Extension Factory Builder
14/02/2012 à 18:20
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un homme passe devant une zone pouvant contenir des mines à Ziguinchor en mai 2008. Un homme passe devant une zone pouvant contenir des mines à Ziguinchor en mai 2008. © AFP

Un "accrochage" lundi soir entre l’armée sénégalaise et des rebelles indépendantistes a fait de nouvelles victimes en Casamance. Bilan : trois soldats sénégalais tués et six autres blessés.

« Nous avons enregistré trois morts et six blessés », a déclaré une source militaire sénégalaise à l'AFP. C’est le bilan de l’accrochage lundi, « au crépuscule », entre l’armée régulière du Sénégal et « des maquisards du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC) » à Sindian, à 50 km au nord de Ziguinchor (Casamance). Information confirmée par l’hôpital régional local qui a affirmé avoir « reçu six blessés et trois corps ». Rien n’a filtré sur d’éventuelles victimes dans les rangs des rebelles casamançais.

L’armée sénégalaise se trouve dans cette zone du Sindian « dans le cadre de la sécurisation des personnes et des biens contre ces bandes armées qui les terrorisent », ajoute la source militaire. Deux jours plus tôt, en campagne électorale pour sa réélection, Abdoulaye Wade a tenu un meeting à Ziguinchor au cours duquel il a proposé un nouveau plan pour mettre fin au conflit en Casamance.

Casamance, un conflit interminable

Depuis trois décennies, la guerre dans cette région a fait des milliers de victimes, civiles et militaires, malgré plusieurs accords de paix entre Dakar et la rébellion du MFDC, signés et aussitôt caducs.

Lors de sa première élection en 2000, Wade s'était pourtant engagé à résoudre le conflit en Casamance « en 100 jours ». Mais, affrontements, braquages et embuscades se sont poursuivis à intervalles réguliers, et se sont même intensifiés depuis novembre 2011. Ni les divisions internes au MFDC, ni la mort en décembre 2007 de son chef historique, l'abbé Augustin Diamacoune Senghor, n’a pu permettre l’accélération du processus de pacification.

S’il est réélu le 28 février, le président Wade promet de « poursuivre le dialogue avec le MFDC pour une solution pacifique de la crise ». Aujourd’hui, les deux parties belligérantes acceptent la médiation de la communauté Sant’Egidio. À condition que les discussions se tiennent en dehors de l’Afrique. C'est la dernière exigence de Salif Sadio, leader de la tendance la plus radicale de la rébellion casamançaise.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Sénégal

Méditerranée : des migrants musulmans accusés d'avoir jeté douze chrétiens à la mer

Méditerranée : des migrants musulmans accusés d'avoir jeté douze chrétiens à la mer

Un drame mêlant religion et immigration s’est produit mercredi en Méditerranée. Douze Chrétiens auraient été jetés par-dessus bord après une altercation avec des migrant[...]

Rwanda, Côte d'Ivoire, RDC... : Stromae annonce une grande tournée africaine avec 8 dates de concert dans 8 pays

Stromae a annoncé vendredi les dates de sa première tournée africaine. Le chanteur de "Papaoutai" se rendra au Sénégal, en Côte d'Ivoire, au Cap-Vert au Cameroun, au Gabon, au[...]

Sénégal-Tchad : pour Hissène Habré, le compte à rebours a commencé

Les trois magistrats chargés de juger l'ancien président tchadien ont été nommés début avril, et le procès pourrait débuter en juin, à Dakar.[...]

Football : le Sénégalais Souleymane Diawara risque sept ans de prison

L’international sénégalais Souleymane Diawara est écroué depuis le 9 avril, avec un de ses frères, pour "extorsion de fonds en réunion" et "tentative[...]

France : pourquoi l'ex-international sénégalais Souleymane Diawara est en prison

L'ex-international sénégalais Souleymane Diawara a été écroué vendredi à la prison des Baumettes à Marseille après avoir été interpellé et[...]

Sénégal : Sall - Wade, le président et le prisonnier

Que l'opposition ait fait de Karim Wade son candidat à la prochaine élection ne gênera sans doute pas beaucoup Macky Sall. Mais l'ancien ministre sera bien plus gênant derrière les barreaux[...]

Sénégal : la filière touristique salue la suppression du visa d'entrée annoncée par Macky Sall

Le président sénégalais, Macky Sall, a annoncé la suppression du visa d'entrée au Sénégal pour le 1er mai, entre autres mesures pour favoriser le tourisme dans le pays. Une[...]

Fadel Barro : "Ils ne pourront pas arrêter l'avancée de Filimbi" en RDC

Journaliste et cofondateur de "Y'en a marre", le Sénégalais Fadel Barro faisait partie des activistes arrêtés le 15 mars à Kinshasa après avoir participé à une[...]

Sénégal : ci-gît le PDS

En faisant d'un Karim Wade incarcéré depuis près de deux ans son candidat à la prochaine élection présidentielle, le Parti démocratique sénégalais[...]

Mouvements citoyens africains : qui sont ces jeunes leaders qui font du bruit ?

Citoyens avant tout, ils se sont pourtant imposés comme des acteurs politiques à part entière. Smockey le Burkinabè, Fadel Barro le Sénégalais, Fred Bauma le Congolais... Voici notre[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120214174741 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120214174741 from 172.16.0.100