Extension Factory Builder
05/03/2012 à 13:10
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Abdoulaye Wade et Macky Sall : le choc du second tour de la présidentielle sénégalaise. Abdoulaye Wade et Macky Sall : le choc du second tour de la présidentielle sénégalaise. © AFP/Montage J.A.

Suite à un recours déposé par le président sénégalais sortant Abdoulaye Wade, le second tour de la présidentielle a été fixé au 25 mars, a annoncé la Commission électorale nationale autonome (Cena) ce lundi. En ballotage contre son ancien Premier ministre Macky Sall, le chef de l’État conteste les résultats dans un département du sud du pays.

Rendez-vous est pris. Le second tour de la présidentielle sénégalaise aura lieu le 25 mars, a indiqué lundi matin la Commission électorale nationale autonome (Cena). Le second rendez-vous électoral ne peut avoir lieu que le troisième dimanche suivant la publication des résultats définitifs du premier tour. Il aurait pu avoir lieu le 18 mars, mais un recours a été déposé samedi 3 mars par le chef de l’État Abdoulaye Wade auprès du Conseil constitutionnel.

Mis en ballotage à l’issue du premier tour par son rival et ancien Premier ministre Macky Sall, le président sénégalais conteste les résultats du vote dans des bureaux du département de Bignona, dans le sud du pays. À partir de samedi, le Conseil constitutionnel a donc cinq jours (jusqu'à jeudi), pour examiner le recours du camp présidentiel et publier les résultats définitifs, le troisième dimanche après cette date se situant bien le 25 mars.

Pas de bouleversement des résultats

La Cena a décidé de statuer avant la décision du Conseil constitutionnel, estimant que celle-ci ne changerait pas fondamentalement les résultats du scrutin et l'affiche du second tour.

À 85 ans, Abdoulaye Wade est au pouvoir depuis 12 ans. Il est arrivé en tête du premier tour avec 34,8% des suffrages exprimés, le 26 février. Macky Sall a pour sa part récolté 26,5% des voix, selon les résultats officiels provisoires. Pour reprendre la campagne électorale, les deux rivaux devront cependant attendre la publication des résultats définitifs du premier tour.

(Avec AFP)

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Sénégal

'Comme un cri' : exorciser le naufrage du Joola

"Comme un cri" : exorciser le naufrage du Joola

Pièce coup de poing, Comme un cri revient sur le drame du Joola et pointe une nouvelle fois la responsabilité des autorités sénégalaises.[...]

Sénégal : Macky et le minimandat

Macky Sall l'avait promis pendant sa campagne : il réduirait le mandat présidentiel à 5 ans. Presque 3 ans après son accession au pouvoir, la réforme n'est toujours pas lancée et continue[...]

Sénégal : Vieux Aïdara, "dommage collatéral" de l'affaire Karim Wade

Au lendemain de la condamnation de Karim Wade par la Crei pour enrichissement illicite, Vieux Aïdara, qui est considéré comme l'homme de paille du fils de l'ancien président sénégalais, a[...]

Sénégal : Fadel Barro, génération 2.0

"Y'en a marre", le mouvement fondé par cet ancien journaliste sénégalais, fait des émules dans toute l'Afrique. Son objectif : inciter les jeunes à se conduire en citoyens[...]

Sénégal : la défense de Karim Wade entend "faire juger la CREI" - récit d'un verdict contesté

La Cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI) a condamné Karim Wade à six ans de prison et ses complices de 5 à dix ans de réclusion. Le jugement est contesté par les[...]

Sénégal : les avocats de Karim Wade vont saisir la Cour suprême

Les avocats de Karim ont annoncé lundi, en début d'après-midi, qu'ils allaient saisir la Cour suprême pour revoir le jugement de la CREI, qui a condamné dans la matinée leur client à[...]

Sénégal : Karim Wade condamné à six ans de prison ferme

Karim Wade a été condamné, lundi, à six ans de prison ferme et 138 milliards de francs CFA d'amende pour enrichissement illicite.[...]

Sénégal : Karim Wade désigné candidat du PDS pour la prochaine présidentielle

À 48 heures du jugement de la Cour de répression de l'enrichissement illicite (Crei), le Parti démocratique sénégalais (PDS) vient de désigner Karim Wade comme candidat officiel en vue[...]

"Gospel Journey" : Faada Freddy à la folie

Sans instruments, armé de sa seule voix et de son corps, le chanteur du groupe Daara-J ose un premier album solo percutant.[...]

"Y'en a marre", "Balai citoyen", "Filimbi"... : l'essor des sentinelles de la démocratie

Apparu au Sénégal en 2011, "Y'en a marre" a inspiré plusieurs mouvements citoyens dans différents pays d'Afrique francophone. Du Sénégal à la RDC en passant par le[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120305124436 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120305124436 from 172.16.0.100