Extension Factory Builder
16/02/2012 à 20:08
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Arrestation d'un manifestant chrétien, jeudi 16 février à Kinshasa. Arrestation d'un manifestant chrétien, jeudi 16 février à Kinshasa. © AFP

Les députés de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) d’Étienne Tshisekedi étaient les grands absents de la session d’installation du bureau provisoire de la nouvelle Assemblée nationale, ce jeudi à Kinshasa. La présidence provisoire revient pourtant de droit à l'un de leur, le doyen des élus Timothée Kombo Nkisi. Au même moment, dans les rues de la capitale congolaise, la police dispersait violemment la "marche des chrétiens".

Quorum atteint ce jeudi au Palais du peuple à Kinshasa. Sur 482 députés déjà proclamés par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), 350 ont participé à la cérémonie d’installation du bureau provisoire de la nouvelle Assemblée nationale de la RDC.

Plus âgé de tous les élus, Timothée Kombo Nkisi, 75 ans, membre de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), s’est vu confier le marteau de président. Il sera assisté par deux vice-présidents, issus de regroupements politiques de la majorité présidentielle. Dans son discours de circonstance, le député-doyen a demandé à ses pairs de rompre avec les habitudes du passé. « Les Congolais qui nous ont élus attendent de nous le changement dans notre manière de nous comporter, dans notre manière d'agir, dans notre manière de servir l'État », a-t-il déclaré.

Revirement de l'UDPS ?

Le parti d’Étienne Tshisekedi avait pourtant demandé à ses membres élus de ne pas siéger à la nouvelle Assemblée nationale issue des législatives du 28 novembre dernier. Selon une source au sein du parti, la nouvelle option serait désormais de « suivre une stratégie d'opposition républicaine ». Pour preuve, mercredi, les députés de l’opposition étaient nombreux à s’enregistrer au secrétariat intérimaire de la nouvelle chambre basse du Parlement congolais.

Mais ce jeudi, en dehors du nouveau président du bureau provisoire de l’Assemblée, aucun député de l’UDPS ni de ses partis alliés n’a pris part à l’ouverture de la session extraordinaire de la nouvelle Assemblée. L'absence des députés de l’Union pour la nation congolaise (UNC) de Vital Kamerhe, transfuge du pouvoir de Kabila, a elle aussi été remarquée.

Les chrétiens plus opposants que l'opposition

Au moment moment, le pouvoir a déployé un impressionnant dispositif policier pour empêcher la tenue de la « Marche des chrétiens » à Kinshasa. La manifestation avait été interdite la veille par le gouverneur de la ville, mais les fidèles de l’église catholique ont tenu à faire entendre leur voix. Celle du rejet des résultats de dernières élections jugées « non conformes à la vérité des urnes ».

Ils sont partis de leurs paroisses respectives après la messe de six heures pour tenter de rejoindre la paroisse Saint Joseph de Kalamu (Kinshasa centre), lieu du rassemblement. La police les a alors dispersés à coup de gaz lacrymogènes. Trois prêtres et deux religieuses ont été arrêtés et certains des manifestants bloqués à l’intérieur de l’église par les forces de l’ordre. Tristes incidents le jour de la commémoration du 20e anniversaire de la répression sanglante de la marche des chrétiens de 1992. Lesquels réclamaient, eux, la réouverture de la Conférence nationale souveraine.

(Avec agences)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : cinq morts après une nouvelle attaque à la machette près de Beni

RDC : cinq morts après une nouvelle attaque à la machette près de Beni

Le territoire de Beni, région de l'est de la République démocratique du Congo (RDC) a été une nouvelle fois le théâtre de tueries à l'arme blanche, dans la nuit de jeudi &agra[...]

RDC : enlèvement de trois membres de la Monusco dans le Nord-Kivu

Deux Congolais et un Zimbabwéen, membres de l'unité de la Monusco chargée du déminage et de la neutralisation des munitions non explosées, ont été enlevés jeudi au[...]

Incident frontalier entre le Rwanda et la RDC : qui dit vrai ?

Les autorités du Nord-Kivu, dans l'est de la RDC, ont confirmé jeudi l’"infiltration" depuis dimanche de troupes rwandaises sur le territoire congolais. Mais il ne s'agirait que de[...]

RDC - Angola : ça plane pour Kabila et Dos Santos

Longtemps tendues, les relations entre la RDC et l'Angola connaissent une embellie. La preuve, les vols ont repris jeudi entre les deux pays.[...]

Football : retour sur près de 50 ans de violences dans les stades africains

Avec la condamnation à mort le 19 avril de onze supporters égyptiens lors d'un nouveau procès des émeutes de 2012 à Port-Saïd, la violence dans les stades s'est rappelée au (mauvais)[...]

RDC : le gouverneur du Nord-Kivu dénonce une incursion rwandaise à 120 km au nord de Goma

Les autorités congolaises ont confirmé mercredi l'incursion de militaires rwandais en RDC, dans le Nord-Kivu, en plein parc des Virunga. La raison de leur présence n'a toutefois pas été[...]

RDC : polémique, loi coloniale et fosses communes

La découverte d'une fosse commune à Maluku suscite l'émoi et un débat sur les modalités d'inhumation des cadavres non réclamés par leur famille. Surprise : c'est une loi[...]

Centrafrique : fin de cavale à Kinshasa pour Vomitiadé, l'ancien ministre du Tourisme

Condamné le 8 avril à deux ans de prison ferme pour viol sur mineure, l'ex-ministre centrafricain du Tourisme, Romaric Vomitiadé, est aujourd'hui en garde à vue à Kinshasa après[...]

RDC - Affaire Chebeya : reprise du procès en appel après deux ans d'interruption

Le procès en appel des assassins présumés du président de l'ONG congolaise la Voix des sans voix (VSV), Floribert Chebeya, et de son chauffeur, Fidèle Bazana, a repris mardi. La Haute Cour de[...]

RDC - José Makila : "On ne peut pas entasser des Congolais comme des rats dans une fosse commune"

Plus de 50 députés de l'opposition ont déposé dimanche une motion de défiance contre Évariste Boshab, vice-Premier ministre en charge de l'Intérieur. Selon eux, sa[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120216184952 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120216184952 from 172.16.0.100