Extension Factory Builder
27/02/2012 à 16:40
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Comptage des bulletins dans un bureau de vote de Dakar, le 26 février 2012. Comptage des bulletins dans un bureau de vote de Dakar, le 26 février 2012. © Issouf Sanogo/AFP

Alors que les Sénégalais ont voté en masse pour le premier tour de la présidentielle dimanche 26 février, les candidats de l’opposition prévoient déjà un second tour entre le président sortant et l’ancien Premier ministre Macky Sall. Du côté Wade, on se veut plus mesuré en affirmant qu'"il n’y a pas de tendance lourde".

« Les chiffres en notre possession indiquent qu'un second tour est inévitable. Nous avons gagné les plus grands départements du Sénégal » a affirmé lundi 27 février le candidat à la présidentielle sénégalaise et ex-Premier ministre Macky Sall, alors que le premier tour du scrutin a eu lieu dimanche.

« Oui, le second tour est inévitable » a renchéri Abdou Latif Coulibaly, l’un des responsables de la campagne d'un autre poids lourd de l'opposition, Moustapha Niasse, lui aussi ancien Premier ministre de Wade.

« Ça peut encore changer, mais sur environ 60% des votes, la tendance c'est 30% pour Wade, 26% pour Macky et 20% pour Niasse », a-t-il ajouté. Un des responsables de campagne de Macky Sall avait lui tablé dimanche soir sur « 32 à 34% des voix » pour l’opposant, et « 34 à 36% » pour le président sortant.

Alors que les résultats provisoires officiels ne devraient être communiqués que mardi au niveau départemental et vendredi au niveau national, selon la Commission électorale nationale autonome (Céna), le camp Wade a lui estimé qu’il « n’y a pas de tendance lourde », selon les mots d’Hadj Amadou Sall, un des responsables de la campagne du président. « On est en train de collecter les résultats et rien ne permet de dire qu'il y aura un deuxième tour », a-t-il assuré, se basant que les résultats de « 8 à 9% des votes ».

"Union" anti-Wade

Sur de lui, Abdoulaye Wade avait pour sa part martelé qu’il n’y aurait pas de second tour lors de sa campagne. Un second tour serait donc bien malvenu pour le président sortant, d’autant que tous les partis d’opposition semblent pencher pour la tactique du « tout sauf Wade ». Ils devraient donc s’unir derrière le candidat qui aura obtenu le plus de voix en cas de second tour.

« Le principe, c'est de voter pour le candidat d'opposition le mieux placé a rappelé Abdou Latif Coulibaly, en parlant d’une « union » contre Wade.

« Entendre parler de victoire au premier tour est inadmissible. Cela engendrerait des conséquences graves. Au sortir d'une journée comme celle du 26 février, et des mois de tension que nous venons de connaître, marqués par de trop nombreux morts et blessés, il ne faudrait pas bafouer encore la volonté du peuple », a prévenu Macky Sall. « Quiconque serait tenté de violer la souveraineté du peuple porterait la responsabilité de la colère populaire qu'il susciterait » a-t-il menacé, se déclarant « fier » de l'attitude de ses compatriotes qui se sont mobilisés dans le calme dimanche après des violences préélectorales qui avaient fait en un mois de 6 à 15 morts.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Sénégal

Sénégal : Abdoulaye Wade décline l'invitation de Macky Sall au sommet de la Francophonie

Sénégal : Abdoulaye Wade décline l'invitation de Macky Sall au sommet de la Francophonie

Dans un courrier adressé à Macky Sall, dont "Jeune Afrique" révèle en exclusivité la teneur, Abdoulaye Wade décline l'invitation de son successeur au sommet de la Francophonie [...]

Sénégal : questions sur le débarquement d'Alioune Ndao

Figure emblématique de la lutte contre l'enrichissement illicite, le procureur spécial a été remplacé au pied levé le 11 novembre. Sans explication.[...]

CAN 2015 : Sénégal, Afrique du Sud, Cameroun, Zambie, Burkina et Gabon qualifiés

Le Sénégal d'Alain Giresse, l'Afrique du Sud, le Cameroun, la Zambie, le Burkina Faso et le Gabon se sont qualifiés samedi pour la CAN 2015, lors de l'avant-dernière journée des [...]

Afrique francophone : et les meilleures business schools en 2014 sont...

Engagées dans une course à la reconnaissance, les écoles de commerce s'internationalisent et se diversifient. Jeune Afrique a passé au crible les établissements d'Afrique francophone,[...]

Sénégal - Procès Karim Wade : le procureur spécial Alioune Ndao limogé

Alors que le procès de Karim Wade pour enrichissement illicite est en cours depuis trois mois et demi, le procureur spécial Alioune Ndao, qui portait l'accusation depuis deux ans, a été brutalement[...]

Nouvelle découverte de pétrole au large du Sénégal

Cairn Energy a annoncé une deuxième découverte de pétrole au large des côtes du Sénégal. Les réserves récupérables de ce puits sont estimées à 150[...]

Livres - Sénégal : Abdou vu par Diouf

L'ancien président sénégalais et "fils politique" de Léopold Sédar Senghor, sur le point de rendre son siège à la tête de l'Organisation internationale de la[...]

Bloomfield va noter six filiales de Bank of Africa

L'agence de notation Bloomfield Investment a été désignée par le groupe Bank of Africa pour noter six de ses filiales au Sénégal, en côte d'Ivoire, au Bénin, au Mali, au Niger[...]

Professeurs sans frontières : portraits d'éducateurs africains réclamés à travers le monde

Enseignants dans les plus grandes universités du monde, ils utilisent leur influence pour favoriser une meilleure diffusion du savoir en Afrique.[...]

Sénégal : le PDS s'en va-t-en guerre

Les accusations de corruption et de népotisme lancées par Abdoulaye Wade à Macky Sall ne sont que l'avant-goût d'une rentrée politique qui s'annonce musclée au[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers