Extension Factory Builder
14/02/2012 à 16:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'avocat de Al-Baghdadi Al-Mahmoudi demande la libération de son client. L'avocat de Al-Baghdadi Al-Mahmoudi demande la libération de son client. © Fethi Belaid/AFP

Poursuivi pour être entré illégalement en Tunisie le 21 novembre 2011, l'ancien Premier ministre libyen Baghdadi Mahmoudi a été finalement acquitté mardi 14 février. Il est néanmoins toujours sous le coup d'une double demande d'extradition des autorités libyennes.

L’acquittement de l'ancien Premier ministre libyen Baghdadi Mahmoudi a été définitivement entériné mardi 14 février par la justice tunisienne, a annoncé mardi son avocat Me Kourchid.

Jugé en comparution immédiate par le tribunal de Tozeur pour « franchissement illégal de la frontière » tunisienne quelques semaines après la chute du régime Kadhafi, il avait été condamné le 22 septembre à six mois de prison, avant d'être acquitté en appel quelques jours plus tard. Mais la Cour de cassation avait ensuite cassé le jugement et renvoyé l'affaire devant la Cour d'appel de Tozeur.

« Sur le plan légal, il n'y a aucune raison de le maintenir en prison (…) nous demandons par conséquent sa libération immédiate», a immédiatement réagi l’avocat de Baghdadi Mahmoudi, incarcéré depuis fin septembre à la prison de la Mornaguia, près de Tunis.

"L’honneur tunisien ne nous permet pas de le livrer à la Libye"

Les ennuis judiciaires sont pourtant loin d’être terminés pour l’ex-Premier ministre sous le coup de deux demandes d'extradition de la part des autorités libyennes. La justice tunisienne a statué positivement les 8 et 25 novembre, mais l’ancien président par intérim tunisien Fouad Mebazaa avait refusé de signer le décret d'extradition, alors que les deux pays sont liés par une convention d'entraide et de coopération judiciaires signée en 1961, qui prévoit notamment des mesures d'extradition.

Moncef Marzouki avait déclaré en janvier dernier qu'il était prêt à extrader Mahmoudi si les autorités intérimaires libyennes garantissaient la tenue d'un procès équitable. « La Tunisie n’a pas de problèmes avec la Libye, mais tant que ses institutions politiques et judiciaires n’ont pas été mises en place, l’honneur tunisien ne nous permet pas de livrer Baghdadi Mahmoudi à la Libye. Mais dès qu’elle aura toutes ses instances légitimes, on le fera », a de nouveau déclaré le président tunisien dimanche à Alger.

La défense de l’ancien Premier ministre et des organisations de défense des droits de l'homme estiment qu'il sera exécuté s'il est remis à la Libye.

(Avec Agences)

 

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tunisie

CAN 2015 : La Guinée équatoriale élimine la Tunisie dans un parfum de polémique

CAN 2015 : La Guinée équatoriale élimine la Tunisie dans un parfum de polémique

 Menée jusqu'à la 90e minute par la Tunisie, qui se dirigeait vers une victoire logique, la Guinée équatoriale a égalisé dans le temps additionnel sur un penalty inexistant. C'est Jav[...]

CAN 2015 : Les trois atouts de la Guinée équatoriale avant les quarts

La Guinée équatoriale, pays hôte de la CAN 2015, va tenter de se qualifier pour la première fois pour les demi-finales du tournoi. Le rapport de force face à la Tunisie paraît à son[...]

CAN 2015 : début des quarts, derby congolais et Tunisie-Guinée équatoriale

L'indécis derby entre Congo et RDC ouvre la phase des quarts de finale de la CAN-2015 samedi à Bata avant que la Tunisie ne se présente en favori face à la Guinée équatoriale[...]

Interactif : où doit-on payer le plus cher en Afrique pour être candidat à la présidentielle ?

Dans la réforme électorale engagée en RDC, la caution exigée pour prendre part à la présidentielle a été revue à la hausse. Une démarche très[...]

Tunisie : la demi-surprise du chef

En désignant Habib Essid, un technocrate indépendant, au poste de Premier ministre, le président se prémunit contre l'accusation de monopolisation du pouvoir par un seul parti.[...]

Internet, mobiles, SMS : quand nos États misent sur la censure

En réponse aux dernières manifestations en RDC, le gouvernement congolais a censuré Internet et SMS. Un classique : avant lui, de nombreux gouvernements du continent avait utilisé le même[...]

Tunisie : pourquoi le Sud a choisi Marzouki à la présidentielle

Négligés depuis l'indépendance par le pouvoir central, les électeurs tunisiens du Sud ont massivement voté pour le président sortant, perçu comme l'homme de la vraie rupture[...]

Tunisie : "Si Béji" et les bajboujettes

Le tout nouveau président tunisien, appelé affectueusement Bajbouj, doit aux femmes sa victoire à la présidentielle. Et qu'un électorat féminin porte un candidat à la[...]

Tunisie : Maison de l'image et espace d'expressions

Comment filmer, photographier et dire la Tunisie d'aujourd'hui ? Olfa Feki, architecte, et Wassim Ghozlani, photographe, viennent de créer dans ce but la Maison de l'image.[...]

La Tunisie lève un milliard de dollars sur les marchés internationaux

La Tunisie a obtenu le 27 janvier un milliard de dollars sur les marchés internationaux, davantage que les 750 millions prévus. La demande a atteint 4,3 milliards.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120214163446 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120214163446 from 172.16.0.100