Extension Factory Builder
22/02/2012 à 13:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Guillaume Soro est-il prêt à accepter un poste de conseiller auprès d'Alassane Ouattara ? Guillaume Soro est-il prêt à accepter un poste de conseiller auprès d'Alassane Ouattara ? © AFP

Alors que les négociations en coulisses ont commencé pour le remplacement de Guillaume Soro à la primature et le prochain remaniement gouvernemental en Côte d'Ivoire, l'actuel Premier ministre semble ne pas trop mal vivre son futur changement de statut. Il a confié à ses proches être prêt à servir le président Ouattara "à n'importe quel poste".

Ce n’est plus un secret : après plus d’un an d’exercice du pouvoir, Alassane Ouattara songe à changer son gouvernement, y compris le Premier ministre Guillaume Soro, malgré une annexe secrète de l’accord de Ouagadougou qui imposait au vainqueur de la dernière élection présidentielle de le maintenir à son poste. «  Pour le moment, le nombre de ministres de la nouvelle équipe n’est pas encore arrêté. Ce qui est certain, c’est qu’une dizaine de membres de l’actuel gouvernement ne seront pas reconduits, comme le Premier ministre. Le souci du chef de l’État est de mettre en place une équipe qui mettra en œuvre son programme de gouvernement », confie-t-on du côté de la présidence.

Selon les informations de Jeune Afrique, Ouattara tient à tenir sa promesse de campagne à l’égard de son allié politique Henri Konan Bédié, président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) qui l'avait soutenu lors du deuxième tour de l’élection présidentielle du 28 novembre 2011. « Le président avait promis le poste de Premier ministre au PDCI. Et le moment est venu de respecter cet engagement. C’est vrai qu’il a une relation filiale avec Soro, mais Ouattara ne veut pas avoir l’image d’un Laurent Gbagbo qui ne tenait pas sa parole, et roulait tout le monde dans la farine », explique un membre du cabinet présidentiel.

Short list du PDCI pour la primature

En coulisses, les tractations pour la nomination du nouveau Premier ministre ont donc débuté. Ouattara a conseillé à Bédié de lui proposer une « short list » de cadres du PDCI. Pendant ce temps, Guillaume Soro ne fait pas de son départ un drame et poursuit normalement ses activités.

Il revient d'ailleurs d'une visite de 48 heures en Guinée. «  Je suis encore jeune et j’ai l’avenir devant moi. Je ne fais pas du poste de Premier ministre, que j’occupe depuis 2007, une fixation. J’ai dit clairement au président Ouattara que j’étais prêt à le servir à n’importe quel poste », confie t-il à ses proches, qui sont de plus en plus désemparés par cette fin de règne.

Une voie toute tracée pour Soro semble désormais mener au perchoir de l’Assemblée nationale. « Ouattara a confié à certains chefs de mission diplomatiques occidentales à Abidjan son souhait de voir Soro présider le nouveau Parlement », indique à Jeune Afrique un diplomate français en poste à Abidjan. Petit bémol, cependant, le Rassemblement des républicains (RDR, parti présidentiel) aurait réservé depuis plusieurs années le perchoir à l’un de ses influents militants et financiers, l’homme d’affaires Tiémoko Yadé Coulibaly. Même s’il est clair que le chef de l’État n’éprouverait aucune difficulté à convaincre les cadres de son parti d’abandonner cette idée, une telle décision pourrait laisser un goût amer au sein du RDR.

_____

Par Baudelaire Mieu, à Abidjan

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Côte d'Ivoire

Serge Aurier (PSG) : 'Tu ramènes la CAN en Côte d'Ivoire, et où est la gratitude ?'

Serge Aurier (PSG) : "Tu ramènes la CAN en Côte d'Ivoire, et où est la gratitude ?"

Entretien avec l'ivoirien Serge Aurier, définitivement transféré au PSG.[...]

Mode d'emploi et favoris : l'élection du président de la BAD en 5 questions

Le 28 mai, la Banque africaine de développement élira un nouveau président. "Jeune Afrique" décrypte pour vous tous les ressorts de cette élection et livre une analyse exclusive des[...]

Le génie des "Maîtres de la sculpture de Côte d'Ivoire"

Voilà une heureuse habitude que semble prendre le musée du Quai Branly, à Paris : programmer des expositions internationales qui bousculent totalement l'approche actuelle de l'art africain [...]

Football : finalement, Yaya Touré poursuit l'aventure à Manchester City

Alors que son départ avait été annoncé, Yaya Touré, selon les médias britanniques, ne s'en ira pas à la saison prochaine : l'international ivoirien reste à Manchester City.[...]

Abidjan : plus de 4 500 personnes aux Assemblées de la Banque africaine de développement

Six chefs d'État, un vice-président et deux Premiers ministres ont participé à l'ouverture officielle des Assemblées annuelles de la Banque africaine de développement, le 26 mai. Avec deux[...]

Football : l'Ivoirien Copa Barry passé du rôle de bouc émissaire à celui de héros de la CAN

Héros d’une finale qu’il ne devait pas jouer, Boubacar Copa Barry a inscrit le tir au but qui a offert la Coupe d’Afrique des nations 2015 (CAN) à la Côte d’Ivoire face au Ghana en[...]

Football : Drogba quitte Chelsea mais ne prend pas sa retraite

 Le buteur ivoirien Didier Drogba, 37 ans, a annoncé dimanche qu'il quitterait Chelsea à la fin de la saison et qu'il entendait jouer encore un an au moins dans un autre club avant de prendre sa retraite.[...]

Football : Hervé Renard, attendu à Lille, se sépare de la Côte d'Ivoire

 Le Français Hervé Renard, attendu à Lille, n'est plus le sélectionneur de la Côte d'Ivoire, qu'il a mené au titre continental en février, a-t-on appris vendredi auprès[...]

Côte d'Ivoire - Pascal Affi N'Guessan : "Le FPI n'est pas divisé"

Pascal Affi N'Guessan, le chef du parti de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, secoué par des divisions internes, a lancé un appel au rassemblement au sein du Front Populaire Ivoirien, vendredi, à[...]

Côte d'Ivoire : Pascal Affi N'Guessan désigné candidat du FPI à la présidentielle

Le 4e congrès extraordinaire du Front populaire ivoirien (FPI) a entériné vendredi la candidature de Pascal Affi N'Guessan à la présidentielle d'octobre.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers