Extension Factory Builder
03/02/2012 à 13:39
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président de RDC, Joseph Kabila, le 18 octobre 2011 à Kinshasa. Le président de RDC, Joseph Kabila, le 18 octobre 2011 à Kinshasa. © Gwenn Duborthomieu/AFP

Même si la position officielle des États-Unis ne change pas - la victoire de Joseph Kabila à la présidentielle n'est pas vraiment reconnue par Washington - certaines déclarations de diplomates américains tendent à montrer que la coopération avec le président congolais n'est pas du tout exclue. Bref, en la matière, c'est le pragmatisme qui domine.

Après un moment d’hésitation, les grandes puissance occidentales seraient-elles tentées de valider le rapport de force qui s’est établi en RDC entre Joseph Kabila et son opposant Étienne Tshisekedi ? À entendre les déclarations faite jeudi par un responsable de la diplomatie américaine, c’est bien la conclusion qui semble devoir - momentanément - s’imposer.

« Les élections ont été gravement entachées d'irrégularités et ont manqué de transparence », a d’abord rappelé Donald Yamamoto, du bureau africain du département d'État américain (en photo ci-dessous, © Chip Somodevilla/Getty Images/AFP), lors d'une audition devant le Sénat portant sur l'implication dans le pays de l'agence fédérale américaine d'aide au développement (Usaid).

« On ne sait pas avec certitude si les résultats des élections auraient été différents sans fraude, mais [ce scrutin, NDLR] a marqué une étape dans le processus démocratique » de la RDC, a ensuite relativisé le diplomate. L’évolution de la position américaine sur la RDC est ainsi très prudente et pragmatique, quasiment imperceptible, mais une chose est sûre : les ponts avec Kabila sont loin d’être coupés, du moins sur le terrain.

Discours ferme d'Hillary Clinton

Car au plus haut niveau, la fermeté domine toujours. Citée jeudi par une diplomate américaine devant la même commission, la secrétaire d'État Hillary Clinton ne change pas de discours, affirmant que les élections du 28 novembre 2011 ont été « entachées de graves irrégularités, avec un manque de transparence », et qu'elles n'ont « pas été à la hauteur des progrès démocratiques observés lors des dernières élections africaines ».

Mais des portes restent ouvertes. « Sans un engagement fort du gouvernement de la RDC envers la démocratie et les droits de l'homme, peu de choses durables sont possibles », a indiqué Daniel Baer, un autre diplomate présent à l'audition. La balle est donc dans le camp de Kabila, qui a obtenu autour de 260 sièges sur les 500 de l'Assemblée nationale, contre environ 110 pour l'opposition, et qui devra prochainement choisir un Premier ministre capable d’apaiser les tensions dans le pays.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Se jouera-t-elle ou pas ? À quelle date ? Où ? Les rumeurs vont bon train au sujet de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier 2015 au Maroc mais menacée par l'épidémie d'Ebola.[...]

La RD Congo vend son énergie et son potentiel agricole à Londres

 Le premier Global Africa Investment Summit à Londres a été nettement dominé par la présence des pays anglophones. Rare exception, la RD Congo a présenté plusieurs projets[...]

RDC : opération "villes mortes" dans les grandes agglomérations du Nord-Kivu

Une opération "villes mortes" a été organisée mardi dans la plupart des grandes agglomérations du Nord-Kivu (est de la RDC) pour protester contre l'insécurité[...]

"Mbata ya bakolo" : au Congo, la vie sans les "Zaïrois" de RDC

Comment vivre sans les "Zaïrois" ? Lancée début avril, l’opération "Mbata ya bakolo" ("La gifle des aînés" en lingala) a laissé des traces dans[...]

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop[...]

RDC : après les massacres à Béni, la ville n'a plus confiance dans l'armée

Les rebelles ougandais de l'ADF-Nalu (Forces démocratiques alliées – Armée de libération de l’Ouganda) sèment la terreur à Beni, dans l'est de la RDC.[...]

Ebola : l'épidémie en RDC est dûe à une nouvelle souche

Le virus Ebola qui sévit actuellement en RDC est issu d'une nouvelle souche. C'est la conclusion d'une étude publiée dans la revue américaine The New England Journal of Medicine.[...]

RDC : nouveau massacre de civils par les rebelles ougandais

Vingt-deux personnes, majoritairement des femmes et des enfants, ont été massacrées vendredi soir lors d'une nouvelle tuerie commise par des rebelles ougandais dans l'est de la République[...]

RDC : Kinshasa veut expulser le responsable des droits de l'homme de l'ONU

Kinshasa a demandé jeudi le rappel de Scott Campbell, chef du bureau de l'ONU pour les droits de l'homme en RDC, au lendemain de la publication d'un rapport de ses services dénonçant des crimes commis par[...]

RDC : 26 morts dans une attaque à Beni, attribuée à l'ADF-NALU

Des rebelles ont attaqué le village de Beni, à l'est de la RDC, dans la nuit de mercredi à jeudi. Vingt-six personnes ont été tuées.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers