Extension Factory Builder
23/02/2012 à 18:50
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Luis Fernandez a entraîné en France, en Espagne, au Qatar et en Israël, mais jamais en Afrique. Luis Fernandez a entraîné en France, en Espagne, au Qatar et en Israël, mais jamais en Afrique. © P. Annakouris/AP/SIPA

Alors que son nom circule au Gabon pour éventuellement remplacer Gernot Rohr, Luis Fernandez (52 ans) assure n’avoir été contacté "par personne". Mais l’ancien entraîneur du Paris-SG, libre depuis son départ d’Israël en fin d’année dernière, et toujours animateur sur RMC, admet qu’une expérience en Afrique l’intéresserait.

Jeune Afrique : Luis Fernandez, avez-vous été approché par la Fédération gabonaise de football ?

Luis Fernandez : Non. Ni par le Gabon, ni par une autre fédération. Au Gabon, il y a Gernot Rohr et José Cobos, son adjoint, qui font du bon travail. Ils l’ont prouvé lors de la dernière CAN.

Oui, mais Rohr est en fin de contrat (le 29 février), et sa situation n’est pas encore réglée. Et votre nom est régulièrement prononcé à Libreville…

Vous savez, les rumeurs qui circulent… (Il soupire) Il y a un sélectionneur en place, je n’ai pas été contacté. Si Gernot Rohr quitte le Gabon et que je suis approché par la Fédération de ce pays, alors je vous le dirai.

Entraîner en Afrique, cela vous tenterait ?

Bien sûr ! Il y a de très bonnes sélections dans ces pays, et certains sont à la recherche d’un sélectionneur, comme le Sénégal. J’ai entraîné en Espagne (Athletic Bilbao, Espanyol Barcelone, Betis Séville), au Qatar (Al-Rayyan) et en Israël (Betar Jérusalem et sélection nationale), mais jamais en Afrique. Moi, cela me plairait. Il y a deux ans, j’étais en bonne position pour entraîner le Maroc, avant qu’Eric Gerets ne soit désigné. Et cet hiver, j’ai été approché par deux clubs marocains, mais je n’ai pas donné suite.

Si je devais un jour travailler en Afrique, ce serait avec humilité.

Quel genre de projet pourrait vous séduire ?

Plutôt une sélection. Mais avant tout un projet. Débarquer en cours de saison dans un club, ce n’est pas vraiment ce que je recherche. Je ne suis pas un mercenaire. Je recherche avant toute chose un bon projet et de l’ambition.

Vous n’ignorez pas que les salaires des sélectionneurs en Afrique sont certes intéressants, mais la plupart du temps assez éloignés de ce qui se pratique en Europe…

Je le sais, et ce n’est pas un problème. Si je dois être gourmand, c’est par rapport à un projet, à des conditions de travail. Pas à un salaire. Si je devais un jour travailler en Afrique, ce serait avec humilité. Car quand on sait que beaucoup d’Africains traversent des difficultés économiques importantes, je ne m’imagine pas demander des sommes énormes.

_____

Propos recueillis par Alexis Billebault

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Gabon

Daniel Ona Ondo : 'L'économie du Gabon est assez solide pour résister au choc pétrolier'

Daniel Ona Ondo : "L'économie du Gabon est assez solide pour résister au choc pétrolier"

Nouveau mode de gestion, réduction des dépenses dans certains secteurs, diversification des modalités de financement des chantiers... Le Premier ministre explique les choix de l'exécutif. Et sai[...]

Caricatures : Ali 9, roi du Gabon, adoube Pahé

Le dessinateur gabonais s'en donne à coeur joie pour brocarder les politiciens de son pays, y compris Ali Bongo Ondimba. Mais, habilement, le président a pris le parti d'en rire... en préfaçant[...]

Le trône d'okoumé

Décidément, le Gabon ne changera jamais... Sa classe politique, en tout cas. Ici se joue une sorte de Game of Thrones à la sauce nyembwe, où premier et second rôles changent sans cesse de[...]

"Le Mytho" : Frédéric Gassita et les menteurs en série au Gabon

Le jazzman Frédéric Gassita se lance dans la production audiovisuelle avec Le Mytho. Une création 100 % librevilloise qui va décaper.[...]

Gabon : quatre femmes de pouvoir qui se sont imposées face aux hommes

Ces quatre femmes se sont imposées dans le marigot politique, économique ou judiciaire. Leur secret pour venir à bout des préjugés sexistes ? Compétence et[...]

Ebanega : "Au Gabon, un footballeur qui se blesse et ne peut plus jouer se retrouve à la rue"

L’international gabonais du CA Bastia Rémy Ebanega a créé avec Axel N’Guéma, un ancien joueur, l’Association nationale des footballeurs professionnels au Gabon (ANFPG). Le[...]

Casimir Oyé Mba : "Seule solution pour sortir de l'impasse politique au Gabon, le dialogue"

Casimir Oyé Mba, opposant gabonais et ancien Premier ministre d'Omar Bongo Ondimba, appelle une nouvelle fois le chef de l'État au dialogue national.[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Gabon : l'opposition à la recherche de l'oiseau rare

Les principaux ténors de l'opposition gabonaise font aujourd'hui front commun. S'accorderont-ils demain pour désigner un candidat unique à la présidentielle ?[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches

Jeune Afrique TV

Toutes les vidéos
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120223183951 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120223183951 from 172.16.0.100