Extension Factory Builder
22/02/2012 à 13:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Guillaume Soro est-il prêt à accepter un poste de conseiller auprès d'Alassane Ouattara ? Guillaume Soro est-il prêt à accepter un poste de conseiller auprès d'Alassane Ouattara ? © AFP

Alors que les négociations en coulisses ont commencé pour le remplacement de Guillaume Soro à la primature et le prochain remaniement gouvernemental en Côte d'Ivoire, l'actuel Premier ministre semble ne pas trop mal vivre son futur changement de statut. Il a confié à ses proches être prêt à servir le président Ouattara "à n'importe quel poste".

Ce n’est plus un secret : après plus d’un an d’exercice du pouvoir, Alassane Ouattara songe à changer son gouvernement, y compris le Premier ministre Guillaume Soro, malgré une annexe secrète de l’accord de Ouagadougou qui imposait au vainqueur de la dernière élection présidentielle de le maintenir à son poste. «  Pour le moment, le nombre de ministres de la nouvelle équipe n’est pas encore arrêté. Ce qui est certain, c’est qu’une dizaine de membres de l’actuel gouvernement ne seront pas reconduits, comme le Premier ministre. Le souci du chef de l’État est de mettre en place une équipe qui mettra en œuvre son programme de gouvernement », confie-t-on du côté de la présidence.

Selon les informations de Jeune Afrique, Ouattara tient à tenir sa promesse de campagne à l’égard de son allié politique Henri Konan Bédié, président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) qui l'avait soutenu lors du deuxième tour de l’élection présidentielle du 28 novembre 2011. « Le président avait promis le poste de Premier ministre au PDCI. Et le moment est venu de respecter cet engagement. C’est vrai qu’il a une relation filiale avec Soro, mais Ouattara ne veut pas avoir l’image d’un Laurent Gbagbo qui ne tenait pas sa parole, et roulait tout le monde dans la farine », explique un membre du cabinet présidentiel.

Short list du PDCI pour la primature

En coulisses, les tractations pour la nomination du nouveau Premier ministre ont donc débuté. Ouattara a conseillé à Bédié de lui proposer une « short list » de cadres du PDCI. Pendant ce temps, Guillaume Soro ne fait pas de son départ un drame et poursuit normalement ses activités.

Il revient d'ailleurs d'une visite de 48 heures en Guinée. «  Je suis encore jeune et j’ai l’avenir devant moi. Je ne fais pas du poste de Premier ministre, que j’occupe depuis 2007, une fixation. J’ai dit clairement au président Ouattara que j’étais prêt à le servir à n’importe quel poste », confie t-il à ses proches, qui sont de plus en plus désemparés par cette fin de règne.

Une voie toute tracée pour Soro semble désormais mener au perchoir de l’Assemblée nationale. « Ouattara a confié à certains chefs de mission diplomatiques occidentales à Abidjan son souhait de voir Soro présider le nouveau Parlement », indique à Jeune Afrique un diplomate français en poste à Abidjan. Petit bémol, cependant, le Rassemblement des républicains (RDR, parti présidentiel) aurait réservé depuis plusieurs années le perchoir à l’un de ses influents militants et financiers, l’homme d’affaires Tiémoko Yadé Coulibaly. Même s’il est clair que le chef de l’État n’éprouverait aucune difficulté à convaincre les cadres de son parti d’abandonner cette idée, une telle décision pourrait laisser un goût amer au sein du RDR.

_____

Par Baudelaire Mieu, à Abidjan

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Ebola : viande de brousse, le goût du risque

Ebola : viande de brousse, le goût du risque

Vecteur potentiel du redoutable virus Ebola, la viande de brousse a été interdite dans les pays touchés par l'épidémie. Une mesure qui ne décourage pas certains consommateurs.[...]

Côte d'Ivoire : le duo Renard-Beaumelle à la tête des Éléphants ?

De cinq noms, la "short-list" de la fédération ivoirienne est passée à trois, après que les Français Francis Gillot et Luiz Fernandez ont été [...]

Le cacao grimpe à son plus haut niveau en trois ans

Le cacao a atteint son plus haut niveau en trois ans (2000 livres la tonne à la Bourse de Londres et 3 234 dollars à celle de New York) grâce à une bonne demande mais aussi en raison d'un regain[...]

Côte d'Ivoire : sale temps pour le lieutenant-colonel Issiaka Ouattara

Le lieutenant-colonel Issiaka Ouattara alias Wattao, figure emblématique des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI), vient d'être démis de deux de ses fonctions au sein de[...]

Drague : le bal des faux-culs

Ils sont discrets, rembourrés et très à la mode en Afrique de l'Ouest... Zoom sur ces collants qui permettent aux femmes d'afficher de jolies fesses rebondies à moindre prix.[...]

Football : l'Ivoirien Serge Aurier va signer au PSG

Le latéral droit ivoirien Serge Aurier devrait s'engager mercredi au PSG. Il disputera la Ligue des champions la saison prochaine avec le club français.[...]

Côte d'Ivoire - FPI : Michel Gbagbo, profession médiateur

Michel Gbagbo tente d'éteindre le feu au sein du FPI. Sans grand succès pour le moment.[...]

Innovation : l'Afrique fait ses gammes

 La 7e édition de l'Indice mondial de l’innovation (GII) vient de paraître. Cette année, le rapport co-publié par l’organisation mondiale de la propriété intellectuelle[...]

Côte d'Ivoire : Hollande et Affi N'Guessan, tête-à-tête entre socialistes

François Hollande et Pascal Affi N'Guessan se connaissent depuis dix ans. Que se sont-ils dit à Abidjan, le 17 juillet, en marge de la minitournée du président français en Afrique ?[...]

Le sport : un acteur de paix et du vivre ensemble

La Voix des jeunes, site fondé par l'Unicef, et "Jeune Afrique" ont lancé un concours d'écriture ouvert aux jeunes. Dans un article ne dépassant pas 4 000 signes, ces derniers étaient[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers