Extension Factory Builder
03/02/2012 à 13:39
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président de RDC, Joseph Kabila, le 18 octobre 2011 à Kinshasa. Le président de RDC, Joseph Kabila, le 18 octobre 2011 à Kinshasa. © Gwenn Duborthomieu/AFP

Même si la position officielle des États-Unis ne change pas - la victoire de Joseph Kabila à la présidentielle n'est pas vraiment reconnue par Washington - certaines déclarations de diplomates américains tendent à montrer que la coopération avec le président congolais n'est pas du tout exclue. Bref, en la matière, c'est le pragmatisme qui domine.

Après un moment d’hésitation, les grandes puissance occidentales seraient-elles tentées de valider le rapport de force qui s’est établi en RDC entre Joseph Kabila et son opposant Étienne Tshisekedi ? À entendre les déclarations faite jeudi par un responsable de la diplomatie américaine, c’est bien la conclusion qui semble devoir - momentanément - s’imposer.

« Les élections ont été gravement entachées d'irrégularités et ont manqué de transparence », a d’abord rappelé Donald Yamamoto, du bureau africain du département d'État américain (en photo ci-dessous, © Chip Somodevilla/Getty Images/AFP), lors d'une audition devant le Sénat portant sur l'implication dans le pays de l'agence fédérale américaine d'aide au développement (Usaid).

« On ne sait pas avec certitude si les résultats des élections auraient été différents sans fraude, mais [ce scrutin, NDLR] a marqué une étape dans le processus démocratique » de la RDC, a ensuite relativisé le diplomate. L’évolution de la position américaine sur la RDC est ainsi très prudente et pragmatique, quasiment imperceptible, mais une chose est sûre : les ponts avec Kabila sont loin d’être coupés, du moins sur le terrain.

Discours ferme d'Hillary Clinton

Car au plus haut niveau, la fermeté domine toujours. Citée jeudi par une diplomate américaine devant la même commission, la secrétaire d'État Hillary Clinton ne change pas de discours, affirmant que les élections du 28 novembre 2011 ont été « entachées de graves irrégularités, avec un manque de transparence », et qu'elles n'ont « pas été à la hauteur des progrès démocratiques observés lors des dernières élections africaines ».

Mais des portes restent ouvertes. « Sans un engagement fort du gouvernement de la RDC envers la démocratie et les droits de l'homme, peu de choses durables sont possibles », a indiqué Daniel Baer, un autre diplomate présent à l'audition. La balle est donc dans le camp de Kabila, qui a obtenu autour de 260 sièges sur les 500 de l'Assemblée nationale, contre environ 110 pour l'opposition, et qui devra prochainement choisir un Premier ministre capable d’apaiser les tensions dans le pays.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

Léopards de RDC : Ibenge va convoquer Batshuayi et Mulumba

Léopards de RDC : Ibenge va convoquer Batshuayi et Mulumba

Actuellement en France, Florent Ibenge, le sélectionneur des Léopards, va convoquer Michy Batshuayi pour les matches amicaux face à l’Irak fin mars. L’attaquant de l’Olympique de Marseille,[...]

RDC : 30 ans de réclusion requis contre le principal accusé du meurtre d'opposants à Kabila père

Trente ans de réclusion criminelle ont été requis à l'encontre de l'homme d'affaires belge Benoît Chatel, jugé par défaut pour le meurtre, il y a 14 ans, en France de deux[...]

RDC : l'ancien milicien congolais Ngudjolo Chui acquitté par la CPI

Débuté en 2009, le procès de l’ex-chef de milice congolais, Mathieu Ngudjolo Chui, s’est soldé vendredi par la confirmation en appel de son acquittement par la Cour pénale[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

RDC : Kinshasa fustige les critiques du ministre belge De Croo envers le régime de Kabila

Le gouvernement congolais s'est dit "choqué" et  "fatigué des donneurs de leçons" après avoir essuyé les critiques frontales d'Alexander De Croo, le ministre belge de la[...]

Afrique francophone : chef de l'opposition, un statut à double tranchant

Plusieurs pays d'Afrique francophone ont adopté un statut officiel de "chef de file de l'opposition". D'autres ont voté des textes mais attendent toujours la désignation de leur opposant en chef.[...]

Canada : David Muipatayi alias ZPN, autoentrepreneur du hip-hop

Figure montante du hip-hop, ce jeune Congolais est installé dans la province canadienne de l'Ontario, où il produit ses propres disques. En attendant de percer à l'international.[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

RDC : début de l'offensive de l'armée contre les FDLR dans l'Est

Attendue depuis fin janvier, l’opération de l’armée congolaise contre les combattants des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) semble s’amorcer ce mardi avec le[...]

RDC : la justice française se penche sur les mystères du meurtre d'opposants de Kabila en 2000

Le procès de trois hommes accusés de complicité dans l’assassinat, il y a 14 ans en France, de deux opposants congolais suspectés d’avoir voulu intenter un putsch contre[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120203132646 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120203132646 from 172.16.0.100