Extension Factory Builder
08/02/2012 à 20:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président sénégalais Abdoulaye Wade et sa femme Viviane, à Dakar le 7 février 2012. Le président sénégalais Abdoulaye Wade et sa femme Viviane, à Dakar le 7 février 2012. © AFP

L'Union européenne (UE) a entamé mercredi le déploiement de ses "observateurs de longue durée" dans les 45 départements du Sénégal. Pendant ce temps, la campagne pour la présidentielle du 26 février se poursuit.

Dix-huit "observateurs de longue durée" de l’Union européenne (UE) ont débuté mercredi leur déploiement à l’intérieur du Sénégal. Leur mission : « suivre la pré-campagne, la campagne, la sensibilisation des électeurs, les préparatifs logistiques, le déroulement du scrutin, le comptage des voix, la publication des résultats. » C’est à dire toutes les étapes du processus électoral.

Un deuxième groupe de 38 observateurs « de court terme » les rejoindra le 20 février pour couvrir le premier tour de la présidentielle sénégalaise. Ils seront au total près de 100 observateurs de l'UE le jour du scrutin, sous la supervision d’une vingtaine de diplomates européens.

-->Lire aussi "Babacar Justin Ndiaye : 'Un embrasement est possible au Sénégal'"

Meeting à Thiès pour Wade

Sur le terrain de la campagne électorale, le président Wade a participé dans l’après-midi de ce mercredi à un grand meeting dans la ville de Thiès, à l’ouest du pays. Une manifestation qui intervient au lendemain de la parade qu’il s’est offerte dans les rues de Dakar après une manifestation du Mouvement du 23 juin (M23).

Lors de ces deux grands rassemblements depuis le début officiel de la campagne, le président sortant a cherché à démontrer qu’il est populaire et qu'il ira jusqu’au bout. Huit membres de l’opposition et le chanteur Youssou Ndour ont décidé, de leur côté, de se liguer contre sa candidature, qu'ils estiment anticonstitutionnelle.

À la pointe de la contestation, le collectif de jeunes « Y’en a marre » évalue quant à lui la situation au bout de ces trois premiers jours de campagne avant de lancer « son programme de mobilisation nationale contre la candidature de Wade », a annoncé mercredi Abdoul Aziz Diop, porte-parole du M23.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Sénégal

OIF - Succession de Diouf : l'Afrique parlera-t-elle d'une seule voix ?

OIF - Succession de Diouf : l'Afrique parlera-t-elle d'une seule voix ?

Une réunion de la dernière chance pourrait avoir lieu avant le huis-clos des chefs d'État, dimanche. Objectif : arriver à dégager un consensus sur une candidature africaine à la succession[...]

Sénégal : sommet de l'OIF à Dakar, tout se passe à Diamniadio

Diamniadio, un pôle urbain ultramoderne et écologique, accueille le sommet de la Francophonie les 29 et 30 novembre. Une bouffée d'air frais, en périphérie d'une capitale [...]

Malick Noël Seck, le trublion sénégalais qui pourfend l'OIF

Plusieurs fois incarcéré sous Abdoulaye Wade, l'ancien militant socialiste Malick Noël Seck, au verbe radical et à la geste provocatrice, est l'initiateur d'un contre-sommet de la Francophonie à [...]

Sénégal - Massacre de Thiaroye : 1er décembre 1944, quand l'armée française décimait ses "indigènes"

Le 1er décembre 1944, des dizaines de tirailleurs sénégalais qui réclamaient le paiement de leurs soldes étaient massacrés par l'armée française dans le camp de Thiaroye,[...]

Sénégal : programme chargé pour le sommet de l'OIF à Dakar

Au sommet de l'OIF à Dakar, les 29 et 30 novembre, on parlera gros sous et stratégie sur dix ans. Surtout, on élira le successeur d'Abdou Diouf. Suspense assuré.[...]

Pour les 70 ans du massacre de Thiaroye, le Cran intente deux actions contre l'État français

Une association française, le Conseil représentatif des associations noires (Cran), a annoncé jeudi avoir intenté deux actions en justice contre l'État français. Elle souhaite notamment[...]

Francophonie - Sénégal : retour à la case Dakar

Un quart de siècle après avoir été l'hôte du 3e sommet de la Francophonie, la capitale sénégalaise s'apprête à accueillir sa quinzième édition.[...]

Ebola : chaque jour qui passe effrite l'espoir, dans quelle langue faut-il le dire ?

Une vingtaine d'artistes ouest-africains de renom se sont réunis pour interpeller les chefs d'État francophones sur la catastrophe que représente Ebola. Ils publient leur lettre ouverte dans Jeune Afrique.[...]

Sénégal : Abdoulaye Wade décline l'invitation de Macky Sall au sommet de la Francophonie

Dans un courrier adressé à Macky Sall, dont "Jeune Afrique" révèle en exclusivité la teneur, Abdoulaye Wade décline l'invitation de son successeur au sommet de la Francophonie[...]

Sénégal : questions sur le débarquement d'Alioune Ndao

Figure emblématique de la lutte contre l'enrichissement illicite, le procureur spécial a été remplacé au pied levé le 11 novembre. Sans explication.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces