Extension Factory Builder
02/03/2012 à 09:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Jacques Chirac a porté plainte dès le 8 novembre. Jacques Chirac a porté plainte dès le 8 novembre. © AFP

L’ancien président français Jacques Chirac a porté plainte contre l'intermédiaire de l'ombre de l’Élysée, Robert Bourgi, au mois de novembre, a-t-on appris jeudi 1er mars. L’avocat avait accusé Jacques Chirac, dans les colonnes d’un journal français également visé par la plainte, d’avoir perçu des fonds occultes de la part de plusieurs dirigeants africains.

Jacques Chirac est finalement le seul à être allé au bout de ses déclarations. Le 8 décembre dernier, l’ancien président français a porté plainte pour diffamation contre l’avocat et ex-conseiller de l’Élysée Robert Bourgi, qui avait accusé plusieurs personnalités françaises d’avoir reçu des fonds occultes de la part de dirigeants africains, a-t-on appris jeudi 1er mars.

L’histoire des « mallettes » révélée par Robert Bourgi dans une interview parue au Journal du dimanche (JDD) avait fait grand bruit en septembre 2011. Dès le 11 septembre, l’avocat de l’ex-président français, Me Jean Veil, avait annoncé vouloir porter plainte.

« La plainte a bien été déposée, comme je l'avais annoncé », a déclaré Me Veil jeudi.

Une information confirmée par des responsables du JDD, contre lequel Jacques Chirac a également porté plainte. « C'est une plainte déposée contre Robert Bourgi et le Journal du dimanche, avec constitution de partie civile », a expliqué Bruno Jeudy, le rédacteur en chef du JDD. « À notre connaissance, c'est la première fois que Chirac porte plainte (contre un journal) » depuis 1995, a-t-il ajouté.

Somme "incalculable"

Lorsqu’une plainte en diffamation est déposée, le rôle du juge, Sylvia Zimmermann dans cette affaire, est tout d’abord de vérifier que les propos ont bien été tenus, le débat sur le caractère diffamatoire ayant lieu à l'audience.

Robert Bourgi avait, lors de son interview, décrit avec de nombreux détails, comment les responsables politiques africains avaient remis entre 1997 et 2005 « plusieurs dizaines de millions de francs » au président français de l’époque et à Dominique de Villepin ( sucessivement, pendant ladite période, secrétaire général de l'Élysée, ministre des Affaires étrangères, de l'Intérieur et Premier ministre ).

Une enquête préliminaire avait été ouverte par le parquet de Paris à la suite des déclarations de Robert Bourgi dans le JDD en septembre 2011 pour vérifier l’exactitude des faits dénoncés, mais l’affaire avait été classée sans suite au mois de novembre.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Angelina Jolie va diriger un film sur la lutte contre le trafic d'ivoire

Angelina Jolie va diriger un film sur la lutte contre le trafic d'ivoire

Angelina Jolie va diriger une "épopée" sur le paléo-archéologue kényan Richard Leakey et sa lutte contre le trafic d'ivoire, a indiqué vendredi la maison de production Skydance[...]

France : Nicolas Sarkozy annonce son retour et brigue la présidence de l'UMP

Vendredi, l'ancien président français a annoncé son retour dans la vie politique, via un texte publié sur Facebook et Twitter. Dans la posture du sauveur, Nicolas Sarkozy indique son intention de [...]

Union européenne : une Lady Pesc chasse l'autre

C'est l'Italienne Federica Mogherini qui, à partir du 1er novembre, dirigera la politique étrangère et de sécurité commune en lieu et place de la Britannique Catherine Ashton.[...]

Argentine : des narcos à la Casa Rosada

Pourquoi des trafiquants de drogue appelaient-ils périodiquement au téléphone le siège de la présidence argentine ? La police a mis en évidence des complicités au plus au[...]

Quand un vent d'Afrique souffle sur la robe traditionnelle bavaroise

Deux créatrices d'origine camerounaise installées en Allemagne se taillent un beau succès en réinventant à partir de flamboyants tissus africains la robe traditionnelle bavaroise, la[...]

Les sons de la semaine #14 : Mashrou' Leila, Sabza, Akale Wube...

Bienvenue dans notre tour d'horizon musicale hebdomadaire avec Mshrou' Leila, Sabza et Akale Wube ![...]

Écosse : Cameron appelle au "rassemblement" après le non à l'indépendance

Le Premier ministre britannique David Cameron a appelé vendredi matin le Royaume-Uni à se "rassembler" après la victoire du non, qu'il avait lui-même soutenu, au référendum[...]

Justice : Tournaire, Sarkozy, Bolloré et... la Côte d'Ivoire

Serge Tournaire l'Africain ? Le juge français qui enquête sur un financement présumé de Sarkozy par Kadhafi pour la campagne présidentielle de 2007 s'intéresse de plus en plus au continent.[...]

Francophonie : Buyoya au Canada, grata ou non grata ?

Invité au Canada, le candidat burundais à la succession d'Abdou Diouf à la tête de la Francophonie, Pierre Buyoya, va essayer de prouver qu'il n'est pas interdit de séjour dans ce pays pour cause[...]

À Paris, deux expositions réconcilient la France et le Maroc

Deux grandes expositions sont programmées au Louvre et à l'Institut du monde arabe sur le Maroc à partir de la mi-octobre. Rabat et Paris se reconnectent loin de la brouille diplomatique.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex