Extension Factory Builder
01/03/2012 à 11:20
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président de la Ligue de jeunesse de l'ANC, Julius Malema, le 10 février 2012 à Pretoria. Le président de la Ligue de jeunesse de l'ANC, Julius Malema, le 10 février 2012 à Pretoria. © Stephane de Sakutin/AFP

Julius Malema a été exclu mercredi par le Congrès national africain (ANC), qui lui reproche de n’avoir manifesté aucun remords après avoir semé la division dans le parti.

« Le camarade Julius Malema est exclu de l’ANC », a déclaré la commission disciplinaire du parti sud-africain dans un communiqué. Mais le président du mouvement de jeunesse de l’ANC a deux semaines pour faire appel.

A 30 ans, Julius Malema, célèbre pour ses diatribes enflammées, fait l’objet d’une procédure disciplinaire depuis août, pour ses atteintes répétées à l’image et à l’unité du parti.

"Manque évident de remords et de respect"

En novembre déjà, l’ANC lui a demandé de prendre la porte pendant cinq ans. Le jeune tribun avait fait appel de cette décision, qui avait été confirmée début février. Il lui restait cependant une nouvelle possibilité de plaider sa cause, pour obtenir une réduction de la sanction, conformément aux statuts du parti.

« La commission nationale de discipline de l’ANC s’est réunie, a entendu les arguments à charge et à décharge (…) et rendu un jugement collectif », a indiqué mercredi 29 février l’ANC, dans un premier communiqué. Un second texte, publié après que toutes les parties aient été mises au courant, explique que la commission n’a pas voulu faire d’exception pour le turbulent chef de son mouvement de jeunesse.

« L’effet cumulé des infractions passées et présentes du camarade Malema, ajouté à son manque évident de remords et de respect pour la constitution de l’ANC et ses structures (…) n’a laissé d’autres choix que de considérer son inconduite comme extrêmement grave. »

Outre la possibilité qui lui est donnée de faire appel de son exclusion, Julius Malema peut encore retourner devant le Comité exécutif national, l’instance suprême du parti. Une procédure qui pourrait durer jusqu’en décembre.

Malema le frondeur

La carrière politique du célèbre orateur est cependant loin d’être terminée. Et la procédure engagée à son encontre n’a rien changé aux méthodes provocatrices qui font son fond de commerce et lui assurent une intense couverture médiatique.

Les inégalités économiques, la pauvreté persistante d’une majorité de Noirs, la question raciale toujours sensible, ou encore la question de la propriété des domaines agricoles et miniers, constituent les sujets favoris de ce jeune orateur talentueux.

A plusieurs reprises Malema a défié ouvertement l’autorité du président Jacob Zuma, ajoutant au malaise d’un parti, rongé par les rivalités personnelles et idéologiques, et qui peine à gérer le désenchantement croissant de l’Afrique du Sud post-apartheid.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Afrique du sud

Afrique du Sud : Sandton, au paradis des nantis...

Afrique du Sud : Sandton, au paradis des nantis...

Bienvenue à Sandton, banlieue huppée de Johannesburg. Les prix de l'immobilier y sont les plus élevés d'Afrique, et les boutiques y proposent les marques les plus chères. Pauvres s'absten[...]

Afrique du Sud : Carin Smuts, guérir la société à travers l'architecture

L'architecte sud-africaine Carin Smuts, adepte des solutions "locales", conçoît des projets dont la finalité dépasse la simple construction. Il y est question d'humanisme, de réinsertion[...]

Afrique du Sud : Joburg Art Fair, la création en toute liberté

La foire d'art contemporain de Johannesburg, la Joburg Art Fair, s'est ouverte jeudi pour trois journées d'expositions. L'occasion pour les artistes africains de révéler aux collectionneurs le potentiel de la[...]

Gaza : ce que le Sud-Africain Desmond Tutu a dit à Israël

L'archevêque sud-africain Desmond Tutu, Prix Nobel de la Paix en 1984, appuie sa plume là où ça fait mal. Pourfendeur de la guerre à Gaza, il a signé une tribune dans le quotidien[...]

Ebola : l'Afrique du Sud ferme ses frontières avec la Guinée, le Sierra Leone et le Liberia

Les pays africains prennent progressivement des mesures contre l'épidémie d'Ebola en cours en Afrique de l'Ouest. Jeudi, l'Afrique du Sud a ainsi déclaré qu'elle fermait ses frontières avec la[...]

BRICS : tous pour un, mais lequel ?

S'estimant mal représentés dans les institutions de Bretton Woods, le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et l'Afrique du Sud ont créé leur propre banque de développement. Mais[...]

Afrique du Sud : deux ans après, hommage aux mineurs tués à Marikana

Plusieurs milliers de mineurs sud-africains se sont retrouvés à la mine de platine de Marikana en hommage aux 34 grévistes qui y ont été abattus par la police il y a deux ans. Le massacre du 16[...]

Afrique du Sud : deux ans après, les veuves de Marikana réclament toujours justice

Deux ans après la mort de 34 grévistes abattus par la police sud-africaine à la mine de platine de Marikana, dans le nord, les veuves des victimes attendent toujours des réponses: comment, et[...]

Procès Pistorius : le verdict attendu le 11 septembre

Après la plaidoirie vendredi de la défense qui a été précédée la veille par le réquisitoire du procureur, le tribunal de Pretoria a annoncé qu'il rendra le 11[...]

Un premier avion 100 % africain au décollage

Le premier avion entièrement africain a pris son envol, le 13 août en Afrique du Sud. L'appareil, de type militaire, sera consacré à la surveillance aérienne et son prix de vente devrait atteindre[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex