Extension Factory Builder
16/02/2012 à 20:08
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Arrestation d'un manifestant chrétien, jeudi 16 février à Kinshasa. Arrestation d'un manifestant chrétien, jeudi 16 février à Kinshasa. © AFP

Les députés de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) d’Étienne Tshisekedi étaient les grands absents de la session d’installation du bureau provisoire de la nouvelle Assemblée nationale, ce jeudi à Kinshasa. La présidence provisoire revient pourtant de droit à l'un de leur, le doyen des élus Timothée Kombo Nkisi. Au même moment, dans les rues de la capitale congolaise, la police dispersait violemment la "marche des chrétiens".

Quorum atteint ce jeudi au Palais du peuple à Kinshasa. Sur 482 députés déjà proclamés par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), 350 ont participé à la cérémonie d’installation du bureau provisoire de la nouvelle Assemblée nationale de la RDC.

Plus âgé de tous les élus, Timothée Kombo Nkisi, 75 ans, membre de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), s’est vu confier le marteau de président. Il sera assisté par deux vice-présidents, issus de regroupements politiques de la majorité présidentielle. Dans son discours de circonstance, le député-doyen a demandé à ses pairs de rompre avec les habitudes du passé. « Les Congolais qui nous ont élus attendent de nous le changement dans notre manière de nous comporter, dans notre manière d'agir, dans notre manière de servir l'État », a-t-il déclaré.

Revirement de l'UDPS ?

Le parti d’Étienne Tshisekedi avait pourtant demandé à ses membres élus de ne pas siéger à la nouvelle Assemblée nationale issue des législatives du 28 novembre dernier. Selon une source au sein du parti, la nouvelle option serait désormais de « suivre une stratégie d'opposition républicaine ». Pour preuve, mercredi, les députés de l’opposition étaient nombreux à s’enregistrer au secrétariat intérimaire de la nouvelle chambre basse du Parlement congolais.

Mais ce jeudi, en dehors du nouveau président du bureau provisoire de l’Assemblée, aucun député de l’UDPS ni de ses partis alliés n’a pris part à l’ouverture de la session extraordinaire de la nouvelle Assemblée. L'absence des députés de l’Union pour la nation congolaise (UNC) de Vital Kamerhe, transfuge du pouvoir de Kabila, a elle aussi été remarquée.

Les chrétiens plus opposants que l'opposition

Au moment moment, le pouvoir a déployé un impressionnant dispositif policier pour empêcher la tenue de la « Marche des chrétiens » à Kinshasa. La manifestation avait été interdite la veille par le gouverneur de la ville, mais les fidèles de l’église catholique ont tenu à faire entendre leur voix. Celle du rejet des résultats de dernières élections jugées « non conformes à la vérité des urnes ».

Ils sont partis de leurs paroisses respectives après la messe de six heures pour tenter de rejoindre la paroisse Saint Joseph de Kalamu (Kinshasa centre), lieu du rassemblement. La police les a alors dispersés à coup de gaz lacrymogènes. Trois prêtres et deux religieuses ont été arrêtés et certains des manifestants bloqués à l’intérieur de l’église par les forces de l’ordre. Tristes incidents le jour de la commémoration du 20e anniversaire de la répression sanglante de la marche des chrétiens de 1992. Lesquels réclamaient, eux, la réouverture de la Conférence nationale souveraine.

(Avec agences)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

Séance académique

Un après-midi de septembre, quelque part à Kinshasa, une école supérieure de commerce est en effervescence. La raison en est simple : des étudiants doivent défendre leur travail de[...]

RDC : manifestation contre la modification de la Constitution

Plus de deux mille personnes ont manifesté, samedi matin, à Kinshasa, contre l'intention prêtée au président Joseph Kabila de modifier la Constitution pour se maintenir au pouvoir.[...]

RDC : Joseph Kabila "réaffirme la tenue des élections conformément au calendrier arrêté"

Les élections en RDC se tiendront conformément au calendrier prévu. C'est ce qu'a affirmé Joseph Kabila jeudi aux Nations unies.[...]

RDC - Kimwaki (TP Mazembe) : "Ne pas laisser Sétif respirer"

Même s’il conserve toutes ses chances de disputer la finale de la Ligue des champions, le TP Mazembe, battu (1-2) par les Algériens de Sétif le 20 septembre, n’est pas forcément en[...]

RDC : l'AS Vita Club monte en puissance face au TP Mazembe

L’AS Vita Club, vainqueur de Sfax (2-1) le 21 septembre en demi-finale aller de la Ligue des champions, ne dispose pas des mêmes moyens que le TP Mazembe, son grand rival de Lubumbashi. Alors qu’une finale[...]

Évolution d'Ebola en RDC : Kinshasa et l'OMS ne parlent pas le même langage

Alors que les autorités congolaises affirment que l'épidémie est "en bonne voie d'être maîtrisée", l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a estimé mardi qu'il[...]

RDC : Ebola a fait 40 morts, l'épidémie en voie d'être "maîtrisée"

L’épidémie d’Ebola a fait 40 morts dans une zone reculée du nord-ouest de la République démocratique du Congo où la maladie est en voie d’être[...]

RDC : remue-ménage à la tête de l'armée

Pas moins de 29 ordonnances ont été signées entre mardi et jeudi par le chef de l'État congolais, Joseph Kabila. Objectif : accélère la réforme de l'armée.[...]

RDC : appel au départ de Kabila, le gouvernement répond à l'Église catholique

Le porte-parole du gouvernement de la RDC, Lambert Mende, a répondu jeudi au message des évêques du pays qui ont réitéré leur appel au départ en 2016 du président Kabila.[...]

Tunisie - Philippe Troussier : avec Sfax, "nous voulons remporter la Ligue des champions"

Dimanche à Kinshasa (RDC), Sfax se présentera avec l’étiquette de favori, lors de la demi-finale aller de la Ligue des champions face à l’AS Vita Club. Philippe Troussier,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers