Extension Factory Builder
08/02/2012 à 09:54
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
 Abdoulaye Wade le 3 avril 2007 à Dakar. Abdoulaye Wade le 3 avril 2007 à Dakar. © Seyllou Diallo/AFP

Quelques heures après une marche de plusieurs milliers d'opposants à Dakar mardi, après un appel du Mouvement du 23 juin (M23), Abdoulaye Wade s’est offert  une parade dans les rues de la capitale sénégalaise. Une démonstration de force qualifiée par l'entourage du président sénégalais de "visite de proximité".

Le bras de fer continue, et Abdoulaye Wade ne compte pas céder une once de terrain à ses détracteurs. Le président sénégalais a défilé mardi 7 février dans les rues de la capitale sénégalaise avec plusieurs milliers de ses supporteurs, quelques heures seulement après une marche de même nature de ses opposants à Dakar, à l'appel du Mouvement du 23 juin (M23).

Debout à bord d'une voiture au toit ouvrant, lors d'une démonstration de force qualifiée par son entourage de « visite de proximité », Abdoulaye Wade a paradé dans plusieurs quartiers de la capitale devant plusieurs milliers de personnes, fidèles, curieux ou même détracteurs, sur fond de musique et de chansons de campagne. « Je suis très satisfait de constater que je suis encore très, très, très populaire » au Sénégal, a-t-il déclaré. « La retraite, ce n'est pas pour demain », a ajouté le président, 85 ans, au pouvoir depuis 2000 et qui sollicite un troisième mandat malgré ses opposants qui estiment que la Constitution le lui interdit.

Un peu plus tôt, le M23 organisait sa troisième marche depuis le début de la campagne. Quelques milliers d'opposants ont défilé dans le calme pendant un peu moins de trois heures dans les rues de Dakar, sans pouvoir entrer dans le centre-ville où ils avaient prévu de se rendre. La plupart des candidats, dont les ex-Premiers ministres Moustapha Niasse et Idrissa Seck, ainsi que le secrétaire général du Parti socialiste (PS) Ousmane Tanor Dieng ont participé à la marche, de même que Youssou Ndour, dont la candidature a été invalidée par le Conseil constitutionnel.

Ambassadeur américain convoqué

Sa contre-offensive, Wade la mène également sur les terrains médiatique et diplomatique. Le ministre des Affaires étrangères sénégalais Madické Niang a convoqué mardi l'ambassadeur américain à Dakar, Lewis Lukens. La raison : les récentes déclarations de hauts responsables américains sur la nécessité de « laisser la place à la prochaine génération » au Sénégal.

Le même jour, Lewis Lukens déclarait au quotidien privé Le Populaire qu’il était « regrettable que le président Wade ait choisi de compromettre les élections, de mettre en péril la sécurité du pays par son insistance à briguer un troisième mandat ».

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Sénégal

Sénégal : Abdoulaye Wade accuse Macky Sall de corruption

Sénégal : Abdoulaye Wade accuse Macky Sall de corruption

Lors d'une réunion du comité directeur du Parti démocratique sénégalais (PDS), mardi à Dakar, l'ancien président Abdoulaye Wade a accusé le chef de l'État, Macky Sall[...]

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Se jouera-t-elle ou pas ? À quelle date ? Où ? Les rumeurs vont bon train au sujet de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier 2015 au Maroc mais menacée par l'épidémie d'Ebola.[...]

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop[...]

Sénégal - Macky Sall : "Mes principaux adversaires ne sont pas Wade et consorts, ce sont les inégalités sociales"

Réformes, Wade père et fils, procès Habré, Ebola, diplomatie... Macky Sall, le chef de l'État sénégalais répond à toutes nos questions, et défend son [...]

Sénégal : pas de production pétrolière avant 2020

Le Sénégal espère produire son premier baril d'or noir en 2019-2020 à la suite de la récente découverte de pétrole au large de ses côtes, a affirmé le 15 octobre[...]

Carte interactive : ces événements menacés ou annulés à cause d'Ebola

Depuis le début de l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, en décembre 2013, une dizaine d'événements ont été annulés sur le continent. D'autres, censés se[...]

Omar Sy : "Je ne suis pas un acteur noir"

Le comédien le plus populaire de France incarne un sans-papiers dans "Samba", le dernier film d'Éric Toledano et Olivier Nakache. Son dernier rôle, son aventure hollywoodienne, la place des[...]

Le Sénégalais Makhtar Diop ne sera pas candidat à la BAD

Quelques jours après avoir été mis en retrait de la vice-présidence Afrique de la Banque mondiale, Makhtar Diop annonce sur Twitter sa décision de ne pas se présenter à la[...]

CAN 2015 : le Sénégal concède le nul face à la Tunisie aux qualifications

Le Sénégal et la Tunisie se sont neutralisés 0-0 vendredi à Dakar et conservent la tête du Groupe G pour la 3e journée des éliminatoires de la CAN 2015, alors que le Maroc a[...]

Prostitution et sexe 2.0 en Afrique

Nouvelles technologies, marketing, offre et demande, concurrence... À bien des égards, en Afrique aussi, les relations tarifées ressemblent de plus en plus à un business comme un autre.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers