extension Factory Builder
13/03/2012 à 19:18
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Pour Hervé Renard, c'est le Ghana qui est la meilleure équipe d'Afrique. Pour Hervé Renard, c'est le Ghana qui est la meilleure équipe d'Afrique. © AFP

Championne d’Afrique le mois dernier, la Zambie est montée en gamme. Hervé Renard, qui a prolongé son contrat avec les Chipolopolo, a obtenu certaines garanties de ses dirigeants.

« J’ai réfléchi avant de prolonger ». Revenu en Zambie en novembre 2011, Hervé Renard (43 ans) est aujourd’hui un homme courtisé. « Il y a deux ans, j’avais annoncé mon départ à Kalusha Bwalya, le président de la fédération zambienne, pour des raisons personnelles, sans savoir que j’allais signer en Angola. Mais des journaux locaux continuent d’écrire que j’avais quitté la Zambie pour un salaire angolais mensuel de 75 000 euros (contre 35 000 euros, NDLR) »

Depuis, le sélectionneur français des Chipolopolo a été approché par l’AJ Auxerre (« Je n'aurais jamais imaginé refuser une proposition d'un club français de Ligue 1 ») et a repoussé des offres venant du Golfe Persique. « Des offres à 2,5 millions d’euros pour un an. Mais j’ai envie de connaître des émotions, et l’Afrique me semble être le lieu idéal. » Renard, qui assure ne pas avoir été contacté par le Sénégal, n’a pas caché son ambition « de diriger un jour une grande sélection africaine. » La Zambie, avec qui il est désormais lié jusqu’au 31 juillet 2014, a revu à la hausse ses émoluments. « J’ai réfléchi avant de prolonger. C’était une décision importante, et j’ai obtenu quelques assurances. »

Des moyens à la hausse. Si Renard a accepté de poursuivre sa mission en Zambie, c’est en partie grâce à ses excellentes relations avec Kalusha Bwalya. « Il me laisse travailler, et il veut, comme moi, améliorer des choses. » Le Français a notamment obtenu que la sélection se prépare dans de meilleures conditions. « On va disputer des matches amicaux contre de meilleures sélections. On va donc essayer de venir faire des stages en Europe. Grâce à la CAN, les sponsors sont plus nombreux et les moyens plus importants. » Les infrastructures sont elles aussi en phase d’amélioration. « Il y a un nouveau stade à Ndola, un autre en construction à Lusaka qui sera fonctionnel en 2013, un centre olympique avec un terrain synthétique… »

Objectif Coupe du Monde. « Si nous ne nous qualifions pas pour la Coupe du Monde 2014, il est inscrit dans mon contrat que celui-ci pourrait s’arrêter fin 2013 », prévient Hervé Renard. Pour aller au Brésil, le champion d’Afrique devra d’abord s’extraire d’un groupe compliqué (Ghana, Soudan et Lesotho), puis d’un éventuel dernier tour. Et sur ce sujet, le sélectionneur est lucide : « La Zambie n’est pas devenue la meilleure équipe d’Afrique parce qu’elle a gagné la CAN 2012. Je pense que c’est le Ghana qui peut depuis trois ans revendiquer ce statut. » Mais en attendant le Mondial, Renard devra qualifier les Chipolopolo pour la CAN 2013 en Afrique du Sud.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Zambie

Zambie : Guy Scott, un président blanc en Afrique subsaharienne

Zambie : Guy Scott, un président blanc en Afrique subsaharienne

Après la mort du président zambien Michael Sata, mercredi, c'est son vice-président Guy Scott qui a annoncé assurer l’intérim. Fils de Britanniques venus s’installer dans ce qui &eacu[...]

Michael Sata, le président zambien, est décédé à Londres

Le secrétaire général du gouvernement a annoncé ce matin à la radio que le président Michael Sata était décédé. Il avait 77 ans.[...]

Zambie : Michael Sata apparaît enfin en public

Resté invisible depuis près  trois mois, le président zambien, Michael Sata, a fait une apparition vendredi pour ouvrir une session du Parlement. Il a alors déclaré : "Je ne suis pas[...]

Zambie : interrogations autour de l'état de santé du président Michael Sata

Le président zambien Michael Sata, âgé de 77 ans, est-il malade, voire mourant ? Officiellement, non. Pourtant, son absence prolongée de la scène politique alimente depuis deux mois les rumeurs[...]

Zambie : comment éviter un conflit armé au Barotseland ?

William Kirtley est associé dans le domaine de l’arbitrage international du cabinet Dugué & Kirtley AARPI à Paris (http://duguekirtley.com/fr/). Avant de débuter sa carrière d'avocat,[...]

Les 50 influents : Dambisa Moyo, économiste

Qui sont les hommes et femmes du continent qui, dans leur domaine, font autorité à l'échelle planétaire ? Voici la sélection de "Jeune Afrique".[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

RDC : détenues en Zambie, six femmes du pasteur Mukungubila craignent pour leur vie

Entrés illégalement en Zambie à la suite des événements du 30 décembre, 12 proches du pasteur Mukungubila, dont six de ses huit femmes, sont aux arrêts depuis le 14 janvier à[...]

Zambie : ouverture du procès de 70 séparatistes pour haute trahison

Un grand procès pour séparatisme a débuté mercredi en Zambie. Plus de 70 partisans d'une sécession du Barotseland sont jugés pour haute trahison et encourent la peine de mort.[...]

Malaise dans la Chinafrique

Lassés de voir Pékin exploiter leurs richesses pétrolières et minières sans que leurs pays en retirent des bénéfices substantiels, les gouvernements africains - du[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers