Extension Factory Builder
01/03/2012 à 09:39
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Macky Sall, en conférence de presse le 29 février 2012 à Dakar. Macky Sall, en conférence de presse le 29 février 2012 à Dakar. © AFP

Alors que les résultats du premier tour de la présidentielle sénégalaise confirment la mise en ballottage du président sortant Abdoulaye Wade, Macky Sall, l’opposant arrivé en seconde position, a appelé mercredi les Sénégalais à "parachever l'alternance démocratique". Pendant ce temps, les tractations de l’entre-deux tours se poursuivent.

Alors que Demba Kandji, le président de la Commission nationale de recensement des votes (CNRV) a annoncé le ballottage du président Sénégalais Abdoulaye Wade, qui recueille au premier tour  de la présidentielle 34,82% des voix selon des résultats encore provisoires, le candidat Macky Sall, arrivé en seconde position, a donné sa première conférence de presse depuis l’élection du dimanche 26 février.

L’opposant au chef d’État, qui a recueilli 26,57% des voix, a appelé les Sénégalais à « parachever le processus pour une nouvelle alternance démocratique », à l’issue du second tour qui devrait avoir lieu dimanche 18 mars. Macky Sall est revenu sur l’organisation du scrutin qu'il a jugé « transparent », en dépit des craintes de l’opposition. Il a néanmoins appelé à la vigilance et au rassemblement. « Nous ne sommes pas pour autant à l'abri de la confiscation de la volonté populaire », a-t-il prévenu.

Autre point évoqué dans son discours : les mesures à mettre en place s’il venait à être élu, et, en premier lieu « la réduction des prix des produits de première nécessité », comme le riz, l'huile et le sucre. Le candidat a aussi présenté la principale réforme institutionnelle qu’il souhaite mettre en place : réduire le mandat présidentiel à cinq ans, renouvelable une seule fois.

Abstentionnisme

Abdoulaye Wade est arrivé en tête du premier tour le 26 février avec 942 546 voix (34,82%), contre 719 369 voix pour Macky Sall (26,57%), qui devance Moustapha Niasse, également ex-Premier ministre de Wade avec 357 347 voix (13,20%), a indiqué mercredi 29 février le président de la Commission nationale de recensement des votes (CNRV), le magistrat Demba Kandjidans une déclaration à la presse. Des résultats provisoires puisque la proclamation des chiffres définitifs dépendent de l'examen de possibles recours devant le Conseil constitutionnel.

Quant au taux de participation pour ce premier tour du scrutin, il est en nette baisse par rapport à celui de 2007 : 51,58% contre 70% lors de la dernière présidentielle, a indiqué Demba Kandji.

Ces 48% d’abstentionnistes pourraient constituer une réserve de voix pour Abdoulaye Wade. Le président a par ailleurs expliqué dès lundi que « dans la perspective d'un second tour », il allait « explorer toutes les possibilités d'entente avec d'autres forces politiques selon des modalités à convenir ensemble ». Macky Sall est censé, pour sa part, disposer du report de voix de la plupart des autres candidats, membres comme lui du Mouvement du 23 juin (M23, coalition de partis d'opposition et d'organisations de la société civile).

« Le message qui continue pour le M23, c'est "Wade dégage" », soulignait mercredi le coordonnateur du M23, Alioune Tine, dans les colonnes du journal privé Le Quotidien. L’opposant au chef d’État pourrait ainsi récolter 65% des suffrages au second tour. Mais certains candidats de l'opposition pourraient toutefois être tentés de parier sur une victoire du sortant, préférant « trois ans de Wade à 14 ans de Macky » (deux septennats), comme analysait mercredi le site d'informations en ligne leral.net.

(Avec AFP)

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Sénégal

Le Sénégal lève 500 millions de dollars sur les marchés internationaux

Le Sénégal lève 500 millions de dollars sur les marchés internationaux

Le Sénégal a levé 500 millions de dollars sur les marchés internationaux. L'eurobond, d'une maturité de dix ans, a été émis à un taux de 6,25 % et a attiré un c[...]

Drague : le bal des faux-culs

Ils sont discrets, rembourrés et très à la mode en Afrique de l'Ouest... Zoom sur ces collants qui permettent aux femmes d'afficher de jolies fesses rebondies à moindre prix.[...]

Sculpture : Diadji Diop, la vie en rouge

Aussi discret que ses sculptures sont remarquables, cet artiste d'origine sénégalaise s'est fait repérer... dans les jardins de l'Élysée ![...]

OIF : qui veut être sur le ticket de Michaëlle Jean ?

Le Canada met toutes les chances de son côté dans sa course à l'OIF. Comme proposer un deal à certains États membres de l'OIF pour les convaincre de voter pour Michaëlle Jean.[...]

Sénégal : Mahammed Dionne, le premier de la classe

Chargé jusque-là du Plan Sénégal émergent, ce fidèle de Macky Sall succède à Aminata Touré à la tête du gouvernement. Plus consensuel, il devrait[...]

Sénégal : Khalifa Sall, un destin présidentiel ?

Avec une victoire écrasante à Dakar, le destin présidentiel du socialiste Khalifa Sall se précise...[...]

Sénégal : carton jaune pour Macky Sall

Réduction de la durée du mandat présidentiel, pouvoir d'achat, couverture sociale... Le président sénégalais, Macky Sall, élu il y a plus de deux ans, n'a pas encore tenu[...]

Expatriés : les villes africaines toujours plus chères !

Les classements 2014 des cabinets Mercer et ECA International montrent que les villes africaines sont toujours plus chères pour les expatriés. En cause : une dépendance forte vis-à-vis des importations[...]

La France dans l'obligation de fournir un visa à un homosexuel sénégalais pour son mariage

Le Conseil d'État a condamné mercredi le gouvernement français qui avait refusé de délivrer un visa à un Sénégalais, résidant au Maroc, qui désirait se marier[...]

Sénégal : Rama Thiaw, réalisatrice et lutteuse

Réalisatrice au caractère bien trempé, la jeune Sénégalaise Rama Thiaw achève un documentaire sur le groupe de hip-hop Keur Gui, membre fondateur du collectif Y'en a marre lors de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers