Extension Factory Builder
06/02/2012 à 09:30
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Idrissa Seck (2e D), Ousmane Tanor Dieng (G),et Moustapha Niasse,le 4 février 2012 à Dakar. Idrissa Seck (2e D), Ousmane Tanor Dieng (G),et Moustapha Niasse,le 4 février 2012 à Dakar. © AFP

C’est en rang serré que l’opposition sénégalaise a tenu dimanche 5 février son premier meeting de campagne à Dakar. Au menu du jour, un seul mot d'ordre : "Wade doit retirer sa candidature !".

Réunie à Dakar pour son premier meeting de campagne, l'opposition a tenu à afficher son « unité » et une cible commune, Abdoulaye Wade. Huit candidats de l’opposition sénégalaise ont tenu leur premier meeting de campagne dimanche 5 février, place de l'Obélisque à Dakar, devant un peu plus d'un millier de personnes. La veille, samedi, ils s’étaient formellement engagés à « rester unis » à l'approche du scrutin présidentielle du 26 février jusqu'à obtenir le retrait de la candidature du président sortant.

« Pas d'élection présidentielle au Sénégal avec Wade », proclamait une large banderole signée du Mouvement du 23 juin (M23), qui regroupe opposants et représentants de la société civile. Alioune Tine, coordinateur du M23 et président de la Rencontre africaine des droits de l'Homme (Raddho), était le grand ordonnateur de ce « méga-meeting ».

"Nous irons jusqu’au bout"

Sous les applaudissements, les trois cadors de l’opposition, Moustapha Niasse, Macky Sall, Idrissa Seck - tous trois d’anciens Premiers ministres de Wade -, et Ousmane Tanor Dieng, ont tour à tour pris la parole, essentiellement en langue locale Wolof.

« Nous irons jusqu'au bout, jusqu'à ce que Wade retire sa candidature, Wade doit partir! », tonne Tanor Dieng. « Le combat ne saurait se limiter à la place de l'Obélisque, étendons le à tout le Sénégal! », enchaîne Macky Sall. Youssou Ndour, dont la candidature a été invalidée par le Conseil constitutionnel, était lui aussi présent. « Prenez vos responsabilités », a-t-il répété à la foule.

Le rassemblement s’est déroulé dans le calme, une grosse satisfaction pour l’opposition qui avait déployé un important service s’ordre afin d’éviter tout débordements.

Seule ombre au tableau, la faible mobilisation, bien loin des attentes et inférieure à la manifestation de mardi. « Avec l'anniversaire de la naissance du prophète, les départs en province pour ce week-end férié, nous savions que nous ne ferions pas le plein », a expliqué Cheikh Tidiane Dieye, l'un des leaders du M23.

Wade à Mbacké

« Mais nous voulions être présents pour ce premier jour de campagne et diffuser notre message d'unité », a-t-il tout de même condédé.

De son côté, le président Abdoulaye Wade a débuté sa campagne électorale dans son fief de Mbacké près de Touba, la cité sainte des Mourides, en allant recueillir la bénédiction du khalife général des mourides à Touba. « Je viens rendre visite à mon marabout, et lui demander de prier pour moi », en vue de l'élection, a déclaré le président Wade.

(Avec AFP)

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Sénégal

Sénégal : Pefaco prépare une razzia sur les casinos

Sénégal : Pefaco prépare une razzia sur les casinos

Le groupe espagnol Pefaco s'apprête à racheter au groupe sénégalais Anfa ses deux casinos à Dakar, a appris "Jeune Afrique".[...]

Prolifération des sacs plastiques en Afrique de l'Ouest : faut-il les interdire ?

Le Sénégal vient d'interdire les sacs plastiques fins sur son territoire. Le pays suit la voie de plusieurs de ses voisins en Afrique de l’Ouest qui ont déjà choisi, depuis quelques[...]

Everjobs veut doper le marché de l'emploi en Afrique

Everjobs a choisi le Cameroun pour lancer ses activités, le 23 avril. Opérationnel en Côte d’Ivoire, au Sénégal et en Ouganda, ce portail d'offres d'emploi développé par[...]

Souleymane Jules Diop : "L'Europe ne peut pas faire payer aux Africains les conséquences du chaos libyen !"

Depuis le début de l'année 2015, plus de 1 750 migrants ont trouvé la mort en Méditerranée, dont de nombreux ressortissants du Sénégal. Une tragédie dans laquelle l'Europe[...]

Méditerranée : des migrants musulmans accusés d'avoir jeté douze chrétiens à la mer

Un drame mêlant religion et immigration s’est produit mercredi en Méditerranée. Douze Chrétiens auraient été jetés par-dessus bord après une altercation avec des[...]

Rwanda, Côte d'Ivoire, RDC... : Stromae annonce une grande tournée africaine avec 8 dates de concert dans 8 pays

Stromae a annoncé vendredi les dates de sa première tournée africaine. Le chanteur de "Papaoutai" se rendra au Sénégal, en Côte d'Ivoire, au Cap-Vert au Cameroun, au Gabon, au[...]

Sénégal-Tchad : pour Hissène Habré, le compte à rebours a commencé

Les trois magistrats chargés de juger l'ancien président tchadien ont été nommés début avril, et le procès pourrait débuter en juin, à Dakar.[...]

Football : le Sénégalais Souleymane Diawara risque sept ans de prison

L’international sénégalais Souleymane Diawara est écroué depuis le 9 avril, avec un de ses frères, pour "extorsion de fonds en réunion" et "tentative[...]

Arachide : au Sénégal, Sifca lance la contre-offensive

Doublé par le groupe français Avril dans la reprise d'une partie des activités de Suneor, l'ivoirien Sifca envisage néanmoins un rapprochement stratégique avec le leader sénégalais[...]

France : pourquoi l'ex-international sénégalais Souleymane Diawara est en prison

L'ex-international sénégalais Souleymane Diawara a été écroué vendredi à la prison des Baumettes à Marseille après avoir été interpellé et[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120206091516 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120206091516 from 172.16.0.100