Extension Factory Builder
16/02/2012 à 17:14
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les Ghanéens Gyan et Ayew lors de la CAN 2012. Les Ghanéens Gyan et Ayew lors de la CAN 2012. © AFP

Connaissez-vous le montant de la prime versée à l'équipe de Zambie, sacrée championne d'Afrique le 12 février ? Et la quantité de préservatifs distribués pendant la compétition ? Le nombre de buts marqués par les meilleurs joueurs ? Ou encore le coût total de l'événement pour le pays organisateur, le Gabon ? Jeune Afrique vous livre les chiffres clés de la CAN 2012, entre bonnes nouvelles, promesses tenues et mauvaises surprises.

0 Il n'y aura eu aucun but marqué en finale lors de Zambie-Côte d’Ivoire. Pour la cinquième fois, une finale s’achève sur un score vierge après 1986, 1992, 2002 et 2006. Zéro, c’est aussi le nombre de but encaissé par les Ivoiriens durant tout le tournoi. Ce qui ne leur a pas suffi pour soulever le trophée.

1 Comme le nombre de sacres pour la Zambie qui remporte sa première CAN. C'est également la première participation pour le Botswana, la Guinée équatoriale et le Niger.

2 Seules deux équipes d’Afrique australe ont remporté la CAN. La Zambie donc et l’Afrique du Sud, vainqueur en 1996.

3 Impossible de les départager. Ils sont sept buteurs à finir avec trois réalisations au compteur : Pierre-Emerick Aubameyang, Cheikh Diabaté, Didier Drogba, Manucho, Christopher Katongo, Houcine Kharja et Emmanuel Mayuka.

8 Huit fois dans cette compétition, l'arbitre a vu rouge, dont trois fois suite à une faute des Ghanéens. Un joueur a donc été exclu tous les quatre matches.

22 C’est le nombre de champions d'Afrique. Clifford Mulenga ayant été exclu du groupe zambien en pleine compétition pour indiscipline, il ne fait pas partie de la liste.

54 Avec le Soudan du Sud, dont l’adhésion a été validée durant la CAN 2012, la Confédération africaine de football compte désormais 54 associations affiliées.

76 Les filets ont tremblé à 76 reprises. La moyenne de buts par match (2,37) est inférieure à celle de 2010 (2,45) et très éloignée de celle de 2008 (3,1).

132 Le nombre de spectateurs présents lors de Burkina Faso-Soudan à Bata, dans un stade de 35 000 places. C’est l’une des plus petites affluences de cette CAN 2012.

368 Ou plutôt 366. On parle ici des joueurs engagés dans le tournoi. Le Zambien Clifford Mulenga et le Tunisien Adel Chedli ont été exclus avant la fin de la compétition.

50 000 Comme l'estimation du nombre d'emplois directs et indirects créés pour la CAN 2012.

488 000 Dans la cadre de la campagne « Une CAN sans Sida », 488 000 préservatifs ont été distribués.

1 500 000 . C’est la prime, en dollars, versée à la Zambie, vainqueur de l'édition 2012. Une somme équivalente aux 1,5 millions perçus par l’Espérance Tunis, championne d’Afrique des clubs.

10 000 000 La Confédération africaine de football a reversé 10 millions de dollars aux seize équipes participant à la CAN 2012. C'est aussi la somme réclamée par Al Jazeera Sport, détentrice des droits de retransmission de la CAN 2012 dans le monde arabe, pour la diffusion de dix rencontres seulement.

35 000 000 Trente-cinq millions de dollars où le revenu net généré par la CAN 2012 pour la Confédération africaine de football, selon la CAF.

400 000 000 000 C’est ce qu’aura coûté la Coupe d’Afrique au Gabon en 2012. Quatre cents milliards de Francs CFA, soit environ 600 millions d’euros, qui ont été investis en majeure partie dans le développement des infrastructures : aéroports, routes, hôtels, stades…
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Continental

Pour MSF, 'le monde est en train de perdre la bataille contre Ebola'

Pour MSF, "le monde est en train de perdre la bataille contre Ebola"

Médecins sans frontières (MSF) a estimé mardi que "six mois après son début, le monde est en train de perdre la bataille contre la pire épidémie d'Ebola de l'histoire".[...]

L'Afrique part à la pêche aux "islamodollars"

Au Maghreb comme au sud du Sahara, les produits financiers compatibles avec la charia se multiplient. Autant de vecteurs qui permettent aux pays du Golfe d'investir dans les infrastructures.[...]

Abidjan, Kinshasa, Le Cap : trois "spots" tendance pour sortir

Être riche, c'est aussi connaître les derniers lieux à la mode, là où il faut absolument se montrer. Jeune Afrique a sélectionné les trois "spots" du moment.[...]

Racisme au Maroc : à Tanger, un pogrom anti-migrants fait au moins un mort

À Tanger, une expédition sauvage menée par des Marocains contre des migrants à fait au moins un mort, le 29 août. Un drame qui met à nouveau en lumière le problème du racisme[...]

Jérémy Hodara : "Il ne faut pas copier la Silicon Valley"

Jérémy Hodara, co-fondateur de Africa Internet Holding, le promoteur de Jumia, Hellofood, Carmudi et Easy Taxi, entre autres, a accepté de répondre aux questions de "Jeune Afrique" au sujet de[...]

Football : quand Ebola perturbe les compétitions en Afrique

Le virus Ebola, dont la progression implacable en Afrique de l'ouest effraie le monde entier, perturbe les rencontres internationales de football sur le continent, parfois délocalisées par crainte de contamination,[...]

Ces pionniers qui chamboulent le business en Afrique

Dans la production, les services ou le commerce, une nouvelle génération d'entrepreneurs a su faire bouger les lignes en s'adaptant aux réalités africaines. Un mélange de nouvelles[...]

Urbanisme : quand les architectes africains font leur révolution

Fini le tout-climatisation et les constructions grandes consommatrices d'énergie ! Place dorénavant aux bâtiments respectueux de l'environnement et des populations africaines. Du nord au sud du[...]

Braconnage en Afrique : Bring back our elephants !

Malgré les arrestations, le braconnage menace l'espèce. En Asie et au Moyen-Orient, l'ivoire vaut de l'or. Du Darfour au Congo, il finance les groupes armés.[...]

Élite africaine : l'École des riches, euh... des roches !

Cet établissement français, où une année d'internat coûte plus de 25 000 euros, accueille depuis toujours les fils et les filles de personnalités africaines. À ce tarif,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex